raconte-moi-woippy Retour menu

  Dernière mise à jour : 9 septembre 2017

Choix des périodes
| 1910-1913 |
| 1919-1939 |
| 1993-2017 |
| Retour menu |

Le Souvenir Français (3/4)
Section de Woippy : 1946 - 1980

Jeudi 7 février 1946
Souvenir Français.
En vue de la reconstitution de la section locale, réunion dimanche 10, à 15 heures 30, au café Natier. (RL)

Jeudi 7 mars 1946
Reconstitution du Souvenir Français.
A l’appel lancé par le comité local du Souvenir Français, une réunion présidée par M. Sechehaye, maire, a eu lieu au café Natier, le dimanche 24 février. Un certain nombre de membres avaient répondu à cet appel. Après échange de vues, il fut procédé à l’élection du comité. Président : M. Henry Léon ; secrétaire : M. Kleman Maurice ; trésorier : M. Schwingt Charles ; membres : MM. de Ladonchamps Henry, Mangenot Alfred, Poinsignon Charles, Thiriet Camille, Bayer Gustave, Flauder Albert, Zennezenne Jules ; porte-drapeau : Kopp Pierre. (LL)

Mercredi 2 octobre 1946
Souvenir Français.
Après six années d’épreuves, mais d’espérance, le comité du Souvenir Français de Woippy a repris, malgré des difficultés, les traditions d’avant-guerre. C’est pourquoi, le dimanche 6 octobre 1946, par une cérémonie à la fois patriotique et religieuse, il célébrera la mémoire des héros de 1870 tombés aux combats de Ladonchamps. A ce même geste, il associera les combattants des guerres de 1914-18 et 1939-40, dont les uns et les autres sont morts pour la défense de la patrie et ont droit à notre reconnaissance. Cette cérémonie, placée sous la haute présidence de M. la général Brion, délégué général départemental du Souvenir Français, commencera à 15 h., par un service religieux, célébré à l’église paroissiale. Le sermon de circonstance sera prononcé par M. l’abbé Barlier, aumônier militaire de la garnison de Metz. A l’issue de cette cérémonie, on se rendra au monument aux morts, où des fleurs seront déposées, ensuite en cortège au cimetière, où une cérémonie aura lieu sur la tombe du général Gibon, tombé en 1870, ainsi que sur les tombes des soldats de 1870. La population est invitée à assister à ces cérémonies, dont le patriotisme, plus que jamais, doit être vivant, se souvenant ainsi des années dont le boche, qui après nous avoir exilés, voulait faire de la Lorraine, une province nazie. (LL)

Mardi 13 mai 1947
Bénédiction et remise du drapeau du Souvenir Français

Dimanche prochain, 18 mai, sous la présidence du général Brion, délégué général du Souvenir Français, aura lieu, à Woippy, la bénédiction et la remise du drapeau de la section locale.
A 14 h. 30, bénédiction en l'église paroissiale. Sermon de M. l’aumônier militaire Barlier. Ensuite, remise du drapeau devant le monument aux Morts.
Tous les groupements d'Anciens Combattants, da la Résistance et les Section du S. F. sont cordialement invités à la cérémonie.
Un car partira de Metz, place d’Armes, à 14 h. Retour après la manifestation. (LL)

Jeudi 15 mai 1947
Remise du drapeau du Souvenir Français

Dimanche 18 mai prochain, à partir de 14 h. 30 se déroulera à Woippy la cérémonie de la bénédiction et de la remise du nouveau drapeau de la section locale du Souvenir Français sous la présidence du général Brion, délégué général. Un car quittera Metz (place d'Armes), à 14 heures précises et sera réservé aux dirigeants et porte-drapeau des groupements d'anciens combattants et sociétés patriotiques qui sont cordialement invités à prendre part à cette manifestation. (LL)

Mardi 20 mai 1947
Bénédiction du nouveau drapeau du Souvenir Français à Woippy

Dimanche après-midi, une cérémonie patriotique s’est déroulée à Woippy, sous la présidence du général Brion, délégué général du Souvenir Français en Moselle, assisté de M. René Petitjean, délégué général-adjoint, et le commandant Trévelot de Trévalot, secrétaire général.
Formé du corps des sapeurs-pompiers, de la société de musique de Metz-Devant-les-Ponts et des enfants des écoles, un cortège s’est rendu à l’église paroissiale, où le drapeau a été béni par M. le curé Guénot.
Plusieurs allocutions furent prononcées par MM. Henry, président local, le général Brion et Petitjean. (LL)

La petite ville de Woippy a vécu dimanche une belle journée patriotique à l'occasion de la remise de son drapeau à la section du Souvenir Français.
Un cortège se forma, conduit par le corps des sapeurs pompiers de Woippy, avec son drapeau, et qui groupait les enfants des écoles, conduits par leurs maîtres, la Musique « La Renaissance » de Devant-les-Ponts, les drapeaux de différentes associations, notamment ceux du Souvenir Français de la Moselle, des sections de Metz, Queuleu, Montigny, les Anciens des chars, les Médaillés Militaires, la Croix Rouge, le Corps Urbain de Metz, les Expulsés, etc, ainsi qu'une foule nombreuse.
Dans l'église en reconstruction, au cours des vêpres solennelles, M. l'abbé Guénot, curé, rappela l'œuvre du Souvenir Français et définit le symbole du nouveau drapeau, l'ancien ayant été détruit pendant l'occupation. Dans le chœur avaient pris place les personnalités parmi lesquelles le général Brion, délégué général du S. F. en Moselle, Petitjean, délégué adjoint, le commandant Trévelot de Trévalot, MM. Henry, président du S.F. de Woippy, Sechehaye, maire, le commandant Aubrée et le lieutenant Didelot du Service du matériel.
Après la cérémonie religieuse et à l'ombre des échafaudages, non loin de la grotte, les participants se retrouvèrent pour la remise du drapeau. Tout d'abord, M. Henry, après avoir rappelé la vie de la section dans les événements, évoqua la perte de l'ancien drapeau et remercia les personnalités de leur présence. Puis le général Brion définit le caractère de la cérémonie et les buts du S. F. A la fin de son allocution, il remit le drapeau au président de la section locale qui lui-même le confia à son porte-drapeau M. Muller. Aussitôt après le délégué général déposa au nom du S. F. une gerbe au pied du monument aux morts, tandis qu'éclatait la sonnerie « Aux Morts », suivie de la Marseillaise.
A l'issue de la cérémonie, un vin d'honneur groupait une dernière fois les personnalités. Plusieurs allocutions furent prononcées et vivement applaudies. (RL)

| Voir le reportage de la cérémonie du 18 mai 1947 : clic |


Samedi 11 octobre 1947
La bataille de Ladonchamps.
Demain dimanche, comme chaque année, la section du « Souvenir Français » fera célébrer un service religieux à la mémoire des soldats français tombés à la bataille de Ladonchamps-Woippy en 1870, y associant ceux des enfants de Woippy tombés au cours des guerres de 1914-1918 et 1939-1945.
Placée sous la haute présidence du général Brion, la cérémonie aura lieu à 14 h. 30. Rassemblement des drapeaux et délégations à 14 h. 15 dans la cour des écoles. (RL)

Mercredi 29 septembre 1948
Avec plaisir nous apprenons que le dévoué porte-drapeau de la section du Souvenir Français, M. Pierre Kopp, vient d'obtenir la médaille de la Reconnaissance Française pour ses actes de bravoure accomplis pendant l'occupation, dont nous citerons la libération du fameux camp de Woippy.

Lundi 8 octobre 1948
Souvenir Français.
Dimanche, anniversaire de la bataille de Ladonchamps-Woippy, en 1870. Rassemblement à 14 h. 15, dans la cour des écoles. 14 h. 30, office religieux, cérémonie devant le monument aux morts et pèlerinage au cimetière. Puis réunion annuelle, Café du Commerce, suivie d'une représentation cinématographique au Lion d’Or. Entrée gratuite. Ces cérémonies sont placées sous la présidence du général Brion, délégué du S.F. (RL)

Mardi 10 mai 1949
U.N.C. et Souvenir Français.
Les membres des deux sections sont priés d’assister en grand nombre aux obsèques de M. Charles Gény, président des deux groupes, dont le corps revient de la Haute-Vienne, demain mercredi, à 10 h., en l’église paroissiale. Rassemblement devant la mairie à 9 h. 45. Prière de porter l’insigne. (RL)

Vendredi 7 octobre 1949
Commémoration de la bataille de Ladonchamps

Dimanche, la section locale du Souvenir Français commémorera la bataille de Ladonchamps-Woippy de 1870 et associera à la mémoire des braves tombés au cours de ces combats, celle des enfants de Woippy tombés au cours des guerres de 1914-1918 et 1939-1945.
A 14 h. 15, rassemblement des délégations et drapeaux dans la cour des écoles où aura lieu la réception des officiels, puis départ du cortège pour le service religieux qui aura lieu à 14 h. 30. Sermon de circonstance par un Père franciscain. Cérémonie devant le monument aux Morts. Allocution d’un délégué du Souvenir Français de la Moselle. Pèlerinage au cimetière sur les tombes des soldats français de 1870. Allocution du président de la section.
A l’issue de la cérémonie, assemblée générale de la section du S.F. au Café du Lion d’Or. (RL)

Mardi 11 octobre 1949
Woippy a commémoré les batailles de Ladonchamps

En présence du colonel Flourand Pénardille, Woippy a commémoré les batailles de Ladonchamps. Toutes les sociétés patriotiques, avec leur drapeau, assistèrent à cette cérémonie organisée sous l’égide du Souvenir Français et de son président, M. Henry.
Après l’office religieux, deux cérémonies émouvantes de déroulèrent au monument aux Morts et au cimetière, où plusieurs discours furent prononcés et des gerbes déposées. (RL)

Jeudi 4 mai 1950
Le cimetière subit un sérieux aménagement

(…) enfin, les tombes des soldats français morts en 1870, et toujours soigneusement entretenues à Woippy, entourées d'une bordure solide, auront désormais un aspect meilleur encore. (LL)

Jeudi 28 septembre 1950
Cérémonie commémorative du Souvenir Français

C'est le 8 octobre prochain que la cérémonie traditionnelle du Souvenir Français aura lieu, avec les manifestations habituelles, au monument aux morts et au cimetière devant les tombes du général Gibon et des soldais morts en 1870.
L'office religieux sera célébré à 14 h. 30, à l'église. Un vin d'honneur clôturera la journée. Le rassemblement des sociétés est fixé pour 14 h. 15, devant l'école de garçons, avec les autorités et personnalités invitées. (LL)

Mercredi 4 octobre 1950
Octobre 1870 – Octobre 1950
Fête du Souvenir à Woippy

80 années se sont écoulées depuis les sombres jours de cette guerre néfaste de 1870, dont le souvenir, malgré le temps, reste toujours gravé dans les cœurs de tous les Français et des Lorrains en particulier. La sanglante bataille de début octobre 1870, à Ladonchamps-Woippy, sera commémorée dimanche prochain 8 octobre par la section locale du Souvenir Français. Cette cérémonie sera présidée par un officier supérieur et rehaussée par la présence de personnalités civiles et militaires, avec la participation de la fanfare des sapeurs-pompiers de Longeville-lès-Metz.
Suivant une pieuse tradition, un service religieux aura lieu en l'église de Woippy en l'honneur des enfants de la commune tombés au cours des guerres 1914-1918 et de 1939-1945.
PROGRAMME
A 14 h. 15 : rassemblement devant les écoles, en face du Café du Commerce, pour la réception des officiels et des drapeaux. Puis, départ du cortège pour le service religieux qui aura lieu à 14 h. 30, suivi du pèlerinage au monument aux morts de 1914-1918 et sur les tombes des soldats de 1870, au cimetière.
A l'issue de la cérémonie, vin d'honneur au Café Bader, suivi de la réunion générale annuelle. Le comité de la Section du Souvenir Français invite tous les habitants de Woippy et environs à se joindre à lui en cette journée mémorable consacrée au souvenir de nos glorieux disparus. (LL)

Le Souvenir Français de Woippy commémorera dimanche le 80e anniversaire des combats de Ladonchamps
1870 – 1950 ! Quatre-vingt années de sont écoulées depuis les sombres jours de cette funeste guerre.
Une des phases les plus héroïques, la bataille de Ladonchamps, sera commémorée dimanche prochain 8 octobre par la section locale du Souvenir Français. La mémoire du général Gibon et des ses braves sera évoquée au cours de la cérémonie traditionnelle présidée par un officier supérieur, rehaussée par la présence des personnalités civiles et militaires, avec la participation de la clique des sapeurs-pompiers de Longeville-lès-Metz.
Suivant une pieuse tradition, un service religieux à la mémoire des braves de 1870 auxquels seront associés ceux de 1914-18 et de 1939-45, sera célébré en l'église de Woippy à 14 h. 30. A 14 h. 15, rassemblement devant les écoles face au Café du Commerce pour la réception des officiels, des présidents et des drapeaux, puis départ du cortège pour le service religieux. Ce service sera suivi d’une cérémonie au monument aux morts et d’un pèlerinage sur les tombes des soldats de 1870 au cimetière. A l’issue de la cérémonie, vin d’honneur au Café Bader, suivi de la réunion générale annuelle. Le comité de la section invite tous les habitants de Woippy et environs à s’associer à lui en cette journée du souvenir. (RL)

Mardi 10 octobre 1950
Une belle manifestation du « Souvenir Français »

Tout Woippy a honoré les héroïques combattants de Ladonchamps
Il y a quatre-vingts ans, l'armée française encerclée dans Metz, livrait un ultime combat, au nord de Woippy, sur ordre de Bazaine qui, hélas, devait signer la capitulation de cette ville trois semaines après ce haut fait d'armes.
C'est pour fêter cet anniversaire que la section locale du Souvenir Français avait organisé d'importantes cérémonies, le dimanche 5 octobre, au pays des fraises.
Dès 14 h. 15, devant l'école des garçons, étaient réunis : les personnalités, les délégations des environs, les sept drapeaux des groupements de Woippy, Hagondange, Lorry, Norroy, Plappeville et Longeville, cependant que la fanfare des sapeurs-pompiers de ce faubourg de Metz faisait une entrée très remarquée.
Un cortège se forma aussitôt, conduit par le maire, ses adjoints, les conseillers municipaux, les autorités locales et les personnalités invitées, parmi lesquelles on notait la présence du commandant représentant le général Zeller, le capitaine Wéber, des sapeurs-pompiers de Longeville, le marquis et la marquise de Ladonchamps, et de nombreux délégués du Souvenir Français des communes voisines. Le personnel enseignant et les enfants des écoles prirent part à toutes les manifestations.
L'avant-chœur de l'église était tendu de grandes étamines tricolores recouvrant un catafalque ; les vêpres des morts furent chantées et le R.P. Jung, venu pour seconder M. l'abbé Guénot, curé de la paroisse, prit la parole pour exalter l'esprit de sacrifice et l'héroïsme des soldats tombés pour leur patrie. Il associa ceux des guerres de 1914-18 et de 1939-45 à leurs aînés de 1870-71.
AU CIMETIÈRE
A la sortie de l'office, après la bénédiction du monument aux morts, une gerbe fut déposée par M. Christian Colinet, cependant que la clique sonnait le mélancolique « Adieu des clairons ». Puis M. Léon Henry, président du S.F. de Woippy, dans une courte mais brillante allocution faisait vibrer tous les assistants d'un ardent patriotisme.
La même cérémonie eut lieu au cimetière, après que Mlle Marcelle Simon eut déposé une gerbe sur la tombe du général Gibon et que Mlle Pierrette Kopp l'ait imitée en ce qui concerne les tombes des soldats morts en l870-71.
Ce solennel hommage ayant été rendu aux héroïques victimes du combat de Ladonchamps inhumés au cimetière de Woippy, le cortège se reforma pour se rendre au vin d'honneur au café Bader, aux accents de marches entraînantes exécutées par la fanfare des sapeurs-pompiers de Longeville.
LE VIN D'HONNEUR ET LES DISCOURS
Au vin d'honneur, M. Léon Henry ne manqua pas de remercier tous ceux qui avaient contribué au succès de ces manifestations et plus particulièrement toutes les autorités civiles et militaires présentes.
Tous les amis que compte, à Woippy, le Souvenir Français, ont été heureux et fiers du succès de cette journée et l'on ne saurait trop féliciter le comité du S.F. local de son activité patriotique et de sa fidélité aux plus belles traditions de la Lorraine. (LL)

Jeudi 22 février 1951
Le 35e anniversaire de la bataille de Verdun, selon le vœu exprimé par l’U.N.C., sera célébré par la section locale, dimanche prochain 25 février. Cette cérémonie, placée sous le haut patronage des autorités civiles et religieuses, magnifiera l'héroïsme de ces braves de « l'avant-dernière » qui firent de leurs poitrines un rempart à l'envahisseur. Toutes les sociétés locales sont invitées à se rassembler derrière leur drapeau, à 9 h. 45, devant la mairie, pour le service religieux commémoratif célébré à 10 h. à l'église paroissiale. A l'issue de ce service, un vibrant hommage sera rendu devant le monument aux morts à tous les héros de Verdun dont les sacrifices restent les vivants modèles de la foi patriotique. Toute la population de la commune est cordialement invitée à cette manifestation. (RL)

Mardi 27 février 1951
Manifestation patriotique

Au cours d'une cérémonie simple, mais émouvante, la population de la commune, à l'exemple de ses sections patriotiques, a rendu dimanche un vibrant hommage aux héros de Verdun. Les porte-drapeau avec leur emblème avaient pris place dans le chœur de l'église paroissiale où M. l'abbé Guénot dit une messe et donna l'absoute à la mémoire des Morts au Champ d'Honneur. A l'issue de l'office, M. Léon Henry, président de l'U.N.C., du Souvenir Français et du Syndicat d'Initiatives, déposa une gerbe au monument aux Morts et prononça une courte, mais brillante allocution associant dans ses paroles tous les braves qui se sacrifièrent pour que vive la France. (RL)

Vendredi 20 avril 1951
Souvenir français.
– Les membres de la section locale sont informés que la réunion générale annuelle du S.F. de la Moselle aura lieu dimanche à 10 h., à la Cigogne, à Metz. Rassemblement autour du drapeau, à 8 h. 45, à l'arrêt de l’autobus. Vu l'importance de cette réunion, le comité compte sur la présence de nombreux membres. (RL)

Mercredi 3 octobre 1951
Dimanche, anniversaire des combats de Ladonchamps

C'est dimanche prochain que la section locale du Souvenir Français, suivant une noble tradition, commémorera la bataille de Ladonchamps-Woippy en 1870 en associant à ces glorieux morts, la mémoire des enfants de la localité tombés au cours des guerres de 1914-18 et de 1939-45. Cette cérémonie sera placée sous la présidence de M. le général Lemaire de la Place de Metz et de hautes personnalités. Rassemblement des sections patriotiques et de toutes les associations locales à 14 h. 15 devant les écoles, face au café du Commerce, pour 1a réception des autorités et sections avoisinantes avec drapeau. Cérémonie religieuse en 1'église de Woippy à 14 h. 30 suivie du pèlerinage au monument aux morts puis au cimetière sur les tombes des soldats de 1870, suivie d’un vin d’honneur au café du Commerce. (RL)

Mardi 9 octobre 1951
L’anniversaire du combat de Ladonchamps a été célébré dignemen
t
Dimanche, les manifestations traditionnelles organisées par le Souvenir Français ont eu lieu à Woippy pour célébrer la mémoire des combattants de 1870 tombés dans le pays ainsi que de ceux qui sont morts pour la France en 1914-18 et 1939-45.
C'est M. l'abbé Glenzel, curé de Woippy pendant l'occupation, qui prononça l'allocution de circonstance au cours de l'office religieux à 14 h. 30. Et M. Léon Henry, président du S. F. local en quelques paroles vibrantes d'une émotion patriotique rappela au monument aux morts le sacrifice des héros tombés pour leur patrie et les enseignements à en tirer.
C'est lui encore qui parlera au vin d'honneur. Les personnalités officielles civiles et militaires ont assisté aux cérémonies avec la population de Woippy groupée derrière les drapeaux de toutes les sociétés locales.
Nos félicitations à MM. Claude, Copeaux, Jungling, qui ont reçu la médaille du Souvenir Français, et à MM. Duval, Duron et Zennezenne, qui ont reçu des diplômes au vin d'honneur du 7 octobre 1951, au cours duquel M. le maire de Woippy et M. le colonel Moulinier, remplaçant M. le général Lemaire, prirent la parole.
Mentionnons aussi les sonneries de la fanfare de M. J. Bott et le chant de la « Marseillaise » par les enfants des écoles, sous la direction de M. Copeaux, au monument aux morts, et souhaitons que M. le délégué départemental du Souvenir Français, qui prononça une si belle allocution au cimetière, revienne souvent présider les cérémonies de Woippy. (LL)

Mercredi 10 octobre 1951
L'ANNIVERSAIRE DES COMBATS DE LADONCHAMPS

En ce début d'automne, il est une cérémonie à laquelle les habitants de Woippy sont particulièrement attachés. Il s’agit de la commémoration des batailles de 1870, en particulier celle de Ladonchamps, que la section locale du Souvenir Français avait organisé en ce premier dimanche d’octobre.
Toutes les sociétés locales, les sections voisines du Souvenir Français avec drapeaux, avaient tenu à honorer ce culte du souvenir. Outre les sections de Hagondange, La Maxe, Scy-Lessy, Longeville-lès-Metz, Norroy-Plesnois, nous avons remarqué MM. le colonel Munier, représentant le général Lemaire, empêché ; Cathelain, délégué départemental du S. F. ; Jungling, maire de Woippy ; ses adjoints et conseillers ; les maires de La Maxe, Norroy, Lorry, etc. Au cours des vêpres des morts, M. l'abbé Glenzel, curé de Hagondange, prononça le sermon de circonstance. Après quoi l'absoute fut donnée devant le monument aux morts par M. le curé Guénot. Une gentille Lorraine en costume déposa une gerbe, pendant que la clique municipale exécutait une brillante sonnerie « Aux Morts ». Après la minute de silence et de recueillement, le cortège se dirigea vers le cimetière communal où les mêmes honneurs furent rendus sur les tombes du général Gibon et des nombreux soldats tombés glorieusement lors des combats de 1870. Pensant que la foule se dispersait, les drapeaux et officiels, emmenés par la clique, se rendirent à la salle Natter, où un vin d'honneur fut servi.
Au cours de cette réunion intime, MM. le colonel Munier, Jungling, Cathelain et Henry prirent successivement la parole.
Enfin, avant de clore cette petite réunion, l'actif président qu'est M. Henry fut heureux de remettre les insignes et diplômes du Souvenir Français à ses sociétaires : MM. Jungling F., Bott J., Claude Ch., Kopp P., Poinsignon Ch., Zenezenne J. et Duval G. (RL)

Jeudi 9 octobre 1952
Commémoration de la bataille de Ladonchamps

Dimanche prochain, la section locale du « Souvenir Français », fera célébrer, en l'église paroissiale, le service traditionnel en mémoire des soldats de 1870 et des enfants de la localité tombés au cours des guerres de 1914 à 1918 et de 1939 à 1845.
Programme de la manifestation : 14 h,15 : Rassemblement devant les écoles (café Natier) ; 14 h. 30 : Service religieux suivi du pèlerinage au monument aux Morts et au cimetière, sur les tombes des soldats des soldats de 1870. Après la cérémonie, vin d'honneur au Café du « Lion d'Or ». Remise de décorations et de distinctions honorifiques.
La cérémonie sera rehaussée par la présence de hautes autorités civiles et militaires. Toute la population est invitée à participer à cette cérémonie du « Souvenir ». (RL)

L’anniversaire de la bataille de Ladonchamps sera célébré dimanche
Dimanche 12 octobre la section du « Souvenir Français » fera célébrer en l’église de Woippy un service en mémoire des soldats de 1870 et des enfants de la localité tombés de 1914-1918 et 1939-1945.
A 14 h. 15 : Rassemblement devant l’école de garçons.
14 h. 30 : Service religieux suivi du pèlerinage au monument aux morts et au cimetière sur les tombes des soldats de 1870. Après la cérémonie, vin d’honneur au café du « Lion d’Or ».
Remise de décorations et de distinctions honorifiques en présence de hautes personnalités civiles et militaires. Toute la population de Woippy est invitée à y participer. (LL)

Lundi 13 octobre 1952
Woippy a célébré l’anniversaire de la bataille de Ladonchamps

Fidèle a une tradition qui lui est chère, la population de Woippy a célébré dimanche l’anniversaire des combats de Ladonchamps, en 1870, et les cérémonies et manifestations organisées par la section locale du Souvenir Français, présidés par M. Léon Hanry, ont prouvé une fois de plus la ferveur patriotique de Lorrains qui n’oublient pas les soldats français morts au champs d’honneur.
Autour du maire, des adjoints et du conseil municipal, les présidents des sections d’anciens combattants, des groupements corporatifs et de nombreuses personnalités, s’étaient réunis, dès 14 h. 45, pour assister au rassemblement des sapeurs-pompiers encadrant les drapeaux de toutes les sociétés locales, cependant que le personnel enseignant dirigeait vers l’église les enfants des écoles.
A 14 h. 30, l’office en l’honneur des morts des combats de Ladonchamps et de tous les enfants de Woippy tombés en 1914-18 et 1940-45 fut célébré avec solennité par M. l’abbé Guénot, et M. l’abbé Bémer, dans un sermon émouvant rappela leur sacrifice.
Après l’absoute, dès la sortie de l’église décorée de drapeaux, eut lieu la touchante cérémonie habituelle au monument aux morts, où fut déposée une gerbe et où M. Léon Henry, dans une vibrante allocution, célébra la mémoire et la vaillance des soldats morts au cours des trois dernières guerres, qui ont créé tant de souffrance en Lorraine.
Puis un cortège s’étant formé, auquel s’étaient joints tous les assistants, l’on monta vers le cimetière où reposent les corps des soldats français décédés à Woippy même ou aux abords immédiats du village, en 1870.
Devant leurs tombes et celle du général Gibon, mort des suites de ses blessures, le lendemain de la bataille au château du Rucher, les drapeaux s’inclinèrent encore, suivant une tradition que seules ont interrompues des années d’occupation douloureuses.
Un vin d’honneur au café du Lion d’Or termina les manifestations de cette journée. Des allocutions y furent prononcées par M. Henry Léon, le colonel Molinier, M. Jungling, maire de Woippy.
Les médailles du Souvenir Français remises à M. Paul Copeaux, Gustave Bayer, Gaston Duval, Raymond Leidelinger, les diplômes du Souvenir Français, à Mme veuve Mangenot, M. Louis Paulin (90 ans), MM. Lucien Natier et Charles Claude, devaient récompenser les services que les récipiendaires n’ont cessé de rendre à leur société. (LL)

Mardi 13 janvier 1953
Souvenir Français.
– Le comité de la section locale s'est réuni dimanche, autour de son actif président, M. Léon Henry, au café Mangenot, afin de faire le point au début d'une nouvelle année. Après avoir entendu le rapport du président, le comité traça sa ligne de travaux pour 1953, dans le but de maintenir vivace la belle tâche que poursuit le S. F. dans le culte des morts pour la Patrie. Au cours de la discussion très cordiale qui s'ensuivit, il fut envisagé d'organiser une soirée récréative dans le courant de février, où des films de propagande seront projetés dans la salle du café du Lion-d'Or. (RL)

Mercredi 18 février 1953
Souvenir Français.
– C’est dimanche prochain que la section locale du Souvenir Français donnera une soirée récréative avec présentation de films, à partir de 20 heures, dans la salle du « Lion d'Or ». La population du village, ainsi que celle des environs y sont cordialement invitées. (RL)

Samedi 21 février 1953
Soirée cinématographique.
– Demain dimanche, soirée récréative organisée par le Souvenir Français, à partir de 20 h, dans la salle du Lion d'Or. Au programme : « En route pour la Russie » et « Port d'Arromanches », films de guerre ; « Hommage à Bizet », film musical ; « Voyage aérien aux U.S.A. », documentaire ; « Les bricoleurs », comique avec Laurel et Hardy. Toute la population, ainsi que celle des environs sont cordialement invitées. La salle sera chauffée. (RL)

Dimanche 1er mars 1953
Trouble-fête.
– La soirée du 22 février, organisée par la section du Souvenir Français avait attiré bon nombre de spectateurs. On peut regretter toutefois que la soirée ait été gâchée par les plaisanteries et les agissements stupides d'une bande de jeunes gens et de jeunes filles. Les organisateurs mettent en garde ces trouble-fête et préviennent leurs parents que le service d'ordre agira dorénavant sans pitié.
Échos de la soirée du 22. – La soirée organisée par la section du Souvenir Français avait attiré un grand nombre de spectateurs. Avant de passer à l'écran les films du programme, le président de la section profita de la circonstance pour demander un instant de recueillement à l'occasion de l'anniversaire de la bataille de Verdun. Au cours de la soirée, M. Cofueux, instituteur, fit appel à la solidarité de l'assistance en faveur des sinistrés de la mer. La collecte effectuée à cet effet, a produit 3800 fr. Notons que la soirée était rehaussée par la présence de M. le Maire, accompagné de nombreux conseillers municipaux. (RL)

Mercredi 6 mai 1953
Souvenir Français.
– Le comité de la section locale a discuté dimanche un certain nombre de questions parmi lesquelles la mise au point et la participation aux assemblées générales des sections locale et départementale, cette dernière ayant lieu à Metz le jeudi de l'Ascension. Le président demanda à tous d'y assister en grand nombre. La question du Monument aux Morts a été également soulevée et se trouve actuellement en bonne voie. (RL)

Mercredi 13 mai 1953
Souvenir Français.
– Les membres de la section locale sont priés d’assister en grand nombre à l’assemblée générale départementale à Metz demain à 10 heures. (RL)

Vendredi 28 août 1953
Souvenir Français.
– Dimanche la section du Souvenir Français de Sainte-Marie-aux-Chênes organise la cérémonie traditionnelle. A cette occasion, le comité de la section locale du S. F. fait appel à tous les membres afin qu'ils assistent en grand nombre autour de leur drapeau à cette cérémonie du souvenir.
Prière de se faire inscrire chez le président Henry, afin qu’il puisse prendre des dispositions en vue d’assurer les moyens de locomotion. Départ de Woippy, Café du Commerce, à 13 h. 45. (RL)

Mardi 6 octobre 1953
L’ACTIVITÉ DU « SOUVENIR FRANÇAIS ».
– Le comité de la section locale prépare avec ardeur la fête anniversaire qui se déroulera dimanche prochain.
Toute la population aura à cœur de participer, comme par le passé, à cette manifestation, qui est devenue une tradition solide et évocatrice d’événements émouvants.
Tous les porte-drapeaux et les délégations des sociétés locales seront présents à la cérémonie. (LL)

Mercredi 7 octobre 1953
Le Souvenir Français de Woippy célébrera dimanche l’anniversaire de la bataille de Ladonchamps

Lorsque le voyageur empruntant la route nationale de Metz à Thionville, passe devant le château actuellement en ruines de Ladonchamps et dépasse le bourg de Saint-Rémy, laissant à sa gauche Sainte-Agathe - Bellevue et, à sa droite, les fermes de Franclonchamps, de la Grande et Petite Tappes, il ne se doute pas qu'il y a 83 ans se livrait dans cette plaine, la terrible bataille dite « bataille de Ladonchamps-Woippy » de 1870.
Du « Souvenir Alsacien-Lorrain », extrayons à ce propos ce qui suit :
« 7 octobre 1870 : Il est 4 h., nos troupes sont victorieuses. L'élan irrésistible du 6e Corps a délogé de leurs positions les Prussiens à Franclonchamps, Saint-Remy, Bellevue, la Grande et la Petite-Tappes. La brigade, après des pertes cruelles, vient de s'emparer de Sainte-Anne. Le général Gibon, son valeureux chef titulaire, tombe mortellement frappé. Hélas, à 5 h. 30, l'inévitable ordre de retraite du maréchal félon Bazaine parvient aux troupes et c'est le recul, retardé toutefois par l'héroïque défense de la brigade de Chanaleilles, retranchée dans le château de Ladonchamps et cette journée, comme bien d'autres, s'acheva sans autre résultat que de coûter à la France, 1.250 blessés qui vont grossir les ambulances où l'on ne guérit plus, où l'on meurt.
« Pertes françaises : 3 officiers généraux, 61 officiers et 1.208 hommes hors de combat.
« Pertes allemandes : 227 tués, 977 blessés et 524 disparus : au total 1.728 hommes hors de combat.
« Ils ont lutté n'étant ni l'espoir ni le nombre.
« Et sans cesse détruits et renaissants toujours.
« C'est un éclair divin de cette époque sombre
« Que ces martyrs voulant leur supplice moins court. »
Dans le domaine entourant le château de Ladonchamps, des croix blanches marquaient les sépultures des soldats français tombés au cours de cette bataille. Ils ont été exhumés et inhumés dans le cimetière de Woippy où se trouve également la tombe du général Gibon, érigée par le 25e de ligne. Il reste néanmoins encore une tombe de 1870 en bordure du talus de chemin de fer, à Maison-Rouge, une à Saint-Rémy, une à Belle-Vue et un monument en bordure du chemin particulier conduisant à la ferme de la Petite-Tappes. Ce sont là les souvenirs de cette bataille, de l'année douloureuse de 1870.
***
Fidèle à la tradition, la section du Souvenir Français de Woippy, qui se fait un devoir sacré d'entretenir les tombes fait célébrer, chaque année, à la même date, un service à la mémoire de ces braves, en y associant celle des enfants de la localité, tombés au cours des guerres de 1914-18 et de 1939-45. Dimanche prochain, cette cérémonie aura lieu en présence de personnalités civiles et militaires, avec la participation de nombreuses délégations, de drapeaux du Souvenir Français et de sociétés patriotiques.
Voici le programme de la cérémonie : A 14 h. 15, rassemblement des drapeaux pour la réception des autorités civiles et militaires, devant les écoles ; à 14 heures 30, service religieux en l'église de Woippy, suivi du pèlerinage au monument aux Morts et au cimetière sur les tombes de 1870.
A l'issue de la cérémonie, au café Bader, vin d'honneur, remise de décorations et de récompenses. Toute la population de Woippy est cordialement invitée à cette cérémonie du Souvenir. (RL)

Lundi 12 octobre 1953
Il y a 83 ans… la bataille de Ladonchamps

Le Souvenir Français de Woippy a hier commémoré cet anniversaire glorieux Il y a 83 ans, le 7 octobre 1870, une grande bataille s’engageait dans la plaine de Woippy, un combat dur, âpre et sanglant qui marqué au début par une victoire se transforma en désastre à la suite d’un ordre de retraite de Bazaine. La bataille de Ladonchamps était entrée dans l'histoire.
Le Souvenir Français de Woippy, animé par son dynamique président, M. HENRY, a commémoré hier officiellement cet anniversaire glorieux et douloureux.
Un certain nombre de personnalités messines avaient répondu à l'invitation des organisateurs, et l'on notait en particulier la présence de M. CATHELIN, délégué général-adjoint du Souvenir Français ; le colonel GŒRENS, président de la section de Metz ; le lieutenant-colonel JACQUES, directeur des Travaux du Génie, représentant M. le général NAVEREAU, auxquels s'étaient joints M. DUVAL, président de la section du S.F. de Longeville ; M. HOLWECK, président de la section de Scy ; les représentants des sections de Norroy, Plesnois, Ban-St-Martin, etc...
Tous furent accueillis à Woippy par M. HENRY, président du Souvenir Français local ; M. JUNGLING, maire, ses adjoints et les présidents des sociétés patriotiques de la commune. Après le rassemblement, devant les écoles, de tous les participants, un cortège se forma, ayant à sa tête l'excellente clique des sapeurs-pompiers de la localité et un groupe de drapeaux du Souvenir Français de Woippy, Lorry, Longeville, Scy, Ban-St-Martin, La Maxe, Norroy, Sainte-Marie-aux-Chênes.
Derrière vinrent les enfants des écoles conduits par leur maître, puis les personnalités. En l'église, un service religieux fut alors célébré par M. l'abbé BEMER, curé de Woippy, et M. le chanoine SIMON, curé de St-Vincent, prononça un sermon, évoquant le sacrifice des héros.
Puis tous les assistants se retrouvèrent devant le monument aux morts ou, dans une brève allocution, M. CATHELIN, excusant M. PETITJEAN, délégué général, rappela le souvenir des batailles de 1870 et évoqua l'œuvre patriotique du Souvenir Français. Et, au pied du monument, il alla déposer une gerbe de fleurs.
La manifestation se poursuivit par une visite au cimetière militaire. Là, sur la tombe du général GIBON, commandant le 25e de Ligne, une gerbe fut encore déposée, tandis qu’un peu plus tard étaient fleuries les tombes des soldats de 1870.
Un discours éminemment patriotique fut alors prononcé par M. le président HENRY, évoquant les traditions du S.F. (RL)

Lundi 12 octobre 1953

Porte-drapeau, pompiers, enfants des écoles portant des gerbes, et personnalités s’apprêtent à se rendre à l’église.

Le Souvenir Français de Woippy a célébré, hier, l’anniversaire des combats de 1870, qui firent rage à Ladonchamps, le 7 octobre.
C’est un long cortège qui accompagna, à 14 h. 30, le groupe des porte-drapeau et des personnalités jusqu’à la petite église paroissiale, où l’abbé Bémer, curé de la paroisse, célébra l’office des morts. Il appartint au chanoine Simon, de Saint-Vincent, de tirer, au cours de son sermon, les conclusions de ce jour anniversaire.
Parmi les personnalités, nous avons remarqué : M. Cathelin, trésorier général du S.F. de la Moselle ; le colonel Goerens, président de la section de Metz ; le lieutenant-colonel Jacques, représentant le général gouverneur ; MM. Jungling, maire de Woippy et ses adjoints ; les présidents des sections de Scy (M. Helweg), de Longeville (M. Duval), de Norroy, Plesnois, Ban-Saint-Martin.
Toutes ces sections, plus celles de La Maxe, Sainte-Marie, Lorry, avaient délégué un porte-drapeau.
Après l’office religieux, le cortège se rendit au monument aux morts, où M. Cathelin prononça une allocution et remit une gerbe cravatée de tricolore. Puis, au cimetière, des fleurs furent déposées sur la tombe du général Gibon, tombé à Woippy, à la tête du 25e de ligne. Enfin une troisième gerbe fleurit les tombes des soldats de 1870, et M. Henry rappela, dans une courte allocution, l’héroïsme des anciens tombés au champ d’honneur pour que vive la France.
Le cortège emmené par la clique des sapeurs-pompiers, se disloqua alors devant le café Bader, où un vin d’honneur fut servi aux personnalités. (LL)

Mercredi 27 janvier 1954
Souvenir Français

Le comité de la section rappelle qu'il organise son assemblée générale dimanche 31, à 15 h. 30, en la salle du cinéma du groupe scolaire. La population y est cordialement invitée. (RL)

Lundi 22 février 1954
A Woippy, les anciens poilus ont commémoré l’anniversaire de la bataille de Verdun

Les anciens combattants et les membres du Souvenir Français de Woippy ont commémoré hier matin le 38e anniversaire de la bataille de Verdun. A cette occasion, un service religieux fut célébré par M. l’abbé Bémer lequel retraça au cours de son sermon, l’épopée glorieuse de nos anciens poilus dans cet enfer.
A l’issue du service (RL)

En haut : A l’issue du service religieux, les Anciens de Verdun vont s’incliner devant le monument aux morts.
En bas : Les enfants des écoles avaient tenu à assister à cette touchante cérémonie.

Jeudi 6 mai 1954
Souvenir Français

Dimanche dernier, le comité du Souvenir Français tenait ses assises au café Paulin. Après la discussion de l'ordre du jour, il fut décidé d'envoyer des délégations au congrès départemental, à la cérémonie de bénédiction du drapeau de la section de St-Ail, ainsi qu'à l'inauguration du monument des Fusillés du Conroy.
Enfin le président de la section reçut pleins pouvoirs pour entreprendre les premières démarches en vue de la restauration du monument aux morts de Woippy. (RL)

Jeudi 7 octobre 1954
Anniversaire de la bataille de Ladonchamps.
- La section locale du « Souvenir Français » commémorera, dimanche 17 octobre, la bataille de Ladonchamps-Woippy, en associant à la mémoire des héros tombés au champ d’honneur de cette bataille ceux des guerres de 1914-18 et 1939-45.
Voici le programme : Rassemblement à 14 h. 15 dans la cour de l’école de garçons, où aura lieu la réception des officiels ; vêpres des morts ; pèlerinage au monument aux morts puis au cimetière, sur les tombes de 1870 ; vin d’honneur au café Dubois. (LL)

Mardi 12 octobre 1954
Le Souvenir Français de Woippy commémorera dimanche l’anniversaire de la bataille de Ladonchamps

Dimanche prochain, 17 octobre, la section locale du Souvenir Français fera célébrer un service religieux en mémoire des soldats tombés au cours de la bataille de Ladonchamps de 1870, en y associant la mémoire des enfants de Woippy tombés au cours des guerres de 1914-18 et 1939-45, ainsi que pour tous les braves tombés sur le territoire de l’Union française.
Programme de la cérémonie
A 14 h. 15, rassemblement devant les écoles de garçons de tous les drapeaux, où aura lieu la réception des officiels et invités.
Le cortège se rendra ensuite à l'église paroissiale où sera célébré, à 14 h. 30, le service religieux, avec sermon de circonstance.
A l'issue de la cérémonie, pèlerinage au monument aux Morts, allocution et dépôt d'une gerbe, suivi de la montée au cimetière sur les tombes de 1870, allocutions, dépôt de gerbes.
Immédiatement après, un vin d'honneur sera offert par la section, au cours duquel décorations et diplômes d'honneur seront remis.
Le comité directeur de la section invite les habitants de la localité, des écarts et, en particulier la jeunesse, à assister à cette cérémonie du Souvenir. (RL)

Jeudi 14 octobre 1954
Souvenir lointain qui ne s'efface pas
La bataille de LADONCHAMPS-WOIPPY dont le 84e anniversaire sera célébré dimanche

Lorsque l'on se rend de Metz à Thionville, en passant par Ladonchamps et Saint-Rémy, loin d'une atmosphère troublée et troublante, on ne se doute pas que, dans ces parages, il y a 84 ans, dans la journée du 7 octobre 1870, la bataille de Ladonchamps-Woippy faisait rage. Nous voulons aujourd'hui faire l'historique de ce que fut cette bataille, dont l'anniversaire sera commémoré avec faste, dimanche après-midi par la section du Souvenir Français de Woippy.
Dans la persuasion que le maréchal Bazaine ne capitulerait pas sans tenter une sortie, qu'il risquerait un suprême effort pour se faire jour, le gouvernement de la Défense Nationale avait dirigé sur Thionville et Longwy, points naturellement indiqués pour une opération de ce genre, des approvisionnements importants.
Le 1er octobre 1870, des détachements du 4e Corps pénétrèrent dans les lignes prussiennes et s'emparèrent de Lessy et du chalet Billaudel.
Dans la nuit du 1er octobre également, des fractions du 6e Corps enlevèrent le château de Ladonchamps et le village de Sainte-Agathe et les défendirent vigoureusement contre le retour offensif des Allemands. Dans la soirée, ceux-ci incendièrent Saint-Rémy, dont nous avions vainement cherché à nous emparer.
Nos troupes attaquent
Le 4, le maréchal parut décidé à tenter une sortie sur Thionville, par les deux rives de la Moselle. Suivant ses directives, il s'agissait d'exécuter un fourrage au nord de Ladonchamps. L'opération devait être exécutée par le 6e Corps et par la division de voltigeurs de la Garde, appuyée à gauche par le 4e Corps, à droite par le 3e, sur la rive droite de la Moselle.
A 1 heure, la 1re brigade de voltigeurs marche sur Franclonchamps et les Grandes-Tappes, la 2e sur Saint-Rémy et les Petites-Tappes.
Refoulant devant elles les avant-postes de la 3e division de réserve, la 1re brigade atteint les Grandes-Tappes, y pénètre par divers points, capture une partie des défenseurs de cette position et rejette les autres sur Amelange.
D'un élan non moins vigoureux, le 2e brigade s'est précipitée sur les Petites-Tappes, en a pris possession et a obligé les soldats de la Landwehr, qui défendaient cette localité, à mettre bas les armes.
Pendant ce temps, le bataillon des chasseurs de la Garde s'était emparé de Bellevue, que les Prussiens incendièrent avant de se retirer.
La division Levassor-Sorval du 6e Corps s'était déployée aux environs du château de Ladonchamps et avait lancé la brigade Gibon contre les hauteurs de Sainte-Anne, dont elle ne s'empara qu'après de sérieux efforts.
Le 9e bataillon de chasseurs couvrait l'espace compris entre la Moselle et la droite des voltigeurs. A gauche, la division Greiner du 4e corps avait ordre d'occuper les bois de Saulny et de Vigneulles. Cette division eut à soutenir des engagements sans grande importance avec les 9e et 10e brigades prussiennes. Sur ce point, la lutte prit fin vers 4 heures.
La contre-attaque allemande
Pendant que les avant-postes allemands étaient vivement ramenés par les voltigeurs et par la division Levassor-Sorval, les batteries de la 3e division de réserve, une partie de celles du 10e Corps et une batterie du 3e étaient entrées en action et avaient joint leur feu à celui de 10 pièces de gros calibre établies au nord de Semécourt.
Cette artillerie fit taire celle que nous avions placée à Ladonchamps et à Sainte-Agathe et nous empêcha de recueillir les approvisionnements existant dans les localités dont nous nous étions emparées.
Voyant que notre ligne de bataille restait stationnaire, la 6e brigade de Landwehr avait essayé de regagner le terrain perdu.
Les bataillons de Neutotmichel et de Neustadt avaient cherché à reprendre les Grandes-Tapes mais, accueillis par un feu terrible, ils avaient été refoulés. Peu après, le général de Kummer lança en avant ses deux brigades de Landwehr qu'il fit appuyer, à droite, par deux bataillons de ligne de sa division, et à gauche par la 38e brigade.
Sur aucun point, les Allemands ne parvinrent à nous déloger par une attaque de vive force ; ils ne récupérèrent les Grandes-Tappes, Franclonchamps et les Petites-Tappes que lorsque l'ordre eût été donné à nos troupes d'abandonner ces positions, peu après 5 heures.
Il en fut de même à Bellevue et à Sainte-Anne, où l'aile droite de la 3e division de réserve, aidée de fractions de la 9e brigade, ne reprit position qu'après la retraite des nôtres.
Le dernier épisode de la bataille de Ladonchamps eut lieu le 7, à la tombée de la nuit, autour du château même, que défendait la brigade de Chanalaille et que les Allemands ne réussirent pas à lui arracher.
Ni victoire, ni défaite
Nos pertes, dans la journée du 7 Octobre, s'étaient élevées à 1.193 hommes ; celles des Allemands atteignirent le chiffre de 1.282 et cette journée s'acheva, comme tant d'autres, sans résultat autre que celui de coûter à la France des morts et d’innombrables blessés allant grossir l'effectif des ambulances où l'on ne guérit plus, où l'on meurt.
Ils ont lutté, n'étant ni l'espoir, ni le nombre
Et sans cesse détruits, et renaissant toujours,
C'est un éclair divin et cette époque sombre
Que ces martyrs voulant leurs supplices moins courts. (RL)

Lundi 18 octobre 1954
Woippy et Norroy-le-Veneur ont célébré l’anniversaire des combats de Ladonchamps


La foule devant le monument aux morts dans la cour de l'église de Woippy.
Woippy et Norroy-le-Veneur comme chaque année ont célébré le souvenir des combats de Bellevue-Ladonchamps de 1870. C’est pourquoi dès 14 heures, à Woippy, un cortège s’ébranlait formé de la population, de MM. Jungling, maire de Woippy, Bolsinger, maire de Longeville, du colonel Gœrens, président du Souvenir Français de Metz, représentant M. René Petitjean, délégué général, M. Henry, président de S.F. à Woippy, et des drapeaux du S.F., des pompiers, des Engagés Volontaires et des Anciens Combattants.
En l’église paroissiale, les vêpres des morts ont été dites par l’abbé Bémer, curé de Woippy. Le cortège de rendit ensuite au monument aux morts où le colonel Goerens prononça une allocution. Puis, enfin, au cimetière, une gerbe a été déposée au monument de ceux de 70.
A Norroy-le-Veneur, c’est la ... (LL)

L'anniversaire des combats de Ladonchamps
Lors de la bataille de Metz, en 1870, des combats acharnés eurent lieu près de Woippy, en des lieux-dits qui ont pour noms : Ladonchamps, Bellevue, les Grandes et Petites Tappes. Chaque année, l'anniversaire de ces combats est pieusement célébré par les sections du Souvenir Français des localités environnantes, qui profitent de l'occasion pour rappeler la mémoire des soldats morts pour la France en ces occasions.
A Woippy, toute la population s'est jointe aux sociétés patriotiques du village pour commémorer les combats de 1870 et après des vêpres solennelles dites par M. l'abbé Bémer, curé de la paroisse, assista à la cérémonie devant le Monument aux Morts. L’on remarquait la présence de MM. le colonel Gœrens, président du Souvenir Français de Metz ; Jungling, maire de Woippy ; Bolzinger, maire de Longeville-lès-Metz ; Henry, président local du S.F., etc. qu'entouraient les drapeaux du Souvenir Français de Metz, Longeville, Scy-Chazelles et Woippy et ceux des sociétés patriotiques locales : Engagés volontaires, Anciens Combattants, et la clique des sapeurs-pompiers prêta son concours à la manifestation et après quelques paroles prononcées par le colonel Goerens, la foule se rendit en cortège au cimetière pour se recueillir devant le monument élevé à la mémoire des morts de 1870. (RL)

La cérémonie devant le monument aux morts, à l'issue des vèpres.

Vendredi 21 janvier 1955
Souvenir Français

Le comité de la section locale a tenu une réunion, dimanche dernier, au café Mangenot, sous la présidence de M. Henry. Divers projets pour 1955 furent discutés et, parmi eux, la question de la restauration du monument aux morts. Se basant, à ce propos, sur une réponse de la municipalité, le comité se voit dans l'obligation d'attendre que les travaux envisagés par le Conseil municipal soient terminés pour que soit libéré l'emplacement réservé au monument. Plusieurs problèmes d'ordre technique furent encore abordés avant que la séance soit levée. (RL)

Dimanche 4 septembre 1955
Souvenir Français

Le comité-directeur de la section locale tiendra une importante réunion aujourd'hui. L'ordre du jour sera consacré a l'organisation de la cérémonie anniversaire de la bataille de Ladonchamps-Woippy.
Cette cérémonie, fixée au 2e dimanche d’octobre, le 9, revêtira cette année un caractère tout particulier. Les manifestations de Sainte-Marie-aux-Chênes, Longeville-lès-Metz et Norroy-le-Veneur, seront également évoquées. (RL)

Mercredi 5 octobre 1955
WOIPPY commémorera dimanche le 85e anniversaire des combats de Ladonchamps

Il y a quatre-vingt-cinq ans, une bataille sanglante opposait des fractions de divers corps d’armée français à des forces plus nombreuses d’Allemands, sur le territoire de Ladonchamps-Woippy, faits que rappellent quelques dizaines de croix blanches.

Des dévouées jeunes filles aident M. Henry, président de la section locale du Souvenir Français, dans l’entretien des tombes militaires.

L'an dernier, nous avons donné le récit de cette bataille qui coûta à la France 1.193 officiers et soldats , et parmi eux le général Gibon, dont une rue porte le nom et qui repose au cimetière communal. Avant guerre, une grande partie de ces tombes se trouvaient dans les dépendances du château de Ladonchamps, abandonnées et saccagées, mais actuellement elles se trouvent dans le cimetière où le Souvenir Français s'occupe de leur entretien.
Fidèle à sa tradition, la section locale du S.F. qui a pour mission de conserver la mémoire de ceux qui sont morts pour la France et veiller à l'entretien de leurs tombes, afin de transmettre le flambeau du Souvenir aux générations futures, commémore, chaque année la bataille de 1870. Dimanche prochain elle associera à la mémoire de ces braves, celles des enfants de la localité tombés au cours des deux dernières guerres, ainsi que tous les soldats tombés sur les territoires de l'Union Française.
Voici le programme de cette manifestation du Souvenir :
14 h. 30 : rassemblement devant l'Hôtel de Ville. Réception des officiels et invités. Lever des couleurs.
15 heures : service religieux à l'église paroissiale, avec sermon de circonstance par M. l'abbé Fougerouse, aumônier militaire. A l'issue du service pèlerinage au monument aux morts, allocution, dépôt de gerbes. Visite au cimetière, sur la tombe du général Gibon et sur celles des soldats tombés en 1870. Allocution et dépôt de gerbes.
16 h. 15 : vin d'honneur offert par la section, salle Wagner, au cours duquel différents diplômes et décorations seront remis. La société de musique « La Jeune Lorraine » de Saulny, prêtera son concours à cette manifestation.
Le comité-directeur de la section invite cordialement tous les habitants de Woippy et environs et, en particulier, la jeunesse, à assister à cette belle cérémonie du Souvenir. (RL)

Lundi 10 octobre 1955
Le Souvenir Français de Woippy a célés
Il y a 85 ans, de sanglants combats se déroulaient à Ladonchamps et c’est l’anniversaire de cette dure bataille dont Metz était l’enjeu, que le Souvenir Français de Woippy a voulu célébrer.
La population de la cité des fraises a le culte du souvenir, et c’est tout entière qu'elle assista aux vêpres solennelles dites hier en l'église paroissiale et qui furent suivies d'une touchante cérémonie au monuments aux morts, puis au cimetière, où des gerbes furent déposées sur les tombes de soldats morts au champ d'honneur, parmi lesquelles celle du général Gibon.
Diverses personnalités étaient venues s'associer à cette pieuse pensée et l'on remarquait MM. Cathelin, délégué général adjoint du SF en Moselle ; le colonel Gœrens, président de la section de Metz ; l'abbé Fougerousse, aumônier militaire, à la tête de la chorale de garnison qui embellit la manifestation de ses chants ; Jungling, maire de Woippy ; Henry, président de la section locale du SF et ceux des sections de villages voisins : Longeville-lès-Metz, Scy-Chazelles, Norroy-leVeneur, etc
Les drapeaux des sociétés de Woippy et des associations patriotiques de localités voisines formaient une haie d'honneur autour de la stèle commémorative et prirent la tête du cortège conduit vers le cimetière par la société de musique « La jeune Lorraine » de Saulny.

Devant l'église où se trouve le monument aux morts, le colonel Goerens prononce une brève allocution devant la foule assemblée.
Par la suite, au cours d'un vin d'honneur servi salle Wagner, plusieurs distinctions furent remises à des personnes méritantes : la médaille de bronze du Souvenir Français à Mme Vve Charles Flérès, MM. Albert Bombardier, Lucien Natier, Albert Weinsberg et le diplôme d'honneur du SF à MM. Félix Petit, Amédée de Ladonchamps, Paul Gourrieux, François Lefort, Auguste Remiatte, le Dr Guy Sharff, Fernand Bader, Gabriel Didier, Paul Sechehaye, Alphonse Bihr, Jacques Hubsch, Joseph Bayer et à Mmes Vve Mathilde Léonard, Louise Paulin, Lucie Arnould, Marie Natier, Marie Remringer, Rosalie Colignon, Marie Mangenot et Pauline Lahaire. (RL)

Mardi 21 février 1956
SOUVENIR FRANÇAIS.
– Le président de la section du Souvenir Français informe les membres de la section de même que tous les membres des sections patriotiques de Woippy, que l’inauguration du Poilu Libérateur aura lieu la dimanche 4 mars.
A l'issue de la cérémonie, un grand banquet aura lieu au Cercle des officiers de la garnison au prix de 800 fr. tout compris.
Les présidents des sociétés locales voudront bien s'adresser au président du Souvenir Français, M. Henry, rue Foch, en indiquant le nombre de personnes participant au banquet et en versant la somme de 800 fr. par convive. Souhaitons que toutes les sections patriotiques de Woippy auront à cœur d'envoyer de nombreux membres de leur section avec leur drapeau à cette manifestation.
Bénédiction et remise du drapeau de la section du Souvenir Français de Devant les-Ponts
Le président de la section du Souvenir Français avise les membres de la section ainsi que ceux des autres sections locales que la bénédiction et remise du drapeau du S.F. de Devant-les-Ponts aura lieu dimanche prochain 26 février. (RL)

Samedi 19 mai 1956
ÉCHOS DE LA FÊTE DE JEANNE D'ARC ET DE LA VICTOIRE

Une simple mais très émouvante cérémonie s'est déroulée, dimanche dernier, dans la cité des fraises. Organisée par les sections de la FEVAL et des A.C.M.N.R., elle fut des plus réussies et débuta par le rassemblement des drapeaux de toutes les sociétés patriotiques devant l'hôtel de ville où furent accueillis M. le Maire et plusieurs conseillers municipaux. Un cortège se forma, précédé du corps de sapeurs-pompiers en grande tenue, et de jeunes filles porteuses de gerbes enrubannées de tricolore. Après un service religieux célébré en l'église paroissiale, l'assistance se retrouva devant le monument aux Morts où une allocution du président de la FEVAL, M. Billotte, suivit l'appel des morts et une minute de silence observée en leur mémoire. Des gerbes furent également déposées au nom des sections de la FEVAL, des A.C.M.N.R., de l'U.N.C., du Souvenir Français et par la municipalité.
Un peu plus tard, à l'hôtel de ville, un vin d'honneur fut servi et des allocutions prononcées par le maire, MM. Billotte, Henry et Gérard. (RL)

Vendredi 12 octobre 1956
Le Souvenir Français commémorera dimanche l’anniversaire des combats de Ladonchamps

La section locale du Souvenir Français commémorera dimanche prochain, le souvenir des soldats français tombés au cours de la bataille de Ladonchamps-Woippy qui se déroula début octobre 1870.
Le 6e corps d'armée, s'étant retiré sur Woippy après la sanglante bataille de Saint-Privat, n'eut qu'une ressource : celle de se diriger sur Metz, augmentant encore le nombre des soldats qui y étaient déjà bloqués. Il entreprit, début octobre, une sortie sur Thionville, où devait se trouver du ravitaillement en abondance : il s'en suivit la fameuse bataille de Ladonchamps et la mort de 1193 soldats français.
Fidèle à sa tradition, c'est donc la mémoire de ces braves que le Souvenir Français évoquera dimanche en même temps que celle des enfants de Woippy tombés au cours des guerres 1914-18 et 1939-45 ainsi que sur le sol de l'Union française.
Voici le programme de la cérémonie :
- 14 h. 15 : rassemblement devant l'hôtel de ville.
- 14 h. 25 : départ en cortège pour l'église où aura lieu, à 14 h. 30, le service religieux avec sermon de circonstance par M. l'abbé Becker, aumônier militaire.
La cérémonie religieuse sera suivie du pèlerinage au monument aux Morts puis au cimetière sur les tombes de 1870. Des gerbes seront déposées et des allocutions prononcées.
Vers 16 heures, un vin d'honneur sera servi à la mairie où seront remises des décorations et des diplômes du Souvenir Français. La société de musique, l’Union de Woippy, prêtera son concours à la manifestation qui sera rehaussée par la présence de diverses personnalités.
Le comité directeur de la section invite toute la population de la cité à se joindre à cette belle manifestation du Souvenir. (RL)

Samedi 13 octobre 1956
Demain : Cérémonie du Souvenir Français

Demain dimanche a lieu la cérémonie annuelle célébrée par la section du Souvenir Français en mémoire des soldats français tombés au cours de la bataille de Ladonchamps-Woippy de 1870, des enfants de la localité tombés au cours des guerres de 1914-18 et 1939-45 et de ceux morts sur le territoire de l’Union française.
Programme de la cérémonie :
14 h. 15 : Rassemblement devant l'Hôtel de Ville.
14 h. 30 : Office religieux en l'église paroissiale avec sermon de circonstance. Puis pèlerinage au monument aux morts et sur les tombes de 1870. Allocutions et dépôt de gerbes.
16 h. : Vin d'honneur en l'Hôtel de Ville, avec remise de décorations et de diplômes du Souvenir Français. La société de musique l’Union, de Woippy, prêtera son concours aux diverses manifestations.
Tous les habitants de la cité, y compris ceux des Ecarts, sont cordialement invités à cette belle manifestation du souvenir. (RL)

Lundi 15 octobre 1956
Respectant en cela la pieuse tradition, le Souvenir Français de Woippy avait organisé hier une cérémonie du Souvenir, pour commémorer d’une part l’anniversaire des combats de Ladonchamps où tombèrent près de 1 200 soldats français, et évoquer le sacrifice des soldats des trois guerres : 1870, 1914-18 et 1939-45.

Aux différentes manifestations mises sur pied par l'actif comité que préside M. HENRY, prirent part diverses personnalités, notamment M. de colonel GŒRENS, M. CATHELIN, délégué général adjoint du Souvenir Français ; Me MALLET, président départemental de l'U.N.C. ; M. MANGENOT, premier adjoint, représentant M. le maire de Woippy ; les membres de la section locale du Souvenir Français, des délégations des sections des environs, les membres des Associations patriotiques locales, etc.
La cérémonie, rehaussée par la présence de 15 drapeaux de Sociétés patriotiques et par 1a Société l'Union de Woippy, et au cours desquelles un sermon de circonstance fut prononcé par M. l’abbé BECKER, aumônier militaire.
A la sortie de l’église, tandis que la musique jouait la sonnerie « Aux Morts », une gerbe de fleurs fut déposée par Me MALLET. Et sans une brillante allocution, M. le colonel GŒRENS évoqua le souvenir de ceux qui sont tombés pour la patrie.
Puis un cortège se forma qui, aux accents d'une marche funèbre, monta vers le cimetière, où une cérémonie identique se déroula. C'est M. HENRY qui, au nom du Souvenir Français local, déposa une gerbe et prit la parole pour rappeler le sens de la manifestation.
Le cortège revint ensuite à l’hôtel de ville, où un vin d honneur fut offert. A cette occasion, plusieurs membres de la section locale reçurent la médaille du Souvenir Français. Ce furent : M. MANGENOT, médaille d'argent ; MM. AUBERT, REMIATTE, GROSSE, KLEMAN, LECOMTE, BADER et Mme Veuve LEONARD, médaille de bronze. (RL)

Jeudi 18 octobre 1956
Souvenir Françai
s
Le comité directeur de la section locale remercie tous ceux qui ont participé à l'organisation ainsi qu'à ceux qui par leur présente, ont assuré le succès de la cérémonie de dimanche dernier, les sections voisines, les sociétés locales, les personnalités, etc. (RL)

Vendredi 10 mai 1957
Assemblée générale.
– Le comité de la section du Souvenir Français informe ses membres que la réunion générale annuelle aura lieu dimanche prochain, à 15 h., dans la salle réservée du café Frentzel. (RL)

Dimanche 12 mai 1957
Souvenir Français.
– À l’occasion de la fête de la Victoire et de la Libération de 1945, organisée par la section de la FEVAL et du MNR, en collaboration avec toutes les sociétés patriotiques locales, journée du Souvenir qui coïncide avec la fête de Ste-Jeanne d'Arc, tous les membres du Souvenir Français se feront un devoir d'assister à l'assemblée générale annuelle de la section qui aura lieu aujourd’hui à 15 heures, au café Frentzel-Bader. (RL)

Mercredi 15 mai 1957
Assemblée générale du Souvenir Français.
– Dimanche, la section locale du Souvenir Français a tenu son assemblée générale, sous la présidence de M. Henry, entouré du comité. M. Jungling, maire, s'était fait excuser.
Après la lecture des rapports qui furent adoptés à l'unanimité, le président donna des explications en ce qui concerne la restauration du Monument aux Morts, projet que la population désire voir se réaliser au plus tôt.
Divers souhaits émis par les membres reçurent l'approbation du président qui assura les auteurs d'une rapide exécution. En clôture, deux nouveaux membres furent élus au comité afin de pourvoir aux places vacantes. (RL)

Samedi 17 août 1957
Souvenir Français.
– Dimanche dernier, le comité présidé par M. Henry, tenait ses assises. La question la plus importante à l'ordre du jour était la célébration de la cérémonie commémorative de la bataille de Ladonchamps-Woippy, fixée au dimanche 13 octobre. Plusieurs sections avoisinantes y seront invitées ainsi que la municipalité et toutes les associations patriotiques et locales. Après avoir désigné les responsables de l'organisation de la cérémonie, des propositions ont été faites pour l’attribution de décorations et de diplômes d'honneur, puis une délégation avec drapeau a été désignée pour représenter la section aux cérémonies organisées par le S.F. à Mars-la-Tour et à Longeville-lès-Metz. (RL)

Mercredi 9 octobre 1957
Les combats de Ladonchamps seront commémorés dimanche

C'est à la mémoire des braves soldats qui s'illustrèrent lors de la bataille de Ladonchamps en août 1870, et reposant de leur dernier sommeil autour de leur chef le général Gibon, dans le petit cimetière de Woippy, que la section locale du Souvenir Français organise dimanche sa cérémonie annuelle. Le souvenir des enfants de la commune tombés au cours des guerres de 1914-18 et de 1939-1945, ainsi que sur le territoire de l'Union française y sera associé en présence de hautes autorités civiles et militaires, ainsi que de toutes les associations patriotiques locales.
Le programme de cette journée est le suivant :
14 h. 15 : rassemblement devant l'hôtel de ville.
14 h. 30 : vêpres des morts avec sermon de circonstance, suivies du pèlerinage au monument aux morts et sur les tombes de 1870 ; au cimetière : allocutions et dépôt de gerbes.
A l'issue de la cérémonie, un vin d'honneur sera servi à l'hôtel de ville. Des membres méritants du Souvenir Français y recevront médailles et diplômes d'honneur.
Toute la population du village et des écarts est priée de participer à cette journée.
Aux associations patriotiques
Les associations patriotiques locales (U.N.C., F.E.V.A.L., Malgré-Nous et réfractaires, déportés politiques, de même que les sapeurs-pompiers), sont priés de se faire représenter par de fortes délégations avec drapeau aux cérémonies de dimanche prochain. Les autres associations sont également invitées à se joindre aux groupements précités. (RL)

Lundi 14 octobre 1957
A WOIPPY ON A COMMÉMORÉ LES COMBATS DE LADONCHAMPS

A la mémoire des soldats qui s'illustrèrent lors de la bataille de Ladonchamps, en 1870, et qui reposent autour de leur chef, le général Gibon, dans le cimetière de Woippy, une manifestation du souvenir avait été organisée hier par la section locale du Souvenir Français, en présence de plusieurs personnalités.
A l'issue des vêpres des morts, les représentants du S.F. se rendirent en cortège au monument aux Morts et sur les tombes où des gerbes furent déposées.
Cette journée devait se terminer par la remise de médailles et diplômes d'honneur aux plus fidèles membres de la section locale du Souvenir Français. (RL)

Vendredi 18 octobre 1957
APRÈS LA CÉRÉMONIE DU SOUVENIR FRANÇAI
S
Nous avons eu précédemment l'occasion de rendre brièvement compte de la cérémonie organisée dimanche dernier, par la section locale du Souvenir Français commémorant dans une même pensée et la bataille de Ladonchamps, et le souvenir des enfants du village tombés pour la France sur tous les théâtres d’opérations.
C’est à M. Léon Henry, le sympathique président du S. F. de Woippy que revint l'honneur d'accueillir les personnalités devant l’Hôtel de ville : M. Cathelin, délégué général adjoint et trésorier du S.F. de la Moselle ; le colonel Gœrens, président de la section de Metz ; Me Mallet, président du de Lorraine de l’U.N.C. ; le Maire de Woippy entouré de ses conseillers municipaux ; les présidents des sections du S.F. des villages environnants qu’accompagnaient drapeau et délégation ; les diverses sociétés locales ; le corps des sapeurs-pompiers en grande tenue ; le corps enseignant, la société de musique « L’Union » dont les divers exécutants arboraient pour la première fois leur nouvel tenue.
Conduit par M. Kopp, le cortège se dirigea vers l'église où, au cours des vêpres solennelles, rehaussées des chants de la chorale paroissiale, dirigée par M. Copeaux, M. l'abbé Bémer, curé du village, prononça un sermon de circonstance.
Après l'office, devant le monument aux Morts, M. Cathelin rappela combien est nécessaire le maintien du souvenir, puis le cortège se reforma pour se diriger vers le cimetière où reposent le général Gibon et une centaine de ses officiers et soldats tombés au cours des combats de Ladonchamps - Woippy en 1870. Là, des gerbes furent déposées, tandis que M. Henry s'adressait à la foule pour retracer les circonstances de cette bataille meurtrière.
La cérémonie devait se terminer à l'Hôtel de ville où, après des allocution de MM. Jungling, de Ladonchamps et Henry, eut lieu une remise des distinctions : médaille d'honneur du Souvenir Français à MM. Alfred Mangenot, Leconte, de Ladonchamps, Sechehaye, Brusseaux Edmond, Félix Petit et Mme Vve Désiré Arnould ; diplômes d'honneur à MM. René Steffen, Camille Thiriet, François Bott, Joseph Bott, André Le Clech, Georges Kocher, l'abbé Bémer, Charles Kohl, Cyrille Schneider, Mmes Félix Lapied, Gustave Schmeiser et Mlle Alice Lapied. (RL)

Vendredi 10 octobre 1958
Dimanche prochain, le Souvenir Français commémorera le souvenir de la Bataille de Woippy

Dimanche, la localité revivra le souvenir d’une page de son histoire, vieille de quatre-vingt-huit années : les sombres journées d’octobre 1870 et de la bataille de Woippy-Ladonchamps, dont il existe encore, de nos jours, des symboles sacrés dans ces croix éparses sur le territoire de Woippy - Belle-Vue et Saint-Rémy, sans oublier le carré réservé du cimetière de Woippy. La section du Souvenir Français commémorera ainsi le souvenir de ces braves, tombés au champ d’honneur.
La journée du souvenir sera présidée par M. Driant, sénateur-maire de Gravelotte et président du Conseil général de la Moselle, avec la participation des membres du comité-directeur du Souvenir Français de la Moselle, de M. le maire, du Conseil municipal avec le concours des associations patriotiques et locales et de la Société de musique l’Union de Woippy.
Programme de la cérémonie
A 14 h. 15 : rassemblement des sociétés patriotiques avec leur drapeau et des sections avoisinantes, place de l’Hôtel-de-Ville, où aura lieu la réception des autorités et des invités. A 14 h. 30 : Office des Morts en l’église paroissiale ; pèlerinage au monument aux Morts et sur les tombes de 1870 au cimetière. Allocutions et dépôts de gerbes. A l’issue de la cérémonie, vin d’honneur à l’Hôtel de ville. Remise de distinctions et de récompenses aux membres de la section du S. F. Le comité de la section se fait à la fois le plaisir et l’honneur d’inviter toute la population de Woippy et celle des environs à cette belle journée du souvenir. (RL)

Lundi 13 octobre 1958
Journal « Le Lorrain »

Les personnalités pendant la cérémonie devant le monument aux morts. (Photo E. M.)

Comme elle le fait chaque année, la section du Souvenir Français, que préside M. Léon Henry, avait convié la population de la commune et plusieurs personnalités à se joindre à elle à l’occasion des cérémonies qui se déroulèrent hier après-midi.
Elles débutèrent par les vêpres des morts célébrés en l’église paroissiale par M. l’abbé Bémer, curé de Woippy, en présence de MM. Driant, sénateur, président du conseil général ; Losson, vice-président départemental du S.F. ; le colonel Gœrens, président de la section de Metz ; Jungling, maire de Woippy ; ses adjoints et conseillers municipaux ; Sechehaye, vice-président de l’Union de Woippy ; le corps des sapeurs-pompiers, commandé par le lieutenant Hubsch ; les présidents et représentants des associations patriotiques avec leurs drapeaux, etc. Les vêpres terminées, une gerbe fut déposée devant le monument aux morts, après que M. Losson, ait prononcé une allocution. Le cortège se forma ensuite, ordonnancé par M. Pierre Kopp, avec à sa tête « L’Union de Woippy » que dirige M. Lefèvre, les enfants des écoles, pour gagner le cimetière, où deux autres gerbes furent déposées devant le monument du général Gibon et sur la tombe des soldats morts durant la guerre de 1870.
Personnalités et membres du S. F. se réunirent ensuite dans le salon d’honneur de la mairie pour participer à un vin d’honneur, au cours duquel plusieurs membres de la section furent honorés.
C’est ainsi que M. Mangenot reçut la médaille de vermeil à bélière laurée et que celle de bronze fut accordée à M. le docteur Scharf, à MM. Hubert Hennequin, René Stephen et à Mme Veuve Bidon.
La manifestation fut clôturée par les allocutions de M. Driant et de M. Henry, président du S. F. de Woippy. (LL)

Journal « Le Républicain Lorrain »

Les porteuses de gerbes qui précèdent le cortège avant de rentrer à l'église paroissiale.

Hier, dans l’après-midi, la commune de Woippy a revécu les journées historiques d’octobre 1870 qui se sont déroulées sur son territoire, et qui s’ajoutent aux dates non moins célèbres des batailles tragiques de Gravelotte et de Borny.
Qui ne possède chez lui, héritage d’une longue tradition lorraine, une de ces gravures appelant les combats si héroïques, qu’ils faisaient dire au prince royal de Prusse : « Ah, les braves gens ! ». Ces braves gens, dont les tombes éparses, trouent les prairies, les bois et les champs des environs de Metz.
Quatre-vingt-huit ans après ces journées terribles qui amenèrent l’écroulement définitif de l’Empire et la naissance en France de la république, les habitants de Woippy ont voulu marquer solennellement leur reconnaissance envers ces héros, qui du simple « lignard » jusqu’au rutilant cuirassier, luttèrent jusqu’au bout pour leur idéal, la patrie.
Cette journée du souvenir, présidée par M. Driant, sénateur-maire de Gravelotte et le président du Conseil général de la Moselle, et M. Jungling, maire de Woippy, étaient rehaussée par la présence de MM. Les maires de Scy-Chazelles et Mars-la-Tour, de M. Goerens, président du Souvenir Français de Metz ; de M. Losson, vice-président départemental.
Une vingtaine de drapeaux et de délégations des nombreuses associations patriotiques du département prenaient également part aux diverses manifestations, qui se déroulèrent à l’issue du service religieux et au cours desquelles il fut procédé à un dépôt de gerbes au cimetière et au monument au morts, tandis que résonnaient la sonnerie aux morts et la « Marseillaise ». Au cours du vin d’honneur qui clôtura la cérémonie, cinq médailles furent attribuées à des fidèles serviteurs de la section locale du Souvenir Français. Une médaille de vermeil fut décernée, à titre posthume à M. Alfred Mangenot, et MM. Charf, Steffer, Hennequin et Mme Vve Bidon obtinrent la médaille de bronze.
Puis suivirent les allocutions prononcées par M. Henry ; président de la section du Souvenir Français de Woippy, par M. le maire de Woippy et par M. Driant, Conseiller général. (RL)

Le cortège officiel et les associations patriotiques sortant du cimetière. On reconnait, au premier plan, M. Driant,
sénateur-maire de Gravelotte ; MM. Losson, Jungling, Henry et Gœrens.

Lundi 11 avril 1960
Le Souvenir Français de Woippy fait appel aux jeunes

Sous la présidence de M. Léon Henry s'est déroulée, hier après-midi, au café Tello, l'assemblée générale annuelle de la section du S.F. de Woippy.
Une assistance relativement nombreuse était présente à la réunion lors de laquelle furent présentés les différents rapports justifiant l'activité de l'Association. Ils ont permis de constater que la section connaissait une situation florissante et que le nombre de ses membres allait sans cesse croissant. Il est aujourd'hui de 140.
Le président fit néanmoins appel aux jeunes afin qu'ils prennent la succession de leurs aînés et redonnent à l'Association un sang neuf. Entre autre projet d'avenir, la section prévoit sa participation à la cérémonie annuelle du souvenir au château de Ladonchamps, qui doit être marquée cette année d'un caractère de solennité particulier. Le S.F. commémorera, en effet, le 90e anniversaire de la bataille de Ladonchamps.
La manifestation doit se dérouler à la mi-septembre.
L'assemblée fut également mise au courant de la progression du projet d'étude d'un nouveau monument aux morts. En fin de réunion, il fut procédé au renouvellement du comité. L'ancien fut réélu à l'unanimité.
Photo : Les membres du Souvenir Français à l'issue de leur réunion.

Mercredi 14 septembre 1960
Le 90e anniversaire des combats de 1870 sera commémoré, dimanche, au château de Ladonchamps

Après Gorze, Mars-la-Tour, Gravelotte, St-Privat, Ste-Marie-Aux-Chênes, Woippy s’apprête à son tour à commémorer le 90e anniversaire des combats de 1870. La manifestation organisée par la section locale du Souvenir Français aura lieu dimanche prochain, en avance toutefois de près d’un mois sur la date exacte de la bataille de Ladonchamps (7 octobre 1870). Et c’est parce que les derniers coups de feu ont été échangés dans les dépendances mêmes du château de Ladonchamps que la cérémonie se déroulera à cet endroit.
C’est une longue et douloureuse histoire qui sera évoquée au cours de la cérémonie : celle d’une poignée de soldats français qui se battirent héroïquement contre les troupes adverses beaucoup plus nombreuses ; celle d’une bataille sanglante qui fit de part et d’autre près de 2.500 tués.
Le programme des manifestations de dimanche est le suivant :
- 10 heures : grand’messe en l’église paroissiale avec participation des drapeaux de toutes les associations locales. A l’issue de l’office religieux, dépôt d’une gerbe au pied du monument aux Morts.
- 14 h. 14 : réception des autorités civiles et militaires, ainsi que des invités à l’entrée du château de Ladonchamps.
15 h. : office religieux en la chapelle du château, avec le concours de la chorale dirigée par l’abbé Fougerousse, aumônier militaire. Puis manifestation du souvenir dans la cour du château devant le monument symbolique : discours et dépôt de gerbe par le général Bolzinger, directeur du Service de Santé de la 6e région, sous la présidence de qui la cérémonie est placée. Un détachement militaire en armes rendra les honneurs.
La manifestation s’achèvera par un vin d’honneur servi dans les dépendances du château, et au cours duquel seront remises des décorations et récompenses décernées par le Souvenir Français.
De hautes personnalités départementales seront présentes, ainsi que les porte-drapeaux du groupement de Metz et environs, les maires et représentants des sociétés patriotiques des alentours, la municipalité de Woippy et les délégations des sociétés locales, la Société de musique « L’Union ».
Un car sera mis à la disposition des personnes désirant se rendre à Ladonchamps : il partira de la place de l’Hôtel-de-Ville, à 14 h. 15. Retour assuré.
Le comité du Souvenir Français invite cordialement la population de la cité, celle des écarts et de celles des localités amies à venir assister à cette belle manifestation du Souvenir. (RL)

Samedi 17 septembre 1960
La mort des derniers tués de 1870 sera commémorée demain

Une poignée de soldats français, dans les derniers jours de la guerre de 1870, se sont battus héroïquement contre les troupes ennemies beaucoup plus nombreuses. La bataille fit près de 2 500 morts. Elle s’était déroulée dans les dépendances du château de Ladonchamps.
Demain dimanche, pour le 90e anniversaire de ces combats, la section locale du Souvenir Français a organisé une manifestation à l’endroit même où les derniers coups de feu ont été échangés le 7 octobre 1870.
A 10 heures : Grand-messe en l’église paroissiale de Woippy, dépôt d’une gerbe.
A 14 h. 15 : Réception des autorités à l’entrée du château de Ladonchamps.
A 15 heures : Office religieux à la chapelle du château avec le concours de l achorale dirigée par l’abbé Fougerousse. Manifestations du souvenir dans la cour du château, discours, dépôt de gerbe par le général Bolzinger. Remise de décorations et de récompenses du Souvenir Français.
Un car sera mis à la disposition des personnes désirant se rendre à Ladonchamps, il partira de la place de l’Hôtel de Ville à 14 h. 15. Retour assuré. (LL)

Lundi 19 septembre 1960
(Le Lorrain)
Le 90e anniversaire des combats de Ladonchamps a été célébré au château sous la présidence du général Bolzinger
Quatre vingt dix ans après les combats de Ladonchamps, la section du Souvenir Français de Woippy organisait, hier, à Woippy et au château, une série de manifestations commémoratives en hommage aux 1.193 soldats de l’armée de Metz tombés dans les combats de septembre et d'octobre 1870.
Une messe avait été célébrée à 10 heures, en l'église paroissiale de Woippy. Les porte-drapeau et les dirigeants des associations patriotiques se rendirent ensuite au monument aux morts pour un dépôt de gerbes, en présence des personnalités locales.
Mais la cérémonie devait revêtir un éclat particulier, surtout à partir de 14 h. 45, à l'entrée du château où la section du Souvenir Français, que préside M. Henry, accueillit les personnalités civiles et militaires : MM. Driant, président du Conseil général ; Cathelin, délégué général du Souvenir Français en Moselle ; le général Bolzinger, directeur du Service de la Santé de la 6e Région ; M. le marquis de Ladonchamps ; MM. Barthélemy, conseiller général, maire de Maizières-lès-Metz ; Debs, maire de Woippy ; le colonel Gœrens ; le capitaine Taupenot, de la gendarmerie ; les maires des communes voisines, les présidents de section du Souvenir Français, le Groupement des porte-drapeau de Metz et environs.
Au cours de l'office célébré en la chapelle sépulcrale du château de Ladonchamps par M. l'abbé Bémer, curé de Woippy, la chorale de garnison exécuta les chants dirigés par M. l'aumônier Fougerousse, qui prononça également le sermon de circonstance.
A l'issue des vêpres, les officiels se rangèrent dans la cour du château, face a un monument érigé à la mémoire des soldats de l'armée de Metz, tandis qu'un détachement du Centre d'instruction des brigadiers du matériel rendait les honneurs. Le médecin général Bolzinger, après le dépôt de gerbe et la « Marseillaise », interprétée par les musiciens de l'Union de Woippy, sous la direction de M. Muller, évoqua, dans une vibrante allocution, les combats de Ladonchamps, les tergiversations coupables de Bazaine, l'héroïsme des soldats et des officiers français de la 1ère brigade de voltigeurs de la division Levassor-Sorval, du 6e Corps commandé par le général Gibon : « Ladonchamps, depuis, est un haut lieu du pays messin. »
Un vin d'honneur fut servi ensuite et après un discours de M. Henry, M. Cathelin, délégué général, remit les médailles du Souvenir Français à des patriotes de Woippy : la médaille d'argent à MM. Gustave Bayer, Jean Bott ; la médaille de bronze à Mme Vve Emile Claude ; des diplômes à MM. Joseph Flauder, Pierre Debs, Marcel Kleman, Louis Bouvier, Lucien Bertrand, Julien Gouy et à Mmes Vves Brice et Ladaique. (LL)


IMAGES DU WEEK-END


(Républicain Lorrain)
Si les années précédentes la section du Souvenir Français de Woippy faisait célébrer autour du monument aux Morts et dans le cimetière de la localité, la cérémonie anniversaire des combats de 1870, elle a choisi cette année la vaste cour du château de Ladonchamps où il y aura 90 ans le 7 octobre prochain que furent tirés des derniers coups de feu de la bataille pour Metz.


Sur notre montage-photo : une partie de l’assistance ; le chef de la Société de musique « L’Union », dirigeant l’harmonie ; les personnalités pendant la minute de silence.
Du château, il ne reste que la chapelle presque intacte, les dépendances transformées en ferme et un corps de bâtiment en ruines que la verdure a envahi, au milieu d’un vaste parc dont les frondaisons bordent la nationale Metz-Thionville, et de douves asséchées disparaissant sous les broussailles. C’est sur ce terre-plein que domine fièrement la tour meurtrie à mort que la cérémonie se déroula après des vêpres solennelles célébrées dans la chapelle trop petite pour accueillir la foule. M. l’abbé Bémer, curé de Woippy officia, les chants religieux étant interprétés par la chorale de garnison dirigée par M. l’abbé Fougerousse, aumônier militaire qui prononça le sermon de circonstance.
On reconnaissait dans l’assistance MM. le général Bolzinger, directeur du service de santé de la 6e région, sous la présidence de qui la cérémonie était placée ; Driant, président du Conseil général ; Bartélemy, conseiller général et maire de Maizières-lès-Metz ; Cathelin, délégué régional et Gœrens, délégué-adjoint du Souvenir Français ; le capitaine Taupenot, commandant la compagnie de gendarmerie de Metz ; le marquis de Ladonchamps, son épouse et ses enfants ; Debs, maire de Woippy et plusieurs de ses collègues des environs dont M. Gircourt, de Plesnois ; Henry, président du S.F. de Woippy et des délégations des sections voisines et amies de Longeville-lès-Metz, avec M. Maire, de Scy-Chazelles, avec le colonel Goupil, de Devant-les-Ponts avec M. Kannengiesser, de Gorze, avec M. Massard ; le maréchal des logis-chef Ploujoux, commandant provisoirement les brigades de gendarmerie de Metz, qui dirigeait la service d’ordre, etc…
Une section du Centre de formation de brigadiers du matériel, sous les ordres du sous-lieutenant Laget et les sapeurs-pompiers de Woippy, commandés par le lieutenant Hubsch rendaient les honneurs, tandis que la société de musique « L’Union » dirigée par M. Muller, prêta son concours aux différentes manifestations.

Le monument provisoire, entouré des drapeaux et les sapeurs-pompiers.

Le Souvenir Français avait sobrement orné la chapelle où reposent les ancêtres de la famille de Ladonchamps, et dans la cour avait fait élever un monument provisoire afin d’accroître le décorum de la cérémonie. C’est devant ce monument entouré de la haie mouvante des drapeaux des associations patriotiques et d’anciens combattants de Metz et des environs que le général Bolzinger tira la leçon de cette journée dont il souligna tout le symbole d’une incomparable valeur humaine. Puis dans ses grandes lignes, il rappela le déroulement de la bataille de Metz et plus spécialement des combats dont le château de Ladonchamps fut l’enjeu.
Au cours du vin d’honneur qui suivit, M. Henry remercia tous ceux dont le dévouement ou la compréhension ont permis l’organisation de cette manifestation commémorative, puis le général Bolzinger remit la médaille du Souvenir Français, en argent, à MM. Gustave BAYER, Jean BOTT et Olindo MONTANI ; de bronze à Mme Vve Emile CLAUDE ; des diplômes à MM. Joseph FLAUDER, Pierre DEBS, Marcel KLEMAN, Louis BONVIER, Lucien BERTRAND, Julien GOUY et à Mmes Vves BRICE et LADAIQUE. (RL)

Lundi 9 octobre 1961
(Républicain Lorrain)

Sur notre montage : les personnalités et l’assistance au cours de la cérémonie au monument aux Morts.
En médaillon : M. Cathelin dépose une gerbe de fleurs sur les tombes militaires devant les drapeaux

Organisée par la section locale du Souvenir Français et son président M. Henry, une importante et émouvante cérémonie a marqué hier après-midi à Woippy, le 91e anniversaire des glorieux combats de Ladonchamps.
Tout d’abord, les vêpres solennelles furent célébrées en l’église paroissiale par M. l’abbé Bémer, curé de Woippy, en présence de Mgr Stenger et de nombreuses personnalités, parmi lesquelles M. le général Constans, adjoint au gouverneur de Metz, représentant M. le général Lecoq ; le commandant Guénot, major de garnison ; M. Schaff, maire de Montigny et conseiller général ; M. Cathelin, délégué général du Souvenir Français ; M. le colonel Gœrens, président de la section de Metz ; les présidents des différentes sections du val de Metz ; M. Debs, maire de Woippy ; M. Sechehaye, ancien maire ; des conseillers municipaux.
Les présidents et membres des diverses sociétés patriotiques s’étaient associés à cette manifestation et une trentaine de drapeaux avaient pris place dans le chœur.
A l’issue de la cérémonie religieuse, les assistants se retrouvèrent devant le monument aux Morts où un détachement du Centre de formation des brigadiers du service du matériel rendait les honneurs.
Après l’absoute, M. Schaff déposa une gerbe de fleurs au pied du monument, tandis que la musique « l’Union-Woippy » sonnait aux Morts, et jouait la « Marseillaise ».
Sous la pluie fine d’automne, le cortège se forma avec les enfants des écoles, les drapeaux, le clergé, les personnalités et de nombreux habitants. Il monta vers le cimetière où flottait un grand drapeau tricolore.
La première halte de cet émouvant pèlerinage fut pour la tombe du général Gibon, commandant du 25e de ligne, mortellement blessé à la tête de sa brigade en octobre 1870 devant Woippy. Cette fois, le général Constans fleurit la sépulture.
La dernière cérémonie se déroula un peu plus loin dans le cimetière devant les tombes anonymes d’une centaine de soldats français tombés en 1870 et le même honneur se renouvela : dépôt de gerbe par M. Cathelin, sonnerie aux Morts et Marseillaise, tandis que s’inclinaient les drapeaux.
L’adjoint au commandant de la 6e Région, prononça alors une allocution dans laquelle il mit en relief tout d’abord l’œuvre du Souvenir Français local « attentif à raviver la flamme du souvenir sur ce haut lieu de la terre lorraine ». Puis il associa le souvenir de tous les enfants de Woippy à cette cérémonie.
Le général Constans évoqua alors magistralement, les combats héroïques soutenus dans ce secteur par le glorieux 6e Corps pour rompre le cercle de fer qui enserrait Metz. « Les soldats qui combattirent ici, affirma-t-il, sont partis avec l’honneur intact… » Dans ces combats d’octobre 1870, 3 généraux français, 61 officiers, 1.208 hommes tombèrent pour la France. « L’anonymat de ces tombes, dit encore le général Constans, souligne mieux que tout autre chose, combien leur sacrifice a été complet ». Alors, dans le petit cimetière de Woippy, s’élevèrent les notes poignantes de l’hymne : « Plus près de toi mon Dieu », brillamment exécuté par l’Union Woippy.
DES RÉCOMPENSES MÉRITÉES
A l’issue de la cérémonie du souvenir, un vin d’honneur eut lieu au cours duquel plusieurs membres méritants de la section locale reçurent médailles et diplômes.
C’est ainsi que M. de Ladonchamps se vit remettre la médaille d’argent du Souvenir Français ; MM. Paul Bello, Joseph Bott et Charles Gille, la médaille de bronze. D’autre part, le diplôme d’honneur fut décerné à la société de musique, ainsi qu’à MM. Maurice Natier, Georges Kocher et Marcel Feyte. Aux uns et aux autres nous présentons nos sincères félicitations. (RL)

(Le Lorrain)
Le Souvenir Français a commémoré l’anniversaire des combats d’octobre 1870
La fête annuelle du Souvenir Français de Woippy a donné lieu hier après-midi aux traditionnelles manifestations d’hommage aux morts des trois guerre. Présidée cette année par le général Constans, adjoint du général gouverneur commandant la 6e région, elle a voulu évoquer tout particulièrement l’anniversaire des combats d’octobre 1870 qui ont affecté Woippy et sa région.
Les vêpres ont été célébrées en l’église communale par M. l’abbé Bémer, curé de Woippy. Mgr Stenger prélat de Sa Sainteté y retraça les efforts héroïques des combattants de Ladonchamps et l’esprit des bons samaritains de Woippy qui au soir de la bataille partirent à la recherche des victimes innombrables.
A l’issue de l’office des Anciens Combattants venus de la localité et des communes environnantes derrière pas moins d’une vingtaine de drapeaux se réunirent devant le monument aux morts. Un détachement du CFBSM y rendait les honneurs aux côtés des sapeurs-pompiers du corps local et des musiciens de l’Union de Woippy et de la Jeune Lorraine de Saulny.
Le général Constans était accompagné du commandant Guenot, major de garnison. On notait également la présence de MM. Schaff, président de l’Union des maires de Metz-Campagne ; Debs, maire de Woippy ; ainsi que MM. Cathelin, délégué général du Souvenir Français ; le colonel Gœrens, président de la section de Metz ; Henry Léon, président de la section de Woippy et Pierre Kopp, organisateur de la manifestation.
M. Schaff déposa une gerbe devant le monument tandis que les officiels respectaient la minute de recueillement commandée par la sonnerie aux morts.
Puis un cortège se forma et monta au cimetière où il se recueillit d’abord sur la tombe du général Gibon, mort le 19 octobre 1870 des suites de ses blessures.
Enfin il s’arrêta devant le carré des soldats de 1870 où M. Cathelin déposa une gerbe à son tour.
Le général Constans prit ensuite la parole pour constater : « Qu’une fois de plus la section de Woippy se montrait attentive à ranimer et entretenir la flamme du patriotisme le plus pur ». Il évoqua ensuite les combats glorieux du 6e corps, cette bataille qui se déroula sur les terres de la localité afin de rompre le cercle de fer que tenait paralysé la cité voisine et l’armée du Rhin. 1 208 hommes de troupe et 60 officiers sont tombés à cette occasion et le général Constans en désignant le panorama témoin de tant d’événements sanglants invita l’assistance au recueillement au silence et à la prière.
La fête du Souvenir Français s’acheva au café du Lion d’Or sur un vin d’honneur au cours duquel furent décorés de la médaille d’argent du SF M. de Ladonchamps ; de la médaille de bronze MM. Paul Bello, Joseph Battet, Charles Gille. Le diplôme d’honneur récompensa MM. Georges Kocher, Maurice Natier et Marcel Feyte. (LL)

Dimanche 30 septembre 1962
Aujourd’hui dimanche, le comité-directeur de la section du Souvenir Français se réunira pour mettre un point final à l’organisation de la cérémonie annuelle du Souvenir Français, célébré dimanche prochain à l’occasion de l’anniversaire de la bataille de Ladonchamps-Woippy en 1870.

Mercredi 3 octobre 1862
Le Souvenir Français honorera dimanche la mémoire des héros de 1870

Afin de perpétuer le souvenir des soldats sacrifiés au cours de la bataille de Ladonchamps-Woippy, le 7 octobre 1870, la section locale du Souvenir Français organisera dimanche prochain une cérémonie à caractère patriotique à laquelle participeront outre de personnalités civiles et militaires, les sections voisines du S.F. et la société de musique l’Union de Woippy.
Un détachement militaire rendra les honneurs. Le service religieux sera célébré par Monseigneur Stenger, prélat de Sa Sainteté. (RL)

Samedi 6 octobre 1962
Cérémonie annuelle du Souvenir Français

Demain, dimanche, respectant la pieuse tradition, la section du Souvenir Français présidée par M. Henry, honorera la mémoire des héros, en associant ceux de 1870, morts à la sanglante bataille de Ladonchamps qui, cette année, coïncide avec la journée du 7 octobre de cette douloureuse année et, en même temps celle des enfants de Woippy tombés au cours des guerres de 1914-18, ceux de 1939-45 et ceux tombés sur les territoires d’outre-mer.
Dès 14 h. 40, rassemblement des associations patriotiques et locales de la cité devant l’hôtel de ville pour la réception des officiels et invités. Une section militaire en armes rendra les honneurs.
15 heures : office religieux en l’église paroissiale. Le sermon de circonstance sera prononcé par Mgr Stenger, prélat de Sa Sainteté, à l’issue de l’office religieux, pèlerinage aux monuments aux morts et à la suite, sur les tombes de 1870 au cimetière. Allocution et dépôt de gerbes.
Après la cérémonie, vin d’honneur, salle des fêtes du Lion d’Or, et remise de distinctions et de récompenses du Souvenir Français. La société de musique, l’Union de Woippy, prêtera son concours à la manifestation. Toute la population de Woippy et des écarts est cordialement invitée à la cérémonie. (LL)

DEMAIN CÉRÉMONIE COMMÉMORATIVE DU SOUVENIR FRANÇAIS
Demain dimanche, la section locale du Souvenir Français, présidée par M. Henry, honorera la mémoire des héros de la bataille de Ladonchamps, des soldats tombés au cours des batailles qui ont ensanglanté le sol lorrain ainsi que des enfants des villages morts sur les territoires d’outre-mer. Voici le programme de la cérémonie : 14 h. 30, rassemblement des associations patriotiques devant la mairie pour la réception des autorités (une section militaire rendra les honneurs) ; à 15 h., service religieux avec sermon de Mgr Stenger, prélat de Sa Sainteté, suivi d’une procession au monument aux Morts. Après les allocutions et le dépôt de gerbes, vin d’honneur au Lion d’Or, au cours duquel aura lieu une remise de distinctions et récompenses. La société « L’Union de Woippy » prêtera son concours à la manifestation. (RL)

Lundi 8 octobre 1962
Le S.F. de Woippy a rendu hommage aux combattants disparus

La section locale du Souvenir Français, que préside M. Henry, a célébré, hier, sa traditionnelle cérémonie du souvenir.

Les personnalités devant la stèle élevée devant l’église aux combattants disparus. (Photo Ed. L.)
A 14 h. 30, M. Henry, entouré des membres du comité, recevait les personnalités qui étaient venues s’associer à la manifestation, parmi lesquelles MM. Schaff, conseiller général, maire de Montigny-lès-Metz ; Bartélemy, conseiller général ; Debs, maire de Woippy, et les membres du conseil municipal ; Cathelin, délégué général du Souvenir Français ; M. le chanoine Stenger ; de nombreux présidents des sections voisines, dont le colonel Gœrens, de la section de Metz.
Un cortège se forma qui gagna l’église où M. l’abbé Bémer allait célébrer l’office. En tête, venait la musique de Woippy, les sapeurs-pompiers puis un détachement de troupe, les scouts, une vingtaine de porte-drapeau, les personnalités et membres des associations patriotiques. Après la messe, devant le monument aux morts élevé près de l’église aux disparus de la Grande Guerre, M. l’abbé Bémer récita les dernières prières et tandis que retentissaient les sonneries. M. Schaff déposa une gerbe de fleurs. La Marseillaise clôtura cet acte du souvenir, qui fut renouvelé au cimetière où trois nouvelles gerbes fleurirent monument et tombes, les représentants du Souvenir Français rappelant, dans leurs allocutions, le culte dû à ceux qui donnèrent leur vie pour la patrie.
Au cours du vin d’honneur qui suivit, des médailles et diplômes furent décernés à plusieurs membres du Souvenir Français de Woippy. (LL)

Samedi 12 octobre 1962
A l’occasion de la cérémonie du Souvenir Français, célébré sur les lieux de la bataille de Ladonchamps, les distinctions suivantes ont été remises :
Médaille de vermeil à MM. Jules Zennezenne et Pierre Kopp.
Médaille d’argent à MM. Lucien Natier et Charles Claude.
Médaille de bronze à MM. Albert Billotte et René Thiriet.
Un diplôme d’honneur à MM. Debs, maire de Woippy, Clément Mayot, Roger Glander, Filstrof ?tine, Augustin Mangenot, Raymond Laroche et Lucien Fenard.
Félicitations aux récipiendaires. (RL)

Vendredi 3 mai 1968
M. Jean Bott élu président de la section du Souvenir Français

Réuni au café Wittmann, le comité du Souvenir Français a procédé à l'élection d'un nouveau président en remplacement de M. Léon Henry, décédé.
C'est un ancien du comité, M. Jean Bott, sympathiquement connu dans la cité des Fraises, qui recueillit l'unanimité des voix.
Après avoir remercié l'assemblée et fait l'éloge de son prédécesseur, le nouveau président proposa le renouvelleemnt du comité qui se complète de : MM. Paul Mangenot, vice-président ; Georges Moitry, secrétaire ; Raymond Leidelinger, trésorier ; Paul Bello, porte-drapeau ; Maurice Kreyenborg, suppléant ; Charles Petry, Charles Schwingt, Georges Kocher, René Floret, Jules Zennezenne, Gustave Bayer, Camille Kleman assesseurs. (RL)

Mercredi 23 septembre 1970
DIMANCHE, CENTENAIRE DE LA BATAILLE DE LADONCHAMPS

Le Souvenir Français organisera dimanche prochain une journée du souvenir. Cette manifestation coïncidera avec le centenaire de la bataille de Ladonchamps. Voici le programme de la cérémonie :
- 9 h. 45 : Réception des autorités et invités place de l'Hôtel-de-Ville,
- 10 heures : Grand-messe en l'église paroissiale.
- 11 heures : Pèlerinage au cimetière, dépôt de gerbe, allocution, manifestation devant le monument aux Morts. A l'issue de la cérémonie, vin d'honneur à la salle d'œuvres, rue de Biche, au cours duquel seront remises les récompenses du Souvenir Français.
Les descendants du général Gibon, décédé au cours de la bataille de Ladonchamps et qui repose au cimetière communal, assisteront à cette manifestation du souvenir.

Dimanche 27 septembre 1970
Aujourd’hui, célébration du centenaire de la bataille de Ladonchamps

Ce dimanche, Woippy célébrera une journée du Souvenir qui coïncidera avec le centenaire de la bataille de Ladonchamps.
Voici le détail des manifestations prévues :
- 9 h. 45 : réception des autorités et invitée, place de l'Hôtel-de-Ville.
- 10 heures : grand-messe en l'église paroissiale.
- 11 heures : pèlerinage au cimetière, dépôt de gerbe, allocution, manifestation devant le monument aux Morts.
A l'issue de la cérémonie, vin d'honneur à la salle d'œuvres, rue de Biche, au cours duquel seront remises les récompenses du Souvenir français.
L'éclat de cette journée du Souvenir sera rehaussé par la présence de la famille du général Gibon, tué au cours de cette bataille de 1870 et qui repose au cimetière communal.
Les membres des sociétés patriotiques locales sont invités à participer à cette manifestation et d'être présents, à 9 h. 30, place de l'Hôtel-de-Ville. (RL)

Lundi 28 septembre 1970

M. NASS, député, dépose une gerbe au pied du monument aux Morts.

« Il y a un siècle, jour pour jour, la bataille faisait rage non loin de Woippy, et la mort faisait ample moisson de jeunesse et de vigueur », ainsi s'exprimait M. Cathetin, délégué général du Souvenir Français, dans l'allocution qu'il prononça hier, face au monument érigé par la commune aux enfants de Woippy « Morts pour la France ».
Dimanche, en effet, Woippy célébrait une journée du souvenir, qui justement coïncidait avec le centenaire de la bataille de Ladonchamps.
De nombreuses personnalités avaient tenu à rendre un vibrant hommage au sacrifice des bataillons des 9e et 25e de ligne, commandés par leur valeureux chef, le général Gibon, qui, le 2 octobre, s'emparèrent, avant le lever du jour, du château de Ladonchamps et qui, dans les jours qui suivirent, parvinrent à se rendre maîtres de Franclonchamps, Saint-Rémy, Bellevue, les Grandes et Petites Tapes, après en avoir délogé les Prussiens.
Après une grand-messe en l'église paroissiale, un cortège, musique en tête suivie de 16 drapeaux, se dirigea vers le cimetière communal pour s'arrêter devant la tombe du général Gibon, décédé des suites de ses blessures au combat. Là, M. Bott, président de la section locale du Souvenir Français, devant le public au sein duquel se trouvait la famille du général Gibon, prononça une courte allocution, retraçant l'historique des glorieux combats. Des gerbes furent déposées, tandis que l'Union de Woippy faisait entendre la sonnerie aux Morts.
Toujours en cortège, la foule se rendit au monument aux Morts.
M. Cathelin rappela à son tour qu'il était du devoir de chaque citoyen d'honorer la mémoire de ceux qui ont sacrifié leur vie pour défendre leur pays. « Tous ces massacres, dit-il, ne doivent plus être que des mauvais souvenirs, et chacun doit maintenant aspirer à une paix universelle ».
Des gerbes furent encore déposées et l'Union de Woippy exécuta, après une magistrale « Marseillaise », un pot-pourri de marches militaires.
La cérémonie proprement dite était terminée. Cependant, un vin d'honneur attendait, à la salle d'oeuvres, les personnalités et les invités. En levant son verre, M. Debs, maire de Woippy, remercia toutes les personnes pour leur participation à la manifestation du souvenir. Enfin, pour clore la journée, 20 personnes se virent remettre des médailles ou des diplômes du Souvenir Français, en récompense de leur dévouement. Ainsi, M. Paul Bello reçut la médaille de vermeil. La médaille d'argent fut remise à MM. Joseph Hubsch, René Steffen et au Dr Guy Scharf.
MM. Louis Gadelle, Paul Gourieux, Edouard Gusse, Camille Pilla et Mme Hacquard et Schmeiser furent décorés de la médaille de bronze.
Enfin MM. Eugène Grumbach, Michel Perrin, Joseph Notar, André Mangenot, Jean Viardot, Edmond Leclerc, Lucien Bruck, Pierre Hartenstein, Auguste Hafenmeyer et Adrien Franckauser reçurent un diplôme d'honneur.
- - -
Les personnalités assistant à la manifestation : M. Nass, député de la Moselle ; Debs, maire de Woippy, entouré de ses adjoints et conseillers ; des maires des communes avoisinantes ; M. Cathelin, délégué général du Souvenir Français ; M. Kannengiesser, trésorier général ; M. Bott, président de la section de Woippy ; d'autres présidents de sections locales ; les présidents des sections patriotiques locales ; le personnel enseignent de Woippy ; le colonel Blacas, représentant le général Valentin, gouverneur de Metz, commandant la VIe région militaire ; M. le Curé de Woippy.

A gauche, M. Paul BELLO, médaille de vermeil du Souvenir Français. Au milieu, le Dr WILHELM et M. JACQUART, anciens présidents des anciens marins, devant la tombe du général Gibon. A droite, le colonel BLACAS, représentant le général VALENTIN, fleurit les sépultures militaires.

Jeudi 21 septembre 1972
Bénédiction et remise d'un nouveau drapeau dimanche, à la section du Souvenir Français

Dimanche 24 septembre, la section locale du Souvenir français de la cité organise la cérémonie annuelle à la mémoire des soldats français tombés au cours de la bataille de Ladonchamps en 1870 et des enfants du pays tombés au cours des guerres de 1914-18 - 1939-45 et dans les territoires de l'Union Française.
Au cours de cette cérémonie aura lieu la bénédiction du nouveau drapeau, en présence de nombreuses personnalités.
Il est bon de rappeler que le Souvenir français a un triple but :
- Conserver la mémoire de ceux qui sont morts pour la France.
- Veiller à l'entretien de leurs tombes ainsi qu'à celui des monuments élevés à leur gloire.
- Transmettre le flambeau du souvenir aux générations successives.
A une époque où notamment parmi la jeunesse, bien des esprits sont désorientés par des mystiques diverses et par l'idéal matérialiste de beaucoup, le Souvenir français constitue le grand rassemblement dans lequel peuvent entrer tous les Français, quelles que soient leurs opinions politiques ou confessionnelles.
La section du Souvenir français de Woippy est à cet égard particulièrement méritante et compte déjà 260 membres dont de nombreux jeunes.
Le programme de cette manifestation comprend :
- A 9 h 45, réception des autorités devant la salle Saint-Exupéry.
- A 10 heures, service religieux en l'église paroissiale pour bénédiction et remise du nouveau drapeau à la section, suivi du pèlerinage au cimetière militaire et au monument aux Morts.
- A 11 heures, vin d'honneur à la salle Saint-Exupéry.
Tous les membres du Souvenir français de Woippy sont cordialement invités à assister à cette cérémonie et au vin d'honneur qui suivra.
La musique de l'Union, ainsi que la chorale Saint-Etienne rehausseront par leurs musiques et chants cette manifestation.
Au cours du vin d'honneur, des médailles et diplômes seront décernés :
Médaille de vermeil : A MM. Paul Mangenot et Gustave Bayer.
Médaille d'argent : A MM. Joseph Bott, Louis Schweitzer, Joseph Rose, Camille Thiriet.
Médaille de bronze : A MM. René Floret, Léon Neiss, Maurice Lahaire, Alfred Charrette, Eugène Schwartz, Albert Weinsberg.
Diplômes : A MM. René Gusse, Jean-Pierre Lamboley, Marcel Montfort, Robert Jean, Georges Moitry, Dr André Samama, Henri Mangenot, Paul Klein, Jean Paulin, Jacques Robert.

Lundi 25 septembre 1972
Des distinctions et un nouveau drapeau pour le Souvenir français de WOIPPY

Après l'office religieux célébré en l’église paroissiale un nouveau drapeau fut remis à la section locale du Souvenir français en présence de M. de Ladonchamps et de Mme Sechehaye, parrain et marraine de l'emblème. Un cortège se forma sur le parvis de l'église composé des mini-majorettes, de la musique l’Union, d’anciens combattants et d’habitants.
Parmi l’assistance on remarquait notamment la présence de MM. Nass, député ; Rausch, maire de Metz, conseiller général ; Demange, conseiller général, maire de Maizières-lès-Metz ; le lieutenant-colonel Pélissonnier, représentant le général gouverneur. M. Debs, maire de la commune entouré de son conseil municipal ainsi qu'une délégation de la brigade de gendarmerie.
Des gerbes furent déposées au monument aux Morts des guerres 1914-1918 et 1939-1945 ainsi qu'au cimetière sur les tombes des soldats qui tombèrent lors des combats de 1870.
Une remise de médailles et diplômes se déroula par la suite à la salle Saint-Exupéry suivie d’un vin d'honneur. Les distinctions furent dispensées par MM. Kannengiesser et Jean Bott, respectivement trésorier général départemental et président de la section de Woippy du Souvenir français. M. Charles Schwingt s’est vu décerner la médaille bélière laurée ; MM. Gustave Bayer et Paul Mangenot, la médaille de vermeil ; Joseph Bott, Louis Schweitzer, Joseph Roze et Camille Thiriet, la médaille de vermeil ; René Floret, Léon Neiss, Maurice Lahaire, Alfred Charrette, Eug. Schwartz et Albert Weinsberg la médaille de bronze ; René Gusse, Jean-Pierre Lamboley, Marcel Monfort, Robert Jean, Georges Moitry, le Dr André Samama, Henri Mangenot, Paul Klein, Jean Paulin et Robert Jacques des diplômes.


MM. Eug. Schwartz, L. Neiss, L. Schweitzer,
M. Lahaire, J. Bott, C. Thiriet, R. Floret, Ch. Schwingt, G. Bayer, A. Weinsberg, H. Mangenot, ?,
A. de Ladonchamps, Mme Sechehaye, Jean Bott, Maurice Demange, Lt-Cl Pelissonnier, Nass, Debs.


Remise du nouveau drapeau au président.

De part et d'autre du porte-drapeau :
à gauche, M. de Ladonchamps, à droite, Mme Sechehaye.


MM. Jean Bott et Jean-Marie Rausch, maire de Metz et conseiller général.

Mardi 25 septembre 1973
SOUVENIR FRANÇAIS

La commémoration de la bataille de Ladonchamps aura lieu dimanche prochain 30 septembre.
Une cérémonie du Souvenir à la mémoire des soldats tombés pendant les guerres de 1870, 1914-1918, 1939-1945 est prévue à cet effet.
Au cours de cette manifestation, seront remis médailles et diplômes.

Samedi 29 septembre 1973
COMMÉMORATION DE LA BATAILLE DE LADONCHAMPS

Le comité de la section du Souvenir Français organise la cérémonie annuelle à la mémoire des soldats français tombés au cours de la bataille de Ladonchamps. Mes enfants de Woippy tombés aux cours des guerres de 1870, 1914-1918, 1939-1945, seront honorés le dimanche 30 septembre. Le programme de la manifestation est fixé comme suit : 9 h 45 : réception des autorités et invités, place de l’Hôtel-de-Ville. – 10 h : service religieux en l’église paroissiale suivi d’un pèlerinage au carré militaire, dépôt de gerbe au monument aux Morts, allocutions. A l’issue de la cérémonie une remise de médailles et de diplômes sera effectuée par le Souvenir Français. In vin d’honneur viendra clôturer à la salle Interassociation, cette commémoration.

Lundi 1er octobre 1973
1870-1973...Cérémonie du souvenir

Octobre 1870... Les envahisseurs harcèlent l'armée française encerclée dans Metz. La capitulation est proche. A quelques kilomètres, à Woippy-Ladonchamps, les soldats des bataillons des 9e et 25e de ligne n'ont pas renoncé et continuent le combat. Beaucoup feront, pour la France, le sacrifice de leur vie.
Depuis, chaque année, à l'initiative du Souvenir Français, une cérémonie a lieu autour des croix blanches qui, dans la grisaille de l'automne, rappellent ce sacrifice. A l'issue d'un service religieux célébré en l'église paroissiale de Woippy, par M. l'abbé Spang, elle a eu lieu hier matin, en présence de nombreuses personnalités.
Derrière la musique de l'Union, qui précédait elle-même les drapeaux des sociétés militaires et patriotiques de la commune et des environs, une foule reconnaissante et recueillie s'est rendue, en fin de matinée, au cimetière communal, où reposent les héros de 1870. On notait en particulier la présence de MM. Jean-Marie Rausch, conseiller général, maire de Metz ; le colonel Carles, adjoint au gouverneur militaire de Metz, commandant d'armes délégué de la place de Metz ; Cathelin, délégué général du Souvenir Français de la Moselle ; Kannengiesser, trésorier départemental ; Floret, adjoint au maire de Woippy et le représentant ; Herment, maire de Ban-Saint-Martin ; Bott, président de la section du Souvenir Français de Woippy ; le général Quinche, président départemenatl de la Fondation Maréchal-de-Lattre, etc.
UNE GRANDE LEÇON
Devant les tombes, M. Bott a rappelé en quelques mots le sacrifice des soldats tombés au cours des combats de Ladomchamp puis M. J.-M. Rausch a déposé la gerbe du Souvenu français de Woippy. Les personnalités se sont ensuite rendues sur la tombe du général Gibon, héros des combats de 1870, qui a été également fleurie.
Quelques minutes plus tard, une deuxième cérémonie du souvenir s'est déroulée devant le monument aux Morts de Woippy, où M. Cathelin a déposé une gerbe, Après la sonnerie « aux Morts » l'assistance a observe quelques instants de recueillement.
A la suite de cette cérémonie, une manifestation de reconnaissance s'est déroulée dans la salle interassociations de Woippy, où quinze personnes ont reçu la récompense de l'aide qu'elles apportent au Souvenir français.
Voici Ia liste des récipiendaires :
MÉDAILLE D'ARGENT : M. Deiss François, Mme Elise Lapied.
MÉDAILLE DE BRONZE : M. Bombardier Roger, M. Bruck Lucien, M. Dier Emile, M. Fleurentin Raymond.
MÉDAILLE D'HONNEUR : M. Bourgeois Alfred, M. François Henri, M. Haffenmeyer fils, M. Hacquart Paul, Mme Lavau-Chevalot, M. Mangenot Paul, M. Marchal Marcel, M. Mognon René, M. Proust Hubert, M. Schouster Raymond, la famille du général Gibon à Paris.

Jeudi 3 octobre 1974
COMMÉMORATION DE LA BATAILLE DE LADONCHAMPS

Une manifestation aura lieu le dimanche 6 octobre pour la commémoration de la bataille de Ladonchamps. A 9 h 45, rassemblement devant l'hôtel de ville ; 10 heures, service religieux en l'église paroissiale suivie du pèlerinage au cimetière.
A l'issue de la cérémonie, un vin d'honneur sera offert à la salle St-Exupéry par le conseil municipal.

Dimanche 6 octobre 1974
AUJOURD'HUI : COMMÉMORATION DE LA BATAILLE DE LADONCHAMPS

Le Souvenir Français en association avec la municipalité et les différentes associations d'anciens combattants, commémorera ce jour la bataille de Ladonchamps.
À 9 h 45 : réception des autorités et invités place de l'Hôtel-de-Ville.
À 10 h : grand-messe à l'église paroissiale.
Après l'office, pèlerinage au cimetière ; dépôt de gerbes ; allocution ; manifestation devant le monument aux Morts.
La cérémonie se terminera par un vin d'honneur offert par la municipalité à la salle Saint-Exupéry, au cours duquel seront remises les récompenses du Souvenir Français.

Lundi 7 octobre 1974
Commémoration de la bataille de Ladonchamps
Avec ferveur, la population de Woippy a commémoré la bataille de Ladonchamps qui, du 2 au 7 octobre 1870, fit des centaines de morts parmi les soldats français, et, surtout, chez ceux du 25e de ligne. Fidèles au souvenir, les autorités : le général Carle, représentant le général-gouverneur de Metz, Kiffer, député de Metz-I, Herment, maire du Ban-Saint-Martin, conseiller général, Cathelin, délégué général du Souvenir Français, accompagnèrent M. Debs, maire de la cité, son conseil municipal et les autorités locales, dans les cérémonies commémoratives. A l'issue d'une messe célébrée en l'église paroissiale, c'est en cortège que les autorités, précédées par la musique et de nombreux porte-drapeau, se dirigèrent vers le cimetière. Là, M. Jean Bott, président de la section du Souvenir Français de Woippy, demanda une minute de recueillement devant la tombe du général Gibon, du 25e de ligne. C'est ensuite dans la partie militaire du cimetière de Woippy, réservée aux « Morts pour la France » en 1870, que furent déposées des gerbes et que deux clairons sonnèrent l'« Appel aux Morts ».
Dans une brève allocution, M. Jean Bott souligna : « Si nous sommes aujourd'hui des hommes libres, c'est grâce à ceux qui donnèrent leur vie pour nous ».
Ensuite, devant le monument aux Morts, M. Cathelin devait prendre la parole et rappeler les grandes heures de la bataille de Ladonchamps.»

Vendredi 11 octobre 1974
UNE PAGE D'HISTOIRE
Bataille de Ladonchamps : 104e anniversaire

Lors de la bataille que se livrèrent Prussiens et Français à Ladonchamps, le château essuya le tir de grosses pièces d'artillerie. Il subit de graves avaries pendant cette guerre de 1870. C'est durant la Deuxième Guerre mondiale qu'il fut totalement détruit par un incendie, le 19 août 1944. Le château servait, en effet, d'entrepôt pour les vêtements de femmes de l'armée allemande. Les « SS » l'incendièrent lors de la libération de Woippy.
Notre photo : le château avant sa destruction.
--------------------
Dimanche dernier, la commune de Woippy célébrait 1e 104e anniversaire de la bataille de Ladonchamps. Une page d'histoire que les nouveaux venus à Woippy ont tourné avec curiosité.
En 1814, Woippy connut l'occupation des troupes russes, au cours du blocus de Metz. Mais les villageois n'eurent pas trop à se plaindre de l'envahisseur.
C'est en 1870 que Woippy eut le plus à souffrir de la présence de l'envahisseur prussien. De violents combats se déroulèrent sur les terres de la commune. Le 18 août 1870, au soir de la bataille de Saint-Privat, l'aile droite de l'armée française dut se replier devant les masses ennemies et opéra la retraite par Saulny et Woippy. Seule une partie du 6e corps demeura dans le village pendant le blocus. Dès lors, des combats sanglants eurent lieu à Bellevue, Ladonchamps et Saint-Rémy entre les armées prussiennes et françaises. Plus de 1.700 ennemis, dont trois médecins, périrent le 7 octobre et le chiffre des disparus s'éleva à 500. Du côté français, près de 1.200 hommes périrent.
Le 25e régiment d'infanterie de ligne, commandé par le général Gibon, s'illustra particulièrement, le 27 septembre, à Ladonchamps, livrant l'une des plus belles batailles de son épopée. Malheureusement, le 19 octobre, le général Gibon succombait des suites d'une blessure reçue lors de cette bataille. Il fut enterré à Woippy, où l'on peut lire sur sa tombe l'épitaphe suivante
« Ci-gît Emile-Armand Gibon, général-brigadier, commandeur de la Légion d'honneur, né le 15 septembre 1813, blessé le 7 octobre 1870, mort le 19. Souvenir du 25e ligne. »
Lors de cette cérémonie, M. Cathelin, délégué général du Souvenir français, devait remettre différentes distinctions
• MEDAILLE D’ARGENT DU SOUVENIR FRANÇAIS : M. Marcel Wagner.
• MEDAILLE DE BRONZE : MM. Lucien Bertrand, Lucien Fénard, Mme Vve Auguste Lurion, MM. Charles Mayot, G. Adrien Paulin, Robert Steffens.
• DIPLOME D'HONNEUR : MM. Léon Bertrand, Maxime Bidon, Gabriel Billotte, Roger Biton, Roland Crislin, Julien Halté, Raymond Kanny, Louis Koeppel, Ferry Lux, Adrien Mangenot, Auguste Meyer, Edmond Noël, René Stef. (RL)

Samedi 4 octobre 1975
LA BATAILLE DE LADONCHAMPS COMMÉMORÉE DEMAIN

La population est invitée comme chaque année à commémorer la bataille de Ladonchamps, en compagnie de la section locale du Souvenir français. Cette cérémonie se déroulera en mémoire des soldats français tombés au cours de la bataille en 1870 et des enfants de Woippy tombés au cours des guerres de 14-18 et 39-45.
Rassemblement des autorités et invités à 9 h 45 devant l'hôtel de ville ; service religieux à 10 heures en l'église paroissiale, suivi de pèlerinages sur les tombes de 1870 au cimetière et manifestation devant le monument aux Morts.
A l'issue de la cérémonie, un vin d'honneur sera offert à la salle Saint-Exupéry au cours duquel seront remises les récompenses du Souvenir français.

Mardi 7 octobre 1975
105e anniversaire de la bataille de Ladonchamps

De nombreuses personnalités sont venues cette année pour la commémoration de la bataille de Ladonchamps. En effet, il y a cent-cinq ans, que Ladonchamps, Saint-Rémy et Sainte-Agathe furent le théâtre d'une dure bataille au cours de laquelle de nombreux enfants de Woippy et des environs tombèrent glorieusement. Le général Gibon fut parmi les nombreuses victimes ainsi que vingt et un officiers, quatre-vingt-dix hommes de troupe, neuf cent quatre-vingt-un blessés, cent vingt-deux disparus ; un bilan très lourd.
Après l'office religieux célébré en l'église de Woippy, toutes les personnalités se retrouvèrent au cimetière où un pèlerinage avait lieu au caveau militaire. Ensuite, une brève cérémonie au monument aux Morts où M. Carthelin retraça brièvement cette dure bataille faite de sacrifices et de souffrances.
Parmi les personnalités et en presence de vingt-deux drapeaux, on pouvait remarquer M. Rausch sénateur-maire de Metz ; M. Kiffer, député-maire d'Amnéville ; MM. Thiriet, premier adjoint à Woippy, remplaçant le maire souffrant ; Floret, quelques conseillers ; MM. Cathelin, président du S.F. de Moselle ; Bott, président de la section de Woippy ; le colonel Sieffert, représentant le gouverneur militaire de Metz ; et diverses personnalités.
Après une remise de médailles et de diplômes du Souvenir français, un vin d'honneur fut servi et offert par la municipalité à la salle Saint-Exupéry.
Les diplômes ont été attribués à MM. Emile Gusse ; Charles Wolff ; Armand Henry ; Georges Didenbeck ; Charles Clausse; Gabriel Gusse ; Paul Hennequin ; Joseph Clement ; Gaston Thiriet ; Raphaël Schwaler ; Eugne Wax ; René Paul ; Maurice Lebeau.
Médaille de bronze : MM. Henri Schmit ; Joseph Remiatte ; Mme Vve Marie-Louise Zieger ; MM. Marcel Klement ; Joseph Charraux ; Jean Hasselmann.
Médaille d'argent : MM. Albert Weinsberg ; Alfred Bourgeois.

Lundi 5 octobre 1976
106e anniversaire de la Bataille de Ladonchamps

La commémoration de la bataille de Ladonchamps a été suivie cette année, comme à l'habitude, par une très nombreuse assistance.
Après une messe dédiée au souvenir et plus particulièrement aux morts des guerres de 70, 14-18 et 39-45, tout le monde se rendit en pèlerinage au cimetière militaire.
Parmi l'assistance on notait la présence de M. Kiffer, député de Metz I, maire d'Amnéville ; M. Herment, conseiller général et maire du Ban-Saint-Martin ; M. Tribout de Morembert, délégué départemental du Souvenir Français ; le colonel Siffert, représentant le général gouverneur militaire de Metz ; le capitaine Antoine Ravier, petit-fils du général Gibon ; M. Henry de Ladonchamps ; Messieurs les Maires de Woippy et des environs ; des adjoints, conseillers municipaux de Woippy ; les présidents des associations patriotiques locales et des environs ; M. Lethumier, commandant la brigade de Woippy ; M. Lesbaches, président d'honneur de la section F.E.V.A.L., conseiller municipal, etc.
La société de musique l'Union de Woippv prêtait son concours à cette manifestation. Pendant le pèlerinage au cimetière et au cours de son allocution, le président local Jean Bott remercia l'assistance et les personnalités présentes. M. Tribout de Morembert évoqua devant le monument aux Morts, après le dépôt d'une gerbe, les sacrifices des Lorrains et des Woippyciens tombés à la bataille de Ladonchamps qui se déroula les 6 et 8 octobre 1870 et qui fut le dernier bastion avant la capitulation de la ville de Metz.
Il est à noter que 72 enfants de Woippy sont morts au cours de la bataille.
On se dirigea ensuite vers un vin d'honneur offert par la municipalité à la salle Saint-Exupéry et au cours duquel une remise de récompense fut faite par la section du Souvenir Français de Woippy.
Médaille de bronze : MM. Adrien Frankhauser, Roger Grandidier, Raymond Laroche, Augustin Mangenot, Albert Mouzan, René Petitjean, Lucien Vizé.
Diplôme d'honneur : MM. Jean Bill, Jean Billotte, René Bour, Gaston Compagnon, André Estienne, Mlle Marie Galleron, MM. Jean Klein, Charles Lallement, Jacques Lesbaches, Jean-Marie Leidelinger, Mme Vve Lucien Mangin, MM. Roger Marchal, Charles Moitry, Pierre Muller et Alphonse Ritz. (RL)

Jeudi 15 septembre 1977
Un nouveau président à la section du Souvenir Français

Réunis dimanche au centre socioculturel, rue de Biche, les membres du S.F. de la section de Woippy ont élu à l'unanimité M. Raymond Leidelinger président. En effet, il fallait nommer à ce poste un nouveau président, suite au décès de M. Jean Bott.
M. Leidelinger, membre de la section du S.F. depuis 1927, date de sa fondation, membre actif en 1948, assuma les fonctions de trésorier au sein du comité.
Nos félicitations au nouveau président.
Ensuite furent abordées, au cours de la réunion, la cérémonie des batailles de Ladochamps, le 2 octobre prochain, puis la quête du 1er novembre. L'assemblée générale aura lieu dans le courant du mois de novembre, la date restant à fixer. (RL)

Lundi 2 octobre 1978
Commémoration du 108e anniversaire de la bataille de Ladonchamps

C'est sous une pluie battante qu'a eu lieu cette année la commémoration de la bataille de Ladonchamp. Cette cérémonie du souvenir organisée par la section de Woippy à la mémoire des soldats tombés au cours de la bataille de Ladonchamp en 1870 a connu la ferveur habituelle.
On remarquait parmi l'assistance M. le député Jean Laurain, M. le sénateur-maire de Metz Jean-Marie Rausch, M. le colonel Hudo remplaçant le gouverneur général de Metz, M. le conseiller général Pierre Herment, M. Cathelin, délégué général du Souvenir français, M. Cansell maire de Woippy ainsi qu’une partie de son conseil ; les présidents des sections du Souvenir français des environs ; les porte-drapeaux, etc.
Après le service religieux, un pèlerinage a eu lieu au carré militaire du cimetière de Woippy suivi d'un dépôt de gerbe au monument aux Morts où une minute de silence fut observée.
M. Cathelin prononce une brève allocution au cours de laquelle il rappela le sacrifice des soldats ainsi que leur bravoure. Un vin d'honneur clôtura cette cérémonie à l'issue de laquelle quelques récompenses furent remises : médaille de vermeil à M. René Thiriet. Médaille d'argent à MM. Joseph Flauder, René Floret, Prosper Germain. Médaille de bronze à Mmes Marthe Bine, Lucienne Galleron, Alphonse Ladaique, Paul Lamort, MM. Jean Robert, André Mangenot, Maurice Natier.
Diplôme d'honneur à M. Sébastien Cansell maire de Woippy, Mme Alfred Gagneur, Mlle Lucie Mangenot, MM. Jean Anton, Roger Bott, Maurice Bouque, Gabriel Guedra, Henri Gratz, Jean-Marie Hodi, Gérard Joly, Armand Klein, Emile Lambinet, Paul Mainville, Maurice Mayot, Bernard Neier, Gaston Remiatte, Bernard Viardot. (RL)

Mercredi 10 octobre 1979
ANNIVERSAIRE
Le Souvenir Français commémore la bataille de Ladonchamps-Woippy

Récemment, a eu lieu à Woippy, la commémoration de la bataille de Ladonchamps-Woippy de 1870. Après le service religieux célébré en l'église paroissiale se déroula le pèlerinage au cimetière militaire de Woippy qui fut suivi d'un dépôt de gerbe au monument aux Morts. M. Cathelin délégué général du Souvenir français de la Moselle prononça le discours de circonstance.
Parmi les invités à la manifestation, on notait la présence du colonel Bouchet, représentant le gouverneur militaire de Metz, de MM. Laurain, député ; Herment, conseiller général ; Cansell, maire de Woippy, accompagné de plusieurs conseillers municipaux ; le clergé de Woippy ; MM. Lambinet et Montfort, président et chef de musique de l'Union de Woippy, ainsi que toute la société de musique, les présidents et porte-drapeau des sections du Souvenir français et des différentes sociétés patriotiques, les gendarmes et policiers de Woippy ainsi que les représentant du service des douanes.
A l'issue de la cérémonie, un vin d'honneur réunissait les participants à la salle interassociations, rue de Biche où furent remises les récompenses : la médaille de vermeil à M. Julien Gouy, les médailles d'argent à MM. Georges-Etienne Kocher, Clément Mayot, Charles Pétry, Lucien Teitchen ; les médailles de bronze à Mme Bernardine Kahrs, MM. Edmond Leclerc, Henri Mangenot, Joseph Notar, René Steff ; les diplômes d'honneur à MM. Fernand Baumann, Léon Bertrand, Bernard Bourdon, Alphonse Croutche, Jean Gadelle, André Glad, Roger Glad, Armand Husson, Marcel Kempnich, Jean Montani, Alain Meyer, Dr F. Peiffer, Lucien Pellegrini, Robert Poinsignon, François Pujos, Firmin Remiatte, Adelin Robert, Borgi Seghair, Charles Sidot. (RL)

| Retour menu "Vie associative" | Page précédente | Haut de page | Page suivante |

raconte-moi-woippy Retour menu