raconte-moi-woippy Retour menu

  Dernière mise à jour : 9 août 2016

Le nouveau monument aux Morts
Historique et inauguration le dimanche 22 mai 1966

Journaux : Le Lorrain (LL), Le Républicain Lorrain (RL)

Mercredi 17 septembre 1958
OÙ L’ON REPARLE DU MONUMENT AUX MORTS…

Dès le lendemain de la guerre de 1914-18, la commune pouvait s’enorgueillir d’être l’un des premiers villages du Val de Metz à élever un monument à la mémoire de ses enfants, tombés sur l’autel de la patrie.
Mais la paix tant désirée et qui coûte tant de sacrifices, fut hélas de courte durée. En 1939, nous devions reprendre les armes. Nouvelles angoisses, nouvelles larmes. Puis, de nouveau, la France ressuscita, mais cette aurore se leva sur un territoire ravagé, des provinces en ruines, d’immenses champs couverts de croix de bois. Le monument aux morts n’échappait pas à la tourmente.
Sa restauration fut le vœu de la population et de nombreuses discussions suivirent. On apprend aujourd’hui, avec un vif plaisir, que, grâce au dévouement de certaines personnalités de la commune, la réalisation du projet est en bonne voie. Un comité, animé par le Souvenir Français, dont la section locale est présidée par le très dévoué président M. Henry, s’est mis en contact avec les dirigeants des associations patriotiques locales et tout naturellement avec les groupements des veuves de guerre, des pupilles de la nation, et de toutes les familles ayant eu des enfants morts pour la France. Après avoir pris contact avec le maire, il a été résolu d’organiser une importante réunion de prise de contact entre les membres de toutes les associations et familles susnommées et de la municipalité. Cette réunion se tiendra dans la grande salle du café « Au Lion d’Or » de Woippy, samedi prochain, à 20 h. 30.
Le maire ainsi que les notabilités de la commune y seront présents. Les organisateurs seraient très heureux de voir la population se joindre aux associations et familles susvisées. (RL)

Vendredi 26 septembre 1958
Un comité de coordination a désormais pour tâche d’unir les efforts pour la restauration du monument aux morts

La réunion, tenue samedi dernier, au café du Lion d’Or, permit à tous les habitants de Woippy d’échanger leurs points de vue au sujet de la restauration, jugée urgente, du monument aux Morts, durement touché par les combats de la Libération.
A la table d’honneur étaient réunis MM. Mangenot, représentant le maire ; Copeaux, représentant le corps enseignant ; Scharf et les adjoints. Une nombreuse assistance prit part à l’élection d’un comité de coordination dont la nécessité fut soulignée dans une allocution de M. Henry, président de la section locale du Souvenir Français.
Après un vote à main levée, la composition de ce bureau fut définitivement arrêté et comprend des représentants des associations de veuves de Guerre, de Pupilles de la Nation, des groupements patriotiques et des membres des familles de militaires tombés en Algérie ; à la présidence d’honneur, M. le Maire et M. le Curé de Woippy ; président, M. Camille Gille ; vice-présidents, Mme Vve Brice, M. Albert Billotte ; secrétaires, MM. Joseph Bott et Léon Henry ; trésoriers : MM Edmond Brusseaux et Julien Sidot.
A l’issue de cette réunion qui a rencontré un très vif succès, M. le docteur Scharf a offert la somme de 10 000 francs, à titre de première souscription, à M. le Maire. Espérons que la restauration du monument aux Morts de Woippy, grâce encore à d’autres souscripteurs, témoignera bientôt du souvenir respectueux qu’éprouvent les habitants de la commune pour leurs soldats tombés au champ d’honneur.

Samedi 12 septembre 1959
Aurons-nous bientôt un nouveau monument aux morts ?

Bien des paroles ont été échangées au sujet de la restauration du monument aux morts. Nous nous rappelons encore la réunion du 20 septembre 1958 qui avait été organisée sur l’initiative du président du Souvenir Français et au cours de laquelle fut élu un comité dit comité de coordination pour la restauration du monument aux morts. Le comité élu se mit au travail, mais à la suite des événements passés au mois de mars dernier, un revirement se dessinait au sein du comité. Samedi dernier, ce dernier était réuni afin d’élire son nouveau bureau dont la présidence a été confiée à M. Paul Mangenot ; fut en outre élu premier vice-président, Mme Vve Brice ; deuxième vice-président, M. Albert Billotte ; secrétaire, M. Joseph Bott ; secrétaire-adjoint, M. Léon Henry ; trésorier, M. Julien Sidot, et trésorier-adjoint, M. Raymond Auburtin ; Mmes Vve Hacquard et Kessler, MM. Wattier, Kopp, Bott, Jean Zennezenne, Thiriet, Weinsberg, Frey, Mangenot et Marcel Kleman sont désignés comme assesseurs.
Le comité définitivement installé, le secrétaire-adjoint, M. Henry, donna connaissance des différentes prescriptions en vigueur pour mener la tâche à bonne fin. Il faut féliciter cette brave poignée d’hommes en leur souhaitant bonne réussite. (RL)

Samedi 23 janvier 1960
Au cours de la semaine dernière, les responsables du comité de coordination pour la restauration du monument aux Morts se sont réunis à l’hôtel de ville, sous la présidence de M. Paul Mangenot. Après une récapitulation du travail effectué depuis la création de ce comité, une discussion très cordiale s’engagea et le secrétaire adjoint, M. Henry, présenta quelques projets de dessins de monuments réalisés par la maison Thomas, de Vittel. Une lettre réponse de M. le Maire fut communiquée par le secrétaire M. Y. Bott, elle apporte la solution des discussions antérieures. Après la proposition de M. Billotte, il fut décidé qu’une délégation se rendrait sur place, accompagnée de M. le Maire, pour choisir l’emplacement du nouveau monument ; ce qui eut lieu dimanche dernier, d’après les accords intervenus, il ya bon espoir de voir bientôt se réaliser la restauration du monument. (RL)

Mercredi 27 juillet 1960
A propos du monument aux morts

Bien des remarques ont été faites et depuis longtemps déjà sur l’état de délabrement dans lequel se trouve le monument aux Morts. Un comité où se réunissent les hommes de bonne volonté, prit la chose en main et travailla en plein accord avec M. le Maire. Mais démarches, projets, etc., semblent se heurter à des obstacles infranchissables puisque, depuis quelque temps, l’oubli a recouvert à nouveau cette entreprise. Et, bien des habitants de la commune s’interrogent. Le monument aux Morts retomberait-il dans l’oubli ? (RL)

Mercredi 23 novembre 1960
De choses et d'autres

La reconstruction du monument aux Morts a pris un nouveau départ. De nombreuses controverses s’étaient élevées à se sujet. (RL)

Mardi 7 février 1961
En vue de l'érection d'un monument aux Morts
Vendredi dernier, le comité d'érection du nouveau monument s'est réuni afin de prendre connaissance des démarches à faire en vue de l'exécution de cette œuvre. Le président, M. Mangenot, assisté de son bureau et de M. R. Zimmer, conseiller municipal, donna lecture des conditions à remplir vis-à-vis des autorités compétentes. Un pas en avant, a été fait : l'emplacement choisi, à l'angle du carrefour rues Général-de-Gaulle et Saint-Nicolas, est déjà approuvé en haut-lieu.
Après en avoir délibéré, il a été décidé de contacter des établissements pour la fourniture des maquettes de monuments afin de permettre au comité de juger en connaissance de cause. (RL)

Jeudi 27 avril 1961
Le nouveau monument aux Morts de Woippy, dont on parlait depuis longtemps, est devenu maintenant une certitude. Le comité d’érection, soutenu par le conseil municipal, a travaillé constamment au projet de cet ouvrage qui s’imposait. Le choix de l’emplacement a été maintenant décidé avec l’accord des autorités compétentes. La maquette présentée par l’architecte chargé de l’ouvrage fut acceptée sauf quelques modifications. Elle sera présentée publiquement dans un avenier proche. (RL)

Mardi 27 juin 1961
Vers la création d’un nouveau monument aux morts
Lors de la réception de la Reine des Fraises, dimanche après-midi, à l’hôtel de ville de Woippy, les hôtes de la municipalité ont eu l’occasion de remarquer, dans la salle d’attente, la maquette du nouveau monument aux morts, que le commune envisage d’ériger prochainement.
Il s’agit là, d’une étude faite par M. Pitet, l’architecte messin bien connu, plus exactement d’une « suggestion » en attendant la mise en application du projet de création de ce nouveau monument dont l’implantation est prévue à proximité de l’école de filles.
Ce projet, virtuellement admis par la municipalité, est soutenu par un comité d’érection composé, notamment de MM. Mangenot, président, et Henry, secrétaire.
Voici la maquette de l’ouvrage conçue par M. PITET, architecte messin. (Ph. E.M.) (LL)

Mardi 27 juin 1960
La cité des fraises aura bientôt son monument aux Morts. La maquette réalisée d’après les plans de M. Pitet, architecte, est actuellement exposée dans le bureau du maire, M. Debs, à l’hôtel de ville.
Par ailleurs, le plans ont été soumis pour l’approbation au ministère des Beaux-Arts : celui-ci n’a pas encore fait connaître sa décision, mais on espère bien qu’elle sera favorable. Le monument, en effet - dont l’emplacement est déjà choisi près de l’école de filles - est d’une sobriété artistique remarquable. Sur un terre-plein circulaire, entouré d’un anneau tronc-conique de gazon et dont l’accès sera facilité par une volée de marches, se dresse une stèle sur l’une de faces de laquelle est gravée une épée traversant une couronne de laurier. Le terre-plein lui-même est circonscrit par un anneau de maçonnerie ouvert.
Le comité pour l’érection du monument, présidé par M. Paul Mangenot, assisté au secrétariat de M. Léon Henry, poursuit ses efforts en vue de hâter la construction de cet ensemble dès que l’agrément sera donné par Paris.
La maquette, dont nous publions ici la photo, donne bien l’idée de ce que sera le futur monument au Morts dont Woippy pourra s’enorgueillir. (RL)

Samedi 28 juillet 1962
La maquette du futur monument de Woippy
[Photographie du journal non reproduite ici, photocopie de microfilm non exploitatble]
Les responsables du comité d’érection du futur monument aux Morts de Woippy se sont réunis jeudi dernier, pour se prononcer sur une légère modification de la maquette, demandée par les services compétents. Accord a été donné sur ce point et il se confirme que le monument sera élevé à l’endroit initialement prévu, c’est-à-dire au carrefour formé par la rue Général-de-Gaulle et rue Saint-Nicolas.
Par la même occasion, le comité a ébauché les modalités de la collecte publique prévue afin de réunir les fonds nécessaires pour l’érection du monument.
Au cours d’une prochaine réunion seront désignées les personnes qui auront mission d’accomplir cette tâche. Le comité a l’honneur de présenter aujourd’hui à la population la maquette du monument. (RL)

Samedi 4 août 1962
Un appel du comité d'érection du nouveau monument aux Morts
Nous avons présenté la maquette du nouveau monument aux Morts de Woippy qui sera érigé à la mémoire des morts victimes des guerres. Le monument actuel, érigé aussitôt après la grande tourmente de 1914-1918, ne répond plus aux besoins actuels. Mutilé gravement après les combats de la libération en 1944 et 1945, personne n'a pris la responsabilité de le restaurer. Déjà à ce moment, ce projet semblait dépassé. En effet, ce monument construit dans le style de notre magnifique église, était de dimensions vraiment trop réduites. Lentement, le sentiment qu'il fallait un nouveau monument s'installait dans l'esprit des édiles municipaux et des responsables des sociétés patriotiques de Woippy.
Dès lors, ce projet était inscrit sur le programme de tous les candidats qui se présentaient devant les électeurs de Woippy depuis la libération.
Les responsables des sociétés patriotiques, UNC - M.N. - E.V. Souvenir français, etc... demandaient impérieusement qu'aboutisse ce projet.
Bientôt, sous l'impulsion de M. Henry Léon, le dévoué et infatigable président des Anciens combattants et du Souvenir Français, un comité d'érection d'un nouveau monument aux Morts était constitué. Depuis lors, ce comité accomplit une double tâche : choix du nouveau monument ; financement du monument.
Le premier stade de l’opération est dépassé. A l’unanimité, le comité a choisi la maquette présentée par M. Pitet, architecte diplômé, qui d’ailleurs n’est pas un inconnu. N'est-il pas l’architecte de la nouvelle chapelle de la Vierge du Gros-Chêne de Lorry-lès-Metz ?
Le second stade de l'opération, c’est-à-dire le financement de l’opération est commencé. Déjà une subvention de 500 NF constituant le démarrage, a été accordée par la municipalité. A présent, c'est au tour des habitants de Woippy d'ouvrir leur bourse. Des collecteurs dûment accrédités vont passer dans tous les foyers de la commune. Habitants de Woippy, faites-leur bon accueil. Ne laissez à personne que vous la contribution volontaire pour un monument digne de la ville de Woippy.
Le comité d'érection en entier vous demande d'être généreux. Le prix de cette opération se situe autour de 20.000 (vingt mille) nouveaux francs.
Le comité a bon espoir d'arriver rapidement à bout de la tâche qui lui a été confiée grâce à la générosité de la population de Woippy. (RL)

Vendredi 14 septembre 1962
Le monument :
construction approuvée
Par décret en date du 8 septembre 1962, pris en application des dispositions du décret du 16 janvier 1947, est approuvée l’érection d’un monument aux morts à Woippy. (LL)

Ci-dessous, lettre de demande souscription ou de don envoyée aux différentes associations patriotiques par le Comité d'érection :



 
Ci-dessous, carte postale jointe à la lettre :
COMITE D'ERECTION DU NOUVEAU
MONUMENT AUX MORTS DE WOIPPY
HOTEL DE VILLE
- WOIPPY -
WOIPPY, le 18 décembre 1962
Compte Chèque Postal :
301/14 à STRASBOURG

Monsieur, Madame,

Un nouveau monument aux morts civils et militaires, victimes des guerres, est en projet d'édification dans notre petite vi1le de WOIPPY. Cette œuvre est rendue nécessaire :

- notre ancien monument édifié après la guerre de 1914-1918 a subi les épreuves de celle de 1939-1945, et il est irréparable. De plus, l'agglomération en pleine expansion désire une œuvre plus en rapport avec son importance. Aussi, de là est née dans l'esprit de tous les responsables des sociétés de WOIPPY et de tous les édiles municipaux, passés et présents, la volonté d'honorer dignement nos victimes des guerres qui ont désolé la France et toute l'Europe.

Petit à petit, l'idée prenait forme, un Comité d'Érection se constituait et commençait ses travaux. Un architecte à notre service présentait plusieurs projets et le Comité se mettait d'accord pour adopter la maquette définitive du nouveau monument.

A présent, nous en sommes à la période de financement des travaux. Le coût sera de VINGT MILLE NOUVEAUX FRANCS environ. Nous comptons sur la générosité des habitants de WOIPPY et de leurs nombreux sympathisants, pour faire face aux dépenses engagées. Une subvention de la Commune nous est d'ores et déjà assurée.

Dès à présent, la souscription est ouverte, les fonds peuvent être envoyés à notre compte chèque postal 301/14 à Strasbourg.

Confiant de la réussite de son œuvre, le Comité vous adresse ses remerciement anticipés et vous invite à 1'inauguration officielle qui aura lieu au cours de l'année 1963.

LE COMITE

Jeudi 24 janvier 1963
En marge de l’érection du monument aux Morts

Récemment, le comité d’érection du nouveau monument aux Morts tenait une réunion au cours de laquelle furent approuvées les modalités en vue de la souscription publique pour l’érection de la nouvelle stèle.
Chaque famille recevra dans les jours à venir une circulaire à laquelle sera joint un mandat-carte de C.C.P. qui pourra être utilisé pour adresser son obole.
C’est la rapidité et les conditions dans lesquelles s’effectuera la souscription qui permettront au comité responsable d’activer l’édification du monument. (RL)

Samedi 23 février 1963
La première liste de souscription publique pour la construction d’un nouveau monument aux morts est mise à disposition de tous les habitants de la localité, pour en prendre connaissance, à la salle de la mairie.

Vendredi 1er mars 1963
Bon démarrage de la souscription en faveur du nouveau monument aux Morts

Le Comité d’érection du nouveau monument aux Morts remercie les premiers souscripteurs. En effet, plus de 2.000 F viennent d’être recueillis dans les premiers jours du lancement de la souscription.
Tous les habitants de la localité ont reçu une circulaire du Comité d’érection les invitant à verser leur don. Le comité rappelle que deux modes différents de versement ont été adoptés : versement au CCP Strasbourg N° 301-14 ; versement direct en espèces au secrétariat de la mairie de Woippy. Bien entendu, tout autre versement (chèques bancaires) est accepté.
Le comité a estimé que ce moyen de recueil des fonds était préférable, et il fait confiance au civisme des habitants. (RL)

Dimanche 23 mai 1965
Le nouveau monument aux Morts est en bonne voie

Le comité d’érection du nouveau monument aux Morts s’est réuni en présence de M. Debs, maire de Woippy ; M. Thiriet, adjoint, et MM. Bourgeois et Ravidas, conseillers municipaux.
L’ordre du jour prévoyant le renouvellement du comité, M. Léon Henry a été élu à la présidence ; M. Paul Mangenot, Mme Brice et M. Billotte vice-présidents. Le secrétariat sera assuré par M. René Thiriet et la trésorerie par M. Julien Sidot.
Le lieu d’implantation du nouveau monument étant toujours d’actualité, il a été proposé un emplacement à proximité de l’église. Cette nouvelle solution sera soumise prochainement à la décision du conseil municipal, et il serait souhaitable que ce nouvel emplacement trouve l’accord des services techniques intéressés. Aussi, le comité d’érection a pris connaissance du résultat à ce jour de la souscription ouverte pour cette érection.
Il a été constaté qu’un certain nombre de familles n’avait pas encore répondu à l’appel du comité.
La souscription est toujours ouverte et les participations peuvent être déposées au secrétariat de la mairie ou virées au C.C.P. centre de Strasbourg, N° 301-14. (RL)

Samedi 5 juin 1965
Dimanche 6 juin, à 11 h. 15, réunion du comité d’érection du monument aux Morts, place de l’ancienne mairie, pour aboutir à l’accord de principe sur l’emplacement du nouveau monument. (RL)

Mercredi 9 juin 1965
En marge de l’érection du monument aux Morts

Le comité d’érection du monument aux Morts s’est réuni dernièrement sous le présidence de M. Henry, en présence de M. Debs, maire de Woippy, ainsi que de plusieurs conseillers municipaux.
Il fut notamment décidé au cours de cette réunion que le monument sera érigé sur la parcelle de terrain appartenant à la commune et qui se situe entre les maisons de MM. Wurth et Schuber, rue de Biche.
Les travaux commenceront d’ici quelques mois et la municipalité signale que la souscription est toujours ouverte, les généreux donateurs peuvent faire parvenir leur obole soit en espèce au secrétariat de mairie, soit par chèque postal ; Strasbourg 301-14, au comité d’érection du monument aux Morts. (RL)

Conseil municipal de Woippy, séance du vendredi 18 juin 1965
Le Conseil municipal à l’unanimité donne avis favorable pour l’implantation du nouveau monument aux morts, sur le terrain communal voisin de l’immeuble François, près de l’église, rue de Biche. (RL)

Samedi 7 août 1965
Un pas en avant vers l’érection du monument aux Morts

Tout dernièrement, l’architecte réalisateur de la maquette au nouveau monument aux Morts et le directeur des Beaux-Arts de Metz se sont rendus sur place avec une délégation du conseil municipal et le président du comité d’érection, afin de statuer sur l’emplacement définitif du monument. Après constatation et discussion très cordiale, un accord est intervenu sans aucune objection. Plusieurs entreprises spécialisées dans l’édification de monuments de ce genre vont être contactées. Une légère modification, purement technique, intéressant le comité d’érection et le conseil municipal sera apportée afin d’accélérer la réalisation d’un vœu tant désiré par la population. (RL)

Mardi 17 août 1965
Le nouveau monument aux Morts inauguré avant la fin de l’année

En 1962, un comité avait été formé en vue de l’érection d’un nouveau monument aux Morts, afin d’honorer dignement les victimes civiles et militaires des guerres.
Depuis lors, ce projet fut retardé, faute de trouver un emplacement pouvant recevoir l’approbation des services techniques intéressés. Actuellement cette lacune est comblée puisqu’un terrain situé rue de Biche, permet l’accord de tous les personnes et services intéressés et, de ce fait, les travaux vont commencer incessamment.
Une souscription est ouverte, et les fonds peuvent être envoyés au nom du Comité d’érection du nouveau monument aux Morts, CCP Strasbourg 301-14, ou versés directement au secrétariat de la mairie. L’inauguration officielle aura lieu avant la fin de l’année. (RL)

Mercredi 20 avril 1966
Le nouveau monument aux Morts sera inauguré le 22 mai
Un projet vieux de plusieurs années devient cette fois une réalité. En effet, le nouveau monument aux Morts, destiné à remplacer le « calvaire » qui se dresse devant l’entrée de l’église, est actuellement en voie d’installation rue de Biche, sur l’emplacement d’un jardin acquis par la municipalité.
Conçu par M. Pitet, l'excellent architecte messin, ce monument aux lignes sobres sera inauguré le 22 mai prochain, en présence de nombreuses personnalités locales et départementales.
Actuellement, l'entreprise Battavoine, de Woël (Meuse) s'emploie à dresser l'entourage de pierre autour de la stèle qui s'élève à plus de quatre mètres de hauteur. Dans peu de jours, tout sera terminé, à la grande satisfaction de la population.
Le programme des festivités a déjà été établi par le maire, M. Debs, et son conseil municipal. Les différentes personnalités seront accueillies à 14 h. 30 et à 15 heures, un office religieux sera célébré. A 15 h. 45 se déroulera l'inauguration et la bénédiction qui sera donnée par l'aumônier militaire.
A 16 h. 30, un vin d'honneur sera servi à la salle d'œuvres. (RL)

Mardi 3 mai 1966
Le nouveau monument aux Morts inauguré le 22 mai
Réuni dernièrement, sous la présidence de M. Léon Henry, en présence de MM. Thiriet et Floret, adjoints au maire ; Bourgeois, ....n, Lahaire, Ravidas, conseillers municipaux, le comité d’érection du nouveau monument aux Morts érigé rue de Biche, a mis au point le détail de l’inauguration du 22 mai prochain.
Le programme a été établi comme suit :
14 h. 30 : réception de autorités par la Conseil municipal, à l’hôtel de ville ; 14 h. 45 : départ en cortège, avec la société de musique l’Union, pour l’office religieux ; 15 heures : office religieux ; 15 h. 15 : mise en place de la musique militaire et du détachement, rue de Biche ; 15 h. 45 : inauguration, bénédiction, discours ; 16 heures : vin d’honneur. (RL)

Jeudi 5 mai 1966
Les cérémonies commémoratives de l'Armistice reportées au 22 mai
Les responsables des sociétés patriotiques ont décidé de reporter les cérémonies commémorant l'armistice de la guerre 1939-45, au dimanche 22 mai, jour de l'inauguration du nouveau monument aux Morts. (RL)

Vendredi 6 mai 1966
En vue de l'inauguration du monument aux Morts
Dimanche, le comité d'érection du nouveau monument aux Morts, ainsi que des membres de la municipalité, se rendront sur le chantier mené par l'entreprise Battavoine.
Ce dernier contact permettra aux responsables de définir les différents emplacements prévus le jour de l'inauguration, pour les personnalités, les délégations, les sociétés de musique (civiles et militaires), ainsi que pour la population. Les problèmes concernant la circulation et le stationnement des véhicules seront également étudiés. Rendez-vous, a 11 heures, sur le chantier. (RL)

Jeudi 19 mai 1966
Dimanche, inauguration du Monument aux Morts
La municipalité et la population, ainsi que plusieurs personnalités officielles, invitées à cette occasion, participeront, dimanche, à l'inauguration du monument aux Morts de la commune, qui vient d'être achevé.
Ce monument s'élève à quelques dizaines de mètres de l'église paroissiale, sur le côté de la rue de Biche, et a été réalisé en quelques semaines par l'entreprise Emile Battavoine. de Woël, spécialisée dans les monuments funéraires. M. Battavoine est d'ailleurs lui même président des anciens combattants et chef de secteur des anciens prisonniers de guerre et, à ce titre, plusieurs autres monuments aux Morts ont été édifiés par ses soins dans la région, tels que le monument aux Morts de Varize, celui du fort de Troyon, dans la Meuse, et celui qui commémore la mort au champ d'honneur du grand sportif Jean Bouin, à Bouconville. Le monument de Woippy a nécessité des fondations importantes, d'un volume de 60 tonnes et de 35 tonnes de pierre dure d'Euville, soit au total environ 100 tonnes de matériaux.
L'inauguration aura lieu en présence du représentant du préfet de la Moselle ; du sous-préfet de Metz-Campagne ; de plusieurs parlementaires du département ; du président du Conseil général et des sénateurs ; de Mgr Caré, représentant l'évêque de Metz ; des autorités militaires de la VIe région et de la subdivision de la Moselle ; de l'Office des A.C. et victimes de guerre et, bien entendu, des membres de la municipalité de Woippy, conduits par leur maire, M. Debs.
Les autorités officielles seront reçues par le conseil municipal à l'hôtel de ville à 14 h. 30. Le départ en cortège pour l’office religieux aura lieu à 14 h. 45, avec la société de musique l’Union. Après la cérémonie religieuse qui débutera à 15 h., la bénédiction et l'inauguration se dérouleront devant le nouveau monument, et se termineront vers 16 h. 30 par un vin d’honneur. (RL)

Samedi 21 mai 1966
Demain, inauguration et bénédiction du nouveau monument aux Morts
C'est demain dimanche que le nouveau monument aux Morts sera inauguré par le sous-préfet de Metz-Campagne, en présence de nombreuses personnalités.
Ce projet vieux de plusieurs années, voit enfin le jour, grâce au dynamisme de la municipalité et du comité d’érection.
Les cérémonies se dérouleront suivant le programme ci-après :
- 14 h 15 : Devant l'hôtel de Ville, mise en place des délégations (musique, détachement militaire, scouts, associations patriotiques, comité d’érection, drapeaux, conseil municipal).
- 14 h 30 : Réception du sous-préfet, du général Baubeau, de Mgr Caré et des parlementaires et personnalités invitées, par le conseil municipal, devant l'hôtel de ville.
- 15 h. : Office religieux, avec sermon de circonstance par M. l'abbé Becker, aumônier militaire.
15 h. 45 : Devant le monument, discours du maire, suivie de l'inauguration par M. le Sous-Préfet, de dépôts de gerbes et de la bénédiction par Mgr Caré.
16 h 30 : Vin d'honneur, à la salle d'œuvres, pour les officiels (discours du président du comité d'érection, du sous-préfet et des parlementaires). Vin d'honneur, à l'école de filles, pour la détachement militaire, la musique de l'Union de Woippy et les porte-drapeau.
Le président du comité d'élection lance un appel aux anciens combattants pour qu'ils assistent à ces cérémonies du souvenir, ainsi qu'aux associations locales patriotiques et à la population.
Le port des décorations ainsi que le pavois des habitants seraient très souhaitable. Avec cette réalisation, c’est un pieux geste de reconnaissance et de souvenir que la commune de Woippy vient apporter à toutes les victimes des guerres. (RL)

Lundi 23 mai 1966

Le monument aux Morts de Woippy solennellement inauguré


Nos photos : en haut, une vue de la foule ; en bas, les personnalités pendant la cérémonie d'inauguration.

C'est en présence de très nombreuses personnalités civiles, militaires et religieuses et devant une foule considérable qu'a eu lieu à Woippy l'inauguration officielle du nouveau monument aux Morts de la localité.
Dans une précédente édition nous avons dit comment ce monument avait vu le jour à la suite d'un projet vieux de plusieurs années et réalisé par un comité très actif et méritant. Plusieurs cérémonies sont venues couronner ces efforts. En effet dès le début de l’après-midi le conseil municipal de Woippy conduit par M. Debs, maire, accueillait à l'hôtel de ville les autorités. Puis, aux accents de la société de musique de l'Union on se rendit à l'église pour un office religieux célébré par M. l'abbé Bémer, curé de la paroisse.
A l'issue de l'office, un nouveau cortège amena les officiels et la foule rue de Biche, face au monument que dévoilèrent ensemble, le général Baubeau, commandant la subdivision et M. Mondon, député-maire de Metz.
Ensuite, Mgr Caré, vicaire général procéda à la bénédiction du monument qu’entouraient une trentaine de drapeaux des diverses associations patriotiques des localités environnantes.
Le maire de Woippy prononça ensuite une émouvante allocution, retraçant comment ce monument avait vu le jour afin que les morts glorieux de la localité soient dignement honorés.
Puis eurent lieu plusieurs dépôts de gerbes par le représentant du préfet de la région de Lorraine ; le général Baubeau, au nom de l'Armée ; Mgr Caré, au nom des cultes ; M. Mondon, au nom des parlementaire ; le maire de Woippy et le président du comité d'érection du monument ; le président départemental de l'UNC et le représentant local ; le président départemental des AC Malgré-Nous Réfractaires ; le président départemental de la Fédération des engagés volontaires, celui des Associations de déportés et celui du Souvenir français.
Chacun se recueillit ensuite pendant la sonnerie aux Morts et la « Marseillaise » puis toutes les personnalités se dirigèrent vers la salle d'œuvre où fut servi le traditionnel vin d’honneur. (RL)


Cabinet PITET, Architecte. (ADM 80 J 121)


Mai 2008
 

Voir l'ancien monument aux Morts (1921)

| Retour menu : Tableau "Manifestations et faits marquants de Woippy" |

raconte-moi-woippy Retour menu