raconte-moi-woippy Retour menu

  Dernière mise à jour : 9 septembre 2016

Commémorations à Woippy du 8 mai 1945
( 1 ) 1998-2001

Capitulation sans condition de l'armée allemande signée à Reims le 7 mai.
Une deuxième reddition fut aussi signée le 8 mai à Berlin avec les Russes.
( Fin des combats et retour à la paix en Europe )

Le mot armistice est souvent employé à tort aujourd'hui pour désigner cette capitulation.
(Un armistice est une convention par laquelle des belligérants suspendent les hostilités sans mettre fin à l'état de guerre)


Choix de l'année : | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 |


- 8 mai 1988 -

Dimanche 8 mai 1988 (RL)
Mardi 10 mai 1988 (RL)
 


- 8 mai 1989 -

Mercredi 3 mai 1989
Vendredi 12 mai 1989


- 8 mai 1990 -

Lundi 30 avril 1990

Jeudi 10 mai 1990
Vendredi 11 mai 1990


- 8 mai 1991 -

Lundi 6 mai 1991


- 8 mai 1992 -

Dimanche 3 mai 1992


- 8 mai 1993 -

Mardi 11 mai 1993


- 8 mai 1994 -

Dimanche 3 mai 1994


- 8 mai 1995 -

Vendredi 5 mai 1995

Samedi 6 mai 1995
La victoire de 1945 dignement fêtée à Woippy

Les sections locales de Woippy des Engagés volontaires et anciens combattants Malgré-Nous et réfractaires auxquelles s'associent toutes les sociétés patriotiques, la jeunesse et la municipalité, vous invitent à assister â la commémoration du 50e anniversaire de la fin des combats et du retour à la paix en Europe (8 mai 1945) qui sera célébré avec le concours de la société de musique l'Union de Woippy le lundi 8 mai.
Au programme : 9 h 30 : rassemblement et formation du cortège, place A.-Debs ; 9 h 45 : départ du cortège pour se rendre à l'église de Woippy centre ; 10 h : office religieux, messe du souvenir à la mémoire de toutes les victimes des guerres et décédés depuis ; 10 h 45 : cérémonie au monument aux Morts, dépôt de gerbes par les associations et les élèves du collège Pierre-Mendès-France et lecture d'un texte par une élève de troisième du collège sur les thèmes de la liberté, de la tolérance et du souvenir.

Mardi 9 mai 1995


Deux photographies souvenir du 8 mai 1995.


- 8 mai 1996 -

Dimanche 5 mai 1996
 

Jeudi 9 mai 1996


- 8 mai 1997 -

Samedi 26 avril 1997

Jeudi 8 mai 1997


- 8 mai 1998 -

Mercredi 6 mai 1998
Samedi 9 mai 1998


- 8 mai 1999 -

Dimanche 2 mai 1999
Dimanche 9 mai 1999

Traditionnellement, les sections locales des Engagés volontaires et anciens combattants « Malgré-nous » et réfractaires, que président MM. Charles Lallement et Fernand Rouyer, organisent les cérémonies commémoratives de la Victoire du 8 mai 1945.
Pour des raisons pratiques, cette célébration s'est déroulée cette année le vendredi 7 mai - les historiens diront qu'après tout, le premier acte de capitulation a été signé à Reims le 7 mai 1945 !. Un office religieux a été célébré à la mémoire de toutes les victimes des guerres, avant de rejoindre au son de la musique de l'Union de Woippy, le monument aux Morts.
Outre la participation des élus, des associations patriotiques locales, de nombreux Woippyciens et des enfants des écoles, on notait la présence du député Gérard Terrier et du capitaine Claude Pichenel, représentant le directeur de l'ETAMAT. Dépôt de gerbe, Aux Morts, minute de silence et Marseillaise. Elèves du CM 2 à l'école Paul-Verlaine - qui a si brillamment enlevé les 1er et 2ème prix du jeu-concours « Les chemins de la mémoire » - Vanessa et Vladimir ont lu le message de l'Union française des associations de combattants et de victimes de guerre.
Le maire, Jérôme Prache, a donné lecture du message de M. Jean-Pierre Masseret, secrétaire d'Etat à la défense, chargé des anciens combattants : « Aujourd'hui, l'union des nations est la garantie de la préservation de la paix et de la liberté en Europe. En ce jour, nous pouvons saisir l'étendue de cette responsabilité que nous avons reçue en héritage et la nécessité impérieuse du devoir de mémoire qui commande l'exercice de notre vigilance pour qu'un tel désastre ne se reproduise pas. » Avant la dislocation du dispositif, M. Gilbert Belotti a reçu des mains du maire, le diplôme d'honneur et la médaille des porte-drapeau.
Au cours du verre de l'amitié offert en salle Saint-Exupéry par la municipalité, M. Pierre Mendez, président de la section locale de l'UNC-AFN-SDF, a remis le diplôme et la médaille d'honneur Djebel bronze à MM. Roger Pawlak et Gilbert Belotti.

Mardi 11 mai 1999



 
     



Jendi 4 mai 2000
55e anniversaire de la Victoire

Les sections locales des Engagés volontaires et anciens combattants « Malgré-nous » et réfractaires auxquelles s'associent les sociétés patriotiques, la jeunesse et la municipalité, célébreront le lundi 8 mai le 55e anniversaire de la fin des combats et du retour à la paix en Europe.
9 h, accueil et rassemblement place André-Debs ; 9 h 15, départ du cortège vers l'église Saint-Etienne ; 9 h 30, messe du Souvenir à la mémoire des victimes de toutes les guerres ; 10 h 15, cérémonie au monument aux Morts. Dépôt de gerbes par les associations et les enfants des écoles Pierre-et-Marie-Curie, Paul-Verlaine et quartier du Roi ayant participé aux « Chemins de la mémoire » ; chant de la Marseillaise et lecture d'un texte rédigé par les élèves sur le thème du retour à la Paix, à la Liberté, à la Dignité et à la démocratie et ses valeurs fondamentales ; allocution de M. Prache, maire de Woippy.
Comme elle en a désormais pris l'habitude, l'Union de Woippy assurera la partie musicale de cette manifestation.
11 h 30 : dislocation du dispositif ; à l'issue de la cérémonie les participants seront accueillis salle Michel-Bonnet où ils pourront partager le verre de l'amitié.

Mardi 9 mai 2000
Les jeunes et le souvenir : confiance , esperance et vigilance
A Woippy, la cérémonie commémorative de la victoire du 8 Mai 1945 a revêtu un caractère particulier avec la présence d'une quarantaine d'élèves des écoles Paul-Verlaine, quartier du Roi et Pierre-et-Marie-Curie.
Depuis la rentrée scolaire, ces jeunes ont participé activement aux Chemins de la Mémoire, une action en direction des jeunes menée conjointement par les associations patriotiques de la commune et la Société d'histoire de Woippy. Tous étaient rassemblés autour de M. André Tiné, patriote-résistant woippycien. Une émotion partagée par tous.
Au pied du monument aux Morts, étaient alignés une section en armes et une forte délégation d'officiers et de sous-officiers du 9e régiment du Matériel conduite par le lieutenant-colonel Patrick Wandenabiele.
Après le dépôt des gerbes et la sonnerie aux Morts, les élèves ont lu trois textes rédigés pour la circonstance. Des messages forts, porteurs d'espoir et empreints d'une intense émotion : « Ce qu'un homme a mérité pour son travail, ses efforts, sa terre, sa maison, personne n'a le droit de l'en priver » où, au retour d'une visite au camp du Struthof : « La guerre, c'est une erreur inventée par nous les hommes. Il ne doit pas y avoir de races inférieures et supérieures. Nous devons tous être égaux. Soyons amis, soyons frères », puis, message d'espoir : « Grâce au courage et au sacrifice de tous les combattants, les Français ont retrouvé la Paix et la Liberté. Ils demeurent en notre mémoire afin que le monde ne connaisse plus jamais de tels crimes envers l'Humanité ». Après ces instants de vive émotion, ils ont entonné le chant des marais, chanson d'espoir anonyme des camps de concentration nazis.
Patriote résistant et déporté dans les camps de la mort, M. André Tiné s'est à son tour adressé à l'assemblée et plus particulièrement aux enfants : « Alors que tant d'hommes ont abdiqué, les jeunes issus du peuple, athées ou croyants, ont été les premiers à dire Non ! Le plus joli mot de la langue française quand l'esprit d'indépendance et le sens de l'honneur l'animent... »
Avant que ne retentisse l'hymne national interprétée par l'Union de Woippy, le maire, Jérôme Prache, a donné lecture message du M. Jean-Pierre Masseret, secrétaire d'Etat à la défense, chargé des anciens combattants.




Jeudi 3 mai 2001
Commémoration de la Victoire de 1945

La municipalité, les associations patriotiques et la jeunesse, participeront le mardi 8 mai à la célébration du 56e anniversaire de la Victoire qui marqua la fin des combats et le retour à la paix en Europe. La cérémonie dont la partie musicale sera assurée par l'Union de Woippy, se déroulera de la façon suivante : 9 h 30, accueil et rassemblement place André-Debs ; 9 h 45, départ du cortège pour se rendre à l'église Saint-Etienne ; 10 h, office religieux, messe du Souvenir à la mémoire des victimes de toutes les guerres ; 10 h 45, cérémonie au monument aux Morts, place du Souvenir-français : dépôt de gerbes par les associations et les enfants des écoles participantes aux « Chemins de la mémoire » ; allocution du maire et remise de décorations ; lecture de textes par les élèves ; 11 h 30, réception salle Saint-Exupéry et pot de l'amitié offert par la municipalité.

Mercredi 9 mai 2001
Les jeunes et le souvenir : hommage, pardon, espoir
La cérémonie commémorative de la Victoire du 8 mai 1945 a réuni, dans un même élan patriotique, associations, élus de tous bords et, surtout, enfants des écoles du quartier du Roi, de Pierre-et-Marie-Curie et de Paul-Verlaine.
Emouvante cérémonie que cette commémoration de la victoire du 8 mai 1945. Il en est toujours ainsi lorsque des enfants prennent la parole. Gravement, ils ont dit avec leurs mots, « leur horreur de la guerre et surtout leur espoir pour que jamais de telles atrocités ne se renouvellent ».
A sortie de la messe du Souvenir célébrée en l'église Saint-Etienne à la mémoire des victimes de toutes les guerres, les porte-drapeau, associations patriotiques, élus et habitants emmenés par le maire, M. François Grosdidier, ont rejoint, sur la place du Souvenir-français, une forte délégation d'officiers et de sous-officiers du 9e Régiment du matériel, conduite par le lieutenant-colonel Rosier, et les enfants des écoles.
Après le dépôt de gerbes et les sonneries réglementaires interprétées par l'Union de Woippy, les élèves ont lu et chanté des poèmes et des textes particulièrement réalistes préparés en classe pour la circonstance. Travail de mémoire, émouvants messages d'hommage, de pardon, d'espoir et de foi dans la sagesse des hommes.
M. Georges Ketter, président des sections locales de la Fnaca et du Souvenir français, a donné lecture de l'ordre du jour du 9 mai 1945 du général de Lattre de Tassigny, et M. Grosdidier, du message de M. Jean-Pierre Masseret, secrétaire d'Etat à la Défense.
Après dislocation, les participants se sont dirigés en musique vers la salle Saint-Exupéry où ils ont partagé le verre de l'amitié traditionnellement offert par la municipalité.




| Retour menu : La vie associative | Haut de page | Page suivante : 2002 |

raconte-moi-woippy Retour menu