raconte-moi-woippy Retour menu

  Dernière mise à jour : 9 septembre 2016

Commémorations de l'Armistice du 11 novembre 1918

L’armistice est signé le 11 novembre 1918 à 5 h 15 du matin dans la clairière de Rethondes
près de Compiègne et marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918).
Le cessez-le-feu est effectif à 11 heures, et ce pour une durée de 36 jours qui sera renouvelée trois fois.
Le traité de paix avec l’Allemagne sera signé à Versailles le 26 juin 1919
et met réellement fin à l’état de guerre.


Choix de l'année : | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 |



Dimanche 6 novembre 1988
Célébration du 11 novembre par la société d'histoire de Woippy

A l'occasion du 70e anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918, la société d'histoire de Woippy organise une double manifestation, à laquelle est conviée la population de Woippy et des environs : du 10 au 15 novembre, dans le hall de l'hôtel de ville de Woippy, exposition sur la guerre de 1914-1918 : photos inédites, documents divers et panneaux sur « l'évolution de l'aéronautique des origines à la bataille de Verdun » (panneaux provenant du mémorial de Verdun). Le jeudi 10 novembre à 20 h, salle Michel-Bonnet (mairie), soirée consacrée à l'évocation de la Grande Guerre ; au programme : « Les Carnets d'un fantassin » : diaporama réalisé à partir des carnets du capitaine Charles Delvert par Pierre Brasme, président de la S.H.W. Ce diaporama est consacré à l'année 1916. Poèmes de la guerre, par des élèves de 5e du collège Pierre-Mendès-France de Woippy. Un témoignage : le carnet de J.-L. Nauroy, combattant lorrain dans l'armée allemande, puis prisonnier et combattant dans l'armée française. Ce carnet sera présenté par Jean Nauroy, secrétaire de la S.H.W.

Lundi 7 et mardi 8 novembre 1988
70e anniversaire de l'Armistice

Voici le programme des cérémonies célébrant le 70e anniversaire du 11 Novembre 1918, à Woippy, 9 h 30 : rassemblement place A.-Debs ; 9 h 45 : départ pour l'église ; 10 h : messe commémorative ; 10 h 45 : cérémonie, dépôt de gerbe et remise de médailles au monument aux Morts ; 11 h : vin d'honneur offert par la municipalité, salle Saint-Exupéry.
Ce même jour, l'U.N.C. organise un repas à midi salle Michel-Bonnet. Les inscriptions sont prises au café Paulin « Chez Thérèse » rue de l'Eglise à Woippy ou auprès de M. Jean-Marie Gagne, 10, rue Sechehaye à Woippy.

Lundi 14 novembre 1988
SOCIÉTÉ D'HISTOIRE
Une soirée consacrée à la Grande Guerre

La salle Michel-Bonnet était à peine suffisante pour accueillir le nombreux public venu assister à la soirée organisée par la société d'histoire de Woippy à l'occasion du 70e anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918. Une soirée qui se voulait à la fois une évocation de la grande guerre et un hommage aux combattants de 1914-1918, et qui connut trois temps forts : la projection d'un diaporama réalisé par Pierre Brasme, président de la S.H.W. à partir des « Carnets d'un fantassin », du capitaine Delvert, et consacré à l'année 1916 ; la présentation, à la fois émouvante et captivante, du carnet de guerre de son père par Jean Nauroy, secrétaire de la S.H.W. ; le public put apprécier enfin le talent de quelques élèves de 5e du collège P.-Mendes-France de Woippy, qui récitèrent des poèmes de la guerre, symbolisant par leur participation la perpétuation du souvenir.
Cette soirée où l'émotion n'était pas absente, permit, comme le rappela le président P. Brasme, « d'évoquer la grande misère du combattant de 1914-1918, de montrer l'horreur et le caractère apocalyptique des combats, et de mesurer tout ce que nous devons de respect et d'admiration à ces acteurs de l'épopée la plus sanglante ».
Une évocation de la Première Guerre mondiale qui trouve son prolongement à travers une très belle exposition de photos, d'objets et de documents, organisée de main de maître par Patrice Lamy à l'hôtel de ville de Woippy:

Mardi 16 novembre 1988
COMMEMORATION DU 11 NOVEMBRE
Diplômes et décorations

Comme chaque année l'UNC-UNC/AFN - TOE - SDF de la section de Woippy a commémoré la mémoire des anciens de la Première Guerre mondiale, et a honoré plusieurs d'entre eux. Après avoir assisté à la messe traditionnelle avec les porte-drapeau des associations patriotiques locales, M. Sébastien Cansell, maire, accompagné de M. René Geny, président de la section de Woippy, a déposé une gerbe au monument aux Morts, puis a procédé à une remise de décorations aux récipiendaires suivants : croix du combattant : MM. Marcel Meneguetti, Mathoud Bouremel, Raymond Girard et André Georges. Commémorative AFN : M. Lucien Gauthier. Croix de l'Europe : M. Jean-Marie Gagne. Commémorative Indochine : M. René Cavion. Médaille des déportés : M. René Winterstein.
Un ancien poilu de 1914-18, M. Robert Jacques a été particulièrement récompensé en se voyant remettre un diplôme d'honneur signé du président de la République, ainsi qu'une note de félicitations signée de M. le Préfet. Un vin d'honneur offert par la municipalité a clôturé cette émouvante cérémonie.
Les nombreux membres et amis de la section de Woippy se sont retrouvés ensuite autour d'un repas salle M.-Bonnet, au cours duquel le président a remis les récompenses suivantes : la médaille du Djebel à M. Patrick Bordas, soldat de France, ainsi que l'insigne d'or à MM. René Stef, président d'honneur, Adrien Mangenot, porte-drapeau, René Winterstein, assesseur et Mlle Annie Baumgartner, secrétaire bénévole.

Samedi 26 novembre 1988

Le clairon de l'Armistice

M. René Mognon de Woippy nous a répondu de façon très précise à propos de Pierre Sellier, le caporal-clairon qui sonna le cessez-le-feu le 7 novembre 1918, puisqu'il l'a bien connu alors qu'il était adolescent.
Pierre Sellier est né le 8 novembre 1892 à Beaucourt (Territoire de Belfort). Caporal-clairon au 171e R.I., il se trouve le 7 novembre 1918, à la ferme de la Flamengrie près de La Capelle. C'est alors que l'aspirant Chapuis le désigne et lui demande de le suivre jusqu'au PC où le capitaine Lhuillier lui donnera l'ordre de sonner « Cessez-le-feu ».
Devenu célèbre, il a toujours refusé les honneurs et surtout les exhibitions qu'on lui proposait outre-Atlantique vers 1920.
En 1944, après l'avance de la Ire Armée au sud de Montbéliard, Pierre Sellier rejoint le maquis. Là, il se trouve un jour face au colonel Chapuis (l'ex-aspirant) qui commandait le 7e R.T.A. Les deux hommes sont tombés dans les bras l'un de l'autre, et notre correspondant a assisté à la scène ; il avait alors 14 ans.
Le colonel Chapuis tint à garder son camarade. Sellier signa son engagement - à 52 ans - comme caporal au 7e R.T.A. Mais le général de Lattre de Tassigny le nomma aussitôt adjudant-chef. Son courage lui valut, une fois de plus, d'être largement décoré.
A la fin de la guerre, il reprit son emploi aux usines Japy de Beaucourt, et c'est là qu'il est mort, le 16 mai 1949 et qu'il fut inhumé. En 1964, selon le désir de sa femme, il fut exhumé et il repose désormais au cimetière de Reppe dans le Territoire de Belfort.
- - -
M. Jean Thomas de Delme et notre confrère Dominique Leroy nous rappellent les conditions historiques de cette sonnerie de « Cessez-le-feu » en précisant qu'il n'y a pas eu un mais trois clairons de l'Armistice. De plus, ceux-ci n'ont pas été retenus par l'histoire pour avoir sonné le « cessez-le-feu » le 11 novembre, mais avant cette date.
Le premier - le plus célèbre d'entre eux - est le caporal Pierre Sellier (chevalier de la Légion d'honneur, médaille militaire, Croix de guerre avec six citations). Il est en position sur le chemin d'Haudroy, à la sortie de La Capelle, le 7 novembre vers 21 h, aux côtés du capitaine Lhuillier qui doit recevoir les plénipotentiaires allemands. Ceux-ci arrivant à bord de cinq véhicules. Sur le premier flotte un vaste drapeau blanc et sur le marchepied, le sous-officier Zobrowski qui sonne à la trompette « Aux Officiers » un appel en vigueur dans la cavalerie allemande. Lorsque les lignes françaises sont franchies, le caporal Sellier remplace Zobrowski et sonne alternativement le refrain de son régiment et le cessez-le-feu jusqu'à l'arrivée du convoi à La Capelle où les plénipotentiaires allemands montent à bord de voitures françaises.

Le second clairon est Philippe Roux. C'est le 8 novembre au soir qu'il sonne le cessez-le-feu sur le marchepied de la voiture du capitaine Von Helldorf. Il s'agit de permettre au capitaine de rentrer dans les lignes allemandes pour aller porter les conditions d'armistice au grand quartier général. Il ne parvient pas à franchir les lignes allemandes, les troupes tirant sur la voiture malgré le drapeau blanc et le clairon.

Le troisième clairon est Georges Labroche qui sonna, dans les mêmes conditions, le 9 novembre à 13 h 30. Cette fois, le capitaine Von Helldorf, accompagné du capitaine français Le Lay, parviennent à pénétrer dans les lignes allemandes. Georges Labroche descend de la voiture et regagne les lignes françaises à pied, en sonnant toujours le cessez-le-feu.

C'est surtout le nom du caporal Sellier que l'Histoire a retenu. Il a repris son instrument, à de nombreuses occasions, pour des cérémonies commémoratives. Son clairon est déposé au Musée de l'Armée aux Invalides.
Philippe Roux a lui aussi joué du clairon pour différentes sociétés et on a dit que, grâce à ces prestations, il a pu se faire construire une maison.

Lorsque le 7 novembre, Sellier a sonné pour la première fois le cessez-le-feu, il y avait plus de quatre ans que cette sonnerie n'avait pas retenti. La petite histoire prétend d'ailleurs que, pour le 11 novembre, les clairons de certains régiments ne connaissaient pas la sonnerie et que des officiers la leur ont reprise à la hâte en leur sifflant l'air.
Le cessez-le-feu fait partie des sonneries réglementaires pour clairon ou trompette. Il est toujours en vigueur dans le règlement. Avant la guerre, cette sonnerie était utilisée soit en manceuvres, soit sur les pas de tir. Les soldats d'avant la Grande Guerre avaient accolé des paroles sur cette courte sonnerie : « T'as tiré comme un cochon, tu n'auras pas de permission ! ».



Mercredi 1er novembre 1989
11 novembre
Cérémonies commémoratives

L'U.N.C U.N.C-A.F.N. S.D.F. organise les cérémonies commémorant le 71e anniversaire du 11 novembre. Rassemblement place A.-Debs à 9 h 30. Départ pour l'église à 9 h 45. Messe commémorative à 10 h. Dépôt de gerbe et remise de médailles au monument aux morts à 10 h 45. Vin d'honneur, offert par la municipalité salle Saint-Exupéry à 11 h. Ce même jour l'UNC organise un repas, à midi, salle M.-Bonnet. Au menu : apéritif, ballotine de canard, médaillon de sole à la normande, émincé d'agneau à la provençale, plateau de fromages, savarin au rhum, café surprise et vin à volotné, tiré du tonneau, prix du repas 130 F.
Les réservations peuvent se faire, jusqu'au 4 novembre au café Paulin « Chez Thérèse », rue de l'Eglise à Woippy ou auprès de M. Jean-Marie Cagne 10, rue Ferdinand Sechehaye à Woippy tél. 87 32 64 57.

Samedi 11 novembre 1989
Les à-côtés de l'armistice

• A l'occasion de la commémoration du 71e anniversaire du 11 novembre par les associations patriotiques de Woippy, le stationnement des véhicules sera interdit rue de Biche, à proximité du monument aux Morts, le samedi 11 novembre, de 10 à 12 h. La signalisation nécessaire sera mise en place par les services techniques municipaux.

Samedi 18 novembre 1989
• Commémoration de la libération de Woippy :
une cérémonie aura lieu le 19 novembre à 15 h, devant la mairie, où une plaque sera dévoilée en témoignage de la reconnaissance des Woippyciens à leurs libérateurs. Une exposition se tiendra, dans le hall de l'hôtel de ville, du 16 au 22 novembre.

Dimanche 19 novembre 1989
Anciens combattants à l'honneur

Les cérémonies traditionnelles du 11 novembre se sont deroulées sous un soleil radieux. A l'invitation de la municipalité, huit drapeaux d'associations patriotiques, précédés de l'harmonie municipale, se sont rendus en l'église Saint-Etienne pour une messe du souvenir à la mémoire des morts de toutes les guerres. La population et les responsables des associations patriotiques s'étaient joints nombreux à cette commémoration.
Après la messe, tous se sont recueillis devant le monument aux Morts où une gerbe a été déposée par M. Pilla, adjoint au maire, représentant M. Cansell, excusé, ainsi que par MM. René Gény, président de l'UNC-UNC-AFN et Lallemand, Président de la FEVAL. Une minute de silence, suivie de la Marseillaise était observée.
M. Pilla a remis ensuite la « croix du combattant volontaire d'Indochine » avec barette, à Mme Bergmann, au nom de son époux décédé récemment. M. Arthur Benech recevait la croix du combattant d'Indochine et la croix du combattant 39-45 était remise à MM. Ensminger et Lévy.
Les personnalités et la population ont ensuite été à un vin d'honneur salle Saint-Exupéry.
L'après-midi a été consacrée au traditionnel repas des anciens combattants, à la salle Michel-Bonnet, à la mairie de Woippy. Une centaine de participants, hôtes de l'UNC - UNC-AFN et des soldats de France, ont observé une minute de silence à la mémoire de Mme Rigouleau, MM. Jurion, Gronwald et Kreyenborg. Au cours du repas des membres actifs de l'UNC - UNC-AFN et des SDF ont été récompensés pour leur dévouement : MM. Jean-Marie Cagne, René Winterstein et Pierre Jung se sont vu remettre la médaille de bronze sur chevalet de l'UNC. L'insigne d'or de l'UNC a été attribué à MM. André Georges et Pierre Jung, et enfin, la médaille des soldats de France a récompensé Mlle Annie Baumgartner ainsi que MM. Gilbert Mendez et Bernard Bastuck.



Lundi 5 novembre 1990
Le 11 novembre

Le maire et la section locale de l'UNC-UNC/AFN-SDF invitent la population à participer aux cérémonies commémoratives du 11 novembre. Programme : 9 h 30, rassemblement place Debs ; 10 h, messe en l'église de Woippy ; 11 h, dépôt de gerbe et remise de décorations au monuments aux Morts ; 11 h 30, vin d'honneur salle St-Exupéry. Les associations patriotiques de Woippy et leurs porte-drapeau sont invités à se joindre à la manifestation.
A partir de 12 h 30, l'UNC-UNC/AFN et Soldats de France de Woippy organise son repas annuel des anciens salle Bonnet, à la mairie. Renseignements et inscriptions : Café Paulin, rue de l'Église à Woippy ou par téléphone aux numéros suivants : tél. 87 74 25 19 et 87 32 47 23.

Dimanche 18 novembre 1990
récompenses
L'ordre national du Mérite à M. V. Huther

Le 11 novembre a été célébré sous l'égide de la municipalité et de la section de l'UNC-UNC-AFN et des « Soldats de France ». Après la messe du souvenir, la population s'est rendue au monument aux Morts où une gerbe a été déposée à la mémoire des morts de toutes les guerres. Le cortège s'est ensuite rendu dans le péristyle de la salle SaintExupéry où il a été procédé à une remise de décorations.
M. Gilbert Guillaume, ancien président de l'Office interdépartemental des anciens combattants, a remis l'ordre national du Mérite à M. Victor Huther, demeurant à Woippy. Ce nouveau chevalier se voit récompenser de ses élogieux états de service dans l'armée. M. Marcel Valentin s'est vu remettre la croix de guerre 1939/45 et M. Roland Macchi, la valeur militaire avec citation. M. Sébastien: Cansell, maire de Woippy, et M. Pierre Jung, président de l'UNC-UNC-AFN de Woippy ont prononcé les messages du secrétaire d'Etat aux anciens combattants et de l'UNC. Cette cérémonie a été relevée par la prestation musicale de l'Union de Woippy qui a interprété « La Marche du Souvenir ». Un vin d'honneur a clôturé les cérémonies.
L'après-midi a été consacré au traditionnel repas des anciens de l'UNC-UNC-AFN, salle Michel-Bonnet. La nombreuse assistance a apprécié le repas et l'excellente ambiance. Au cours de ce repas, MM. Claude Chir et Jean Schell se sont vu remettre la médaille du Djebel et M. Pierre Mendez, le Mérite de bronze de l'UNC. M. Jean-Marie Gagne, portedrapeau de l'UNC de Woippy, a reçu le diplôme d'honneur des porte-drapeau. MM. René Gény, Patrick Bordas, Gilbert Mendez, Georges Moulin et Pierre Jung ont été également remerciés de leur dévouvement, par différentes récompenses.



Samedi 2 novembre 1991
Commémoration du 11 novembre

A l'initiative de l'Union nationale des combattants (UNC), de l'Union nationale des combattants d'Afrique du Nord (UNC/AFN) et de l'association Soldats de France, le programme de la traditionnelle commémoration du 11 novembre sera le suivant : 9 h, rassemblement devant la salle Saint-Exupéry ; 10h, messe à l'église du Centre ; 11 h, cérémonie au monument aux Morts.
La cérémonie sera suivie d'un vin d'honneur offert par la municipalité et d'un repas à 12 h 30, salle Michel-Bonnet. Renseignements à l'UNC/AFN, tél. 87 74 25 19 ou à l'association Soldats de France, tél. 87 32 47 23.

Mercredi 6 novembre 1991
Commémoration du 11 novembre

Pour obtenir tous renseignements concernant la cérémonie au monument aux Morts, la messe, le vin d'honneur et le repas organisé par l'UNC-UNC/AFN et les « Soldats de France », les personnes à contacter sont MM. Mendez au 87 30 74 11 et Gagné au 87 32 64 57.

Lundi 11novembre 1991

Mercredi 13 novembre 1991
Commémoration de l'Armistice
Soixante-treize ans après, l'émotion intacte
Le vent soufflait fort, hier matin, et le ciel, pour la circonstance avait revêtu ses habits de grisaille.
Faisant fi du froid automnal, de nombreuses personnes s'étaient rassemblées dès 9 h, animées par les mêmes sentiments patriotiques, pour perpétrer le souvenir de ceux qui, il y a soixante-treize ans, ont souffert et parfois fait don de leur vie pour qu'aujourd'hui nous soyons des Français libres.
Liberté et fraternité furent d'ailleurs les maîtres mots du curé de la paroisse qui prêcha pour la paix et l'amour entre les peuples, après l'interprétation magistrale que fit l'orchestre d'harmonies de l'Union de Woippy du « Rondo » de Prucell. Devant l'assemblée recueillie, le prêtre rapppela ensuite qu'en début d'année, diverses nations ont à nouveau eu à craindre pour la paix et le respect des droits de l'homme, puis invita à la prière et à la communion. Pour terminer l'office, l'Union de Woippy interpréta les 1er et 3e mouvements des « Suites anversoises », de Lijnschooten.
Toujours ponctuée par les accords de la Société de musique woippycienne, la cérémonie devait se poursuivre par le dépôt de gerbe au monument aux Morts, sur l'air de « La Marseillaise ».
M. Cansell, maire, ne manqua pas de rendre un vibrant hommage aux « poilus » de la Grande Guerre, « Grâce auxquels la France peut aujourd'hui être fière de demeurer une oasis de paix et de liberté ».
Après son discours, M. Cansell remercia toutes les personnes qui avaient participé à cette cérémonie, et notamment MM. Lallemant, président de la FEVAL ; Royer, représentant les Malgré-Nous ; Jung, pour l'Union nationale des combattants (UNC) ; Bordas, président des Soldats de France ; Bott, président de l'Union de Woippy, ainsi que Mmes et MM. les conseillers et ajoints et les jeunes musiciens de l'orchestre d'harmonie, plus méritants encore d'avoir su si bien jouer par ce temps glacial.
L'émotion fut à son comble lorsqu'il appela MM. Jean-Claude Eck et Victor Becker, afin de leur remettre la croix du combattant, distinction plus qu'honorifique et qui témoigne de leur passé glorieux. Nul n'aurait pu dire si le frisson qui parcourait, à cet instant, l'échine de certains anciens étaient seulement imputable au froid et aux notes empreintes de nostalgie de la « Marche du souvenir », qui venait mettre un terme à la cérémonie officielle...
Tous se rendaient ensuite salle Saint-Exupéry pour le vin d'honneur qu'offrait la municipalité et au cours duquel furent également décorés MM. Roger Bott et Charles Lallement (médaille des « Soldats de France » et MM. Jean-Marie Gagné, Georges André, Gilbert Mendez et René Geny (médaille du mérite de l'UNC).
Enfin, aux alentours de 12 h 30, certains devaient se réunir pour l'apéritif offert, salle Michel-Bonnet, par la société Ricard et le traditionnel repas de l'UNC-UNC/AFN et des Soldats de France.



Mercredi 4 novembre 1992
UNC/AFN : repas du 11 novembre
A l'occasion de la commémoration du 11 novembre, la section ~ iJNC/AFN de Woippy se verra remettre son nouveau drapeau en ce jour, au monument aux Morts. La cérémonie se déroulera comme suit : à 9 h, rassemblement place André-Debs ; à 9 h 45, départ du cortège vers l'église ; à 10 h, messe et bénédiction du drapeau ; à. 10 h 45, remise du drapeau devant le monument aux Morts ; à 11 h 15, formation du cortège et défilé en direction de la salle Saint-Exupéry : pour le vin d'honneur. A partir de 12 h 30, un repas aura lieu salle Michel-Bonnet, au prix de 130 F par personne, boisson comprise. Inscriptions au café Paulin « Chez Thérèse », rue de l'Eglise ou au siège de l'association, 10, rue Emile-Roux, tél. 87 30 74 11.

Vendredi 13 novembre 1992
Baptisé le 11 novembre
Le nouveau drapeau de l'UNC
En présence de nombreuses personnalités dont M. Cansell, maire de Woippy, ses adjoints et conseillers municipaux, les représentants de la FNACA, de la FEVAL et des Malgré-Nous, M. Jacques Lis, président départemental de l'UNC, a remis à M. Pierre Mendez, président de la section woippycienne, un drapeau flambant neuf aux couleurs de l'association patriotique. Baptisé le 11 novembre dernier à l'église du Centre et même bien arrosé par... une pluie torrentielle, celui-ci a trouvé en M. Cansell et en Mme Bastuck, chef de cabinet du maire, un parrain et une marraine qui sauront être les garants des valeurs qu'il représente.
C'est ensuite M. Gagné, porte-drapeau de la section locale UNC qui en prit possession ; c'est aussi lui qui en aura la responsabilité durant toutes les manifestations officielles à venir. L'acquisition de cette très belle œuvre brodée d'or a été possible grâce à la vente de pin's et aux dons de MM. Hergott et De Cecco.
L'ancien drapeau, vieux de plus de 50 ans, sera conservé comme une relique et habillera désormais un des murs du siège de l'UNC, rue Emile-Roux.



Samedi 30 octobre 1993
Le 11 novembre

La section UNC/Soldats de France de Woippy organisera, à l'occasion du 11 novembre, la cérémonie commémorative locale selon le programme suivant : rassemblement place André-Debs à 9 h 15 ; départ du cortège vers l'église à 9 h 45 ; messe à 10 h; cérémonie et remise de décorations au monument aux Morts à 10 h 45 ; vin d'honneur salle Saint-Exupéry à 11 h 15 ; repas salle Michel Bonnet (mairie) à 12 h 30.
Les réservations pour le repas sont prises dès à présent au siège de l'UNC/Soldats de France, 10, rue Emile-Roux (tél. 87 30 74 11) et au café Paulin « Chez Thérèse », rue de l'Église.

UNC/Soldats de France
A l'occasion de la cérémonie du 11 novembre, la section UNC-Soldats de France organisera son traditionnel repas, salle Michel Bonnet, à partir de 12 h 30. Au menu : terrines (faisan, lapin, canard), saumon à l'oseille et sa garniture, veau Orloff, jardinière de légumes, fromage et dessert. Prix du repas : 130 F, boisson comprise (1 bouteille de vin blanc et 1 bouteille de vin rouge pour 4 personnes).
Inscriptions au siège de l'UNC/Soldats de France, 10, rue Emile-Roux, tél. 87 30 74 11 et au café Paulin « Chez Thérèse », rue de l'Église.

Mardi 2 novembre 1993
11 novembre

La section UNC/Soldats de France de Woippy organisera, à l'occasion du 11 novembre, la cérémonie commémorative locale selon le programme suivant : rassemblement place André-Debs à 9 h 15 ; départ du cortège vers l'église Saint-Etienne à 9 h 45, messe à 10 h ; cérémonie et remise de décorations au Monument aux Morts à 10 h 45 ; vin d'honneur salle Saint-Exupéry à 11 h 15 ; repas salle Michel-Bonnet (en mairie) à 12 h 30.
Les réservations pour le repas sont encore possibles au siège de l'UNC/Soldats de France, 10, rue Emile-Roux, tél. 87 30 74 11, ainsi qu'au café Paulin « Chez Thérèse », rue de l'Eglise.
Prix du repas : 130 F par personne, boisson comprise.

Jeudi 4 novembre 1993
Commémoration

La cérémonie commémorative du 11 novembre sera organisée à l'initiative de la section locale UNC/Soldats de France, selon le programme suivant : 9 h 15, rassemblement place André-Debas ; 9 h 45, départ du cortège vers l'église Saint-Etienne ; 10 h, messe ; 10 h 45, cérémonie et remise de décorations au monument aux Morts ; 11 h 15, vin d'honneur salle Saint-Exupéry ; 12 h 30, repas salle Michel-Bonnet (en mairie).

UNC/Soldats de France
L'assemblée générale de la section locale UNC/Soldats de France aura lieu le 9 janvier, à 10 heures, salle interassociation, rue de Biche (derrière le monument aux Morts). Ordre du jour : rapports moral et financier, approbation des comptes, renouvellement du comité. L'encaissement des cotisations se fera à l'entrée de la salle ; les personnes empêchées peuvent envoyer leur règlement au siège de l'association, 10, rue Emile-Roux à Woippy. L'assemblée prendra fin avec le traditionnel vin d'honneur.

Dimanche 7 novembre 1993
11 novembre

Le repas du 11 novembre initialement prévu par la section locale UNC-Soldats de France est annulée en raison du manque de participants. En revanche, la cérémonie commémorative est maintenue selon le programme prévu.

Vendredi 12 novembre 1993
Commémoration de l'Armistice
Les quatre médaillés du 11 Novembre
Hier, en présence d'une foule importante, s'est déroulée au centre-ville, la cérémonie commémorative de l'Armistice 14-18, sous un ciel pour une fois clément, sous un soleil timide mais néanmoins bienvenu.
Autour de M. Pierre Mendez, président de la section locale UNC/Soldats de France, les officiels comme les anonymes s'étaient rassemblés depuis tôt le matin pour une manifestation intergénérations qui a vu la participation tant des anciens de 14-18 que celle des jeunes de l'« Union de Woippy ». Pour l'occasion s'étaient réunis M. Sébastien Cansell, maire de la localité et une grande partie de son conseil municipal, les représentants des associations patriotiques, dont MM. Charles Lallement pour la FEVAL, Geroges Ketter pour la FNACA et les représentants du « Souvenir Français » ainsi que leur huit port-drapeau, Roger Bott, président de la société de musique woippycienne, et de nombreux responsables associatifs et habitants de la localité.
Le rassemblement s'est formé vers 9 h devant la salle Saint-Exupéry, pour se diriger en cortège et en musique vers l'église où eut lieu ensuite une messe du souvenir.
Le mérite reconnu
C'est vers 11 h, que rententit la « Sonnerie aux Morts », alors que MM. Cansell, Mendez et Gény, vice-président de l'UNC/Soldats de France, procédaient au dépôt de gerbe au nouveau monument aux Morts. Après une fort belle interprétation de la « Marseillaise » par l'« Union de Woippy », le maire a lu le message de M. Philippe Mestre, ministre des anicens combattants. Puis, accompagné par M. Mendez, il a décoré de la « Croix du combattant A.F.N. » MM. Gérard Colin, Pierre Knoepper et François Vernel. M. Marcel Gruber, souffrant et dans l'impossibilité de se déplacer, s'est vu remettre à son domicile par M. Mendez, un peu plus tard dans la matinée, la « Médaille des engagés volontaires d'extrême-Orient », en présence de son épouse.
La cérémonie s'est terminée salle Saint-Exupéry, par un vin d'honneur offert par la municipalité.



Lundi 31 octobre 1994
Cérémonies commémoratives de l'Armistice du 11-Novembre

La section locale de l'UNC-Soldats de France organisera une fois encore cette année, la traditionnelle cérémonie commémorative du 11 novembre. Les participants se réuniront dès 9 h 15, place André-Debs, avant de partir en cortège vers l'église à 9 h 45, où une messe sera célébrée à 10 h. Un dépôt de gerbes et une remise de décorations auront ensuite lieu au monument aux Morts à 10 h 45, avant l'apéritif offert par la municipalité, salle Saint-Exupéry à partir de 11 h 15.
Après les diverses étapes de cette cérémonie, l'UNC-Soldats de France proposera aux participants de se retrouver autour d'une table conviviale et de qualité, salle Michel-Bonnet (en mairie). Au menu de ce déjeuner qui commencera aux environs de 12 h 30, de la terrine campagnarde et des crudités, des paupiettes de sole à la sauce armoricaine et leur garniture, une fricassée de sanglier aux petits légumes accompagnée par des spätzels et, s'il vous reste encore un peu de place, de la salade, du fromage et le dessert.
Une participation de 50 F sera demandée aux adhérents de l'association, et de 100 F aux non-adhérents. Réservations obligatoires au siège de l'UNC-Soldats de France, 10, rue Emile-Roux, pour le 5 novembre dernier délai.
Renseignements, tél. 87 30 87 67.

Samedi 12 novembre 1994
Les 29 médaillés du 11 Novembre
Tradition respectée. Hier, enfin de matinée, les habitants de Woippy se sont retrouvés au monument aux Morts pour commémorer la mémoire de ceux qui sont tombés sur les champs de bataille de la Première Guerre Mondiale.
Une cérémonie emprunte d'une solennité toute particulière puisqu'elle coïncide, cette année, avec le cinquantenaire de la libération. Les cérémonies au monument ont été présidées par le maire, M. Sébastien Cansell, entouré d'une partie de son conseil municipal, aux côtés de M.Pierre Mendez, le président local de l'UNC.
Plusieurs anciens combattants ont été décorés au monument. d'autres, ensuite, au cours du vin d'honneur qui s'est tenu à l'hôtel de ville.
Les médaillés du monument aux Morts sont :
- Croix du combattant. Gilbert Belotti, Roger Bruchnonski, Marcel Jacques, Pierre Simon, Guillaume Tutin, François Idesheim, Auguste Wingtan, Adrien Suzanne, Fernand Gunzle.
- Médaille commémorative de l'Afrique du nord. Gérard Colin, Roger Heit, Roger Megel, Francis Vernel.
Des récompenses ont été remises lors du vin d'honneur.
- Mérite UNC. Alphonse Canadas, Lucien Castille, Claude Roulet, Marcel Gruber.
- Médaille du Djebel. Gilbert Mendez.
- Insignes d'or. Gisèle Winterstein, Véronique Durand, Laurence Mendez, Roger Megel, Gérard Colin.
- Croix du sud. Henriette Mendez.
- 75e anniversaire UNC. André Georges, Jean-Marie Gagne, René Winterstein, Pierre Mendez, Roger Bott.



 
     



Lundi 30 octobre 1995
11 Novembre

Le président de l'Union nationale des combattants-soldats de France section de Woippy et son comité invitent les habitants à la commémoration du 11 novembre. Le rassemblement se déroulera à 9 h 15 place André-Debs ; départ du cortège vers l'église à 9 h 45 ; messe à 10 h ; cérémonie et remise de décorations au monument aux Morts à 10 h 45 ; vin d'honneur salle Saint-Exupéry à 11 h 15 qui sera suivi du repas dansant traditionnel à partir de 12 h 30. Prix du repas, boisson non comprises : pour l'adhérent 60 F et 110 F pour les non adhérents. Inscriptions avant le 6 novembre au siège UNC soldats de France, 10, rue Emile-Roux 57140 Woippy.

Dimanche 12 novembre 1995
Les médaillés du 11 Novembre
La cérémonie commémorative du 11 Novembre s'est déroulée en présence du maire, M. Sébastien Cansell, des présidents des associations des anciens combattants et des membres de la municipalité.
Le 11 novembre 1918, l'armistice signé à Rethondes, en forêt de Compiègne, mettait fin au premier grand conflit mondial, la Grande Guerre, qui a fait plus de huit millions de morts, dont un million cinq cent mille français.
Vingt et un ans plus tard, l'Allemagne, sous la conduite d'Adolf Hitler, envahissait la Pologne ; la France et la Grande-Bretagne. La deuxième guerre mondiale allait durer six ans et faire davantage de victimes. Ce furent ensuite les combats en Indochine et en Afrique du Nord...
Jean Lemerre, vice-président national de l'Union nationale des combattants, a déclaré dans une circulaire, lue par le maire : « ... Notre pensée doit aller en priorité vers nos grands et glorieux aînés de 1914-1918, dont les survivants ne sont plus qu'un très petit nombre. Cette année, le gouvernement a décidé à l'initiative de M. Pasquini, ministre des Anciens Combattants et victimes de guerre, de nommer ceux qui ne l'auraient pas déjà été, chevaliers de la Légion d'honneur ».
Après la messe en l'église de Woippy village, le cortège, accompagné par les porte-drapeau du Souvenir français, des Engagés volontaires, des Malgré-nous, de l' Union nationale des combattants-Soldats de France et de la FNACA, se forma en direction du monument aux Morts où il fut procédé au dépôt d'une gerbe et à la minute de silence afin d'honorer comme il se doit la mémoire des héros de guerres de la commune.
Après les différents hymnes nationaux joués avec brio par l'Union de Woippy, M. Cansell procéda à la remise des décorations ; furent nommés pour la croix du combattant, M. Pierre Simon, Nicolas Georges et Claude Thimm, pour la décoration commémorative Maroc et AFN, M. Franck Bernard et pour la décoration commémorative AFN, Mme Suzanne Adrien.

- 11 novembre 1995, l'Union de Woippy en tête du défilé -



Mercredi 30 octobre 1996
Commémoration du 11-Novembre

L'Union nationale des combattants et Soldats de France, section de Woippy, procédera à la commémoration du 11-Novembre et organise à cette occasion son repas traditionnel à la salle Saint-Exupéry à partir de 12 h 30. Le coût du repas est de 100 F pour les non adhérents et gratuit pour les adhérents de Woippy .
Le déroulement de la cérémonie commémorative se fera comme suit : 9 h 15 : rassemblement place Debs, 9 h 45 : départ du cortège vers l'église, 10 h : messe, 10 h 45 : cérémonie et remise de décorations au monument aux Morts, 11 h 15 : vin d'honneur à la salle Saint-Exupéry.
Renseignement : tél. 03 87 60 76 69.

Mardi 12 novembre 1996
Sept médaillés pour le 11 novembre
Malgré le temps gris et pluvieux, la population et les anciens combattants ont répondu présent à l'appel des sociétés d'anciens combattants de la section de Woippy lors de la cérémonie commémorative du 11 novembre.
Après un rassemblement place André-Debs, le groupe formé des porte-drapeau, des anciens combattants et des membres de la municipalité dont le maire de la ville, M. Sébastien Cansell, s'est dirigé vers l'église de Woippy-Centre où une messe a été dite en mémoire de toutes les victimes des guerres. Le cortège s'est ensuite dirigé vers le monument aux Morts où l'Union de Woippy a entonné les musiques militaires de rigueur, suivi d'un dépôt de gerbe par MM. Sébastien Cansell et Pierre Mendez, président des anciens combattants-soldats de France, section de Woippy.
La minute de silence en mémoire des victimes des deux guerres mondiales a été suivie par la remise de médailles à quatre anciens combattants : MM. Gaston Mazy, médaille de la valeur militaire AFN, René Gossmanne, croix du combattant AFN, Alain Colombo, médaille commémorative AFN, Alphonse Canadas, insigne de porte-drapeau. Deux autres médaillés ont reçu leurs insignes ultérieurement, s'agissant de médailles internes des anciens combattants : MM. Pierre Geissler, médaille d'Europe, Gilbert Maire et Jean-Claude Royer, insigne d'or AFN.
Pour clôturer cette cérémonie commémorative, M. Cansell a lu le message du ministre délégué aux anciens combattants et victimes de guerre, Pierre Pasquini dans lequel il rappelle que la France n'oublie pas ses fils tombés en 1916 dans les terribles combats de l'enfer de Verdun, et que tout au long de cette année, le pays a célébré l'anniversaire de leur défense héroïque, depuis le bois des Caures le 21 février jusqu'à la reprise des forts en octobre-novembre.
De même, la France n'oublie pas tous ceux qui ont lutté entre 1940 et 1945 pour qu'elle retrouve la liberté. Ils ont été l'honneur du pays, ils ont cru en lui alors que tout semblait perdu, comme ces jeunes étudiants qui manifestaient à l'Arc de triomphe le 11 novembre 1940.
La France n'oublie pas non plus les soldats morts lors du conflit indochinois commencé il y a juste 50 ans en décembre 1946, ni ceux tombés dans les combats d'Algérie débutés en novembre 1954.
Après ce discours du souvenir, le cortège s'est dirigé vers la salle Saint-Exupéry où un repas organisé par les anciens combattants-soldats de France attendaient les invités.

- 11 novembre 1996 -



Dimanche 9 novembre 1997
Cérémonie du 11-Novembre

La cérémonie du 11 novembre, organisée par l'Union nationale des combattants, Soldats de France, section de Woippy, se déroulera comme suit : rassemblement place Debs à 9 h 15, départ du cortège vers l'église à 9 h 45, messe à 10 h, cérémonie et remise de décorations au monument aux morts à 10 h 45, vin d'honneur salle Saint-Exupéry à 11 h 15.

Mercredi 12 novembre 1997
Dix-sept médaillés à l'honneur
Cette année, le 11 novembre restera graver dans les mémoires de quelques hommes méritants. En effet, treize anciens combattants ont, notamment, été décorés au titre de reconnaissance de la nation AFN. Un bel hommage au courage.
Hier matin, la cérémonie commémorative du 11 novembre s'est déroulée sous un ciel gris et pluvieux, en présence de M. Pierre Mendez, président de l'Union nationale des combattants, Soldats de France de la section de Woippy, M. Sébastien Cansell, maire de la commune, le lieutenant-colonel Pommies accompagné d'une partie du régiment du matériel de Woippy-Bellevue, des sociétés patriotiques, des représentants de la municipalité et d'anciens combattants.
Après la messe à l'église de Woippy-Centre, le cortège formé des huit porte-drapeaux suivi par les invités a été accueillit devant le monument aux Morts par l'Union de Woippy qui a entonné une musique militaire de rigueur. MM. Mendez, Cansell et le lieutenant-colonel Pommies ont déposé une gerbe au pied du monument aux Morts avant de se recueillir pendant la minute de silence, qui a été suivie de la Marseillaise.
17 médaillés
Cette année, l'Union nationale des combattants, Soldats de France, section de Woippy a tenu à remercier une poignée d'hommes qui se sont battus pour la liberté et la paix durant les conflits que l'on connait. C'est ainsi que treize anciens combattants ont été décorés au titre de reconnaissance de la nation AFN. Il s'agit de MM Pierre Mendez, président de l'UNC section de Woippy, Alain Colombo, Hubert Kumpf, Roger Megel, Roger Pawlak, Gérard Colin, Gilbert Belotti, Jean Schell, René Gossmann, Henri Hoffmann, Charles Drouchon, Alfred Rihn et Fernand Gunzle.
M. Sébastien Cansell a lu à l'assemblée le texte commémoratif du ministre des anciens combattants, avant d'inviter tout le monde à la salle Saint-Exupéry pour le vin d'honneur.
Les médailles internes de l'UNC y ont été décernés à quatre personnes : MM. Féry et Jean Madec, médaille d'Europe, le lieutenant-colonel Pommies du régiment du matériel de Woippy-Bellevue, médaille de l'UNC, M. Gilbert Maire, médaille de reconnaissance de Soldats de France.
 


       




Mercredi 4 novembre 1998
Cérémonie patriotique

Mercredi 11 novembre sera célébré le 80ème anniversaire de l'Armistice de 1918. Comme chaque année, avec les associations patriotiques et la population, la municipalité de Woippy, marquera cet anniversaire par une cérémonie du souvenir qui se déroulera de la manière suivante :
A 9 h 45, rassemblement devant la salle Saint-Exupéry (place André-Debs) des enfants des écoles, et déplacement vers l'église ; à 10 h, office religieux ; à 10 h 45, dépôt de gerbe et discours devant le monument aux Morts.
Un vin d'honneur sera offert par la municipalité à l'issue de cette cérémonie dans le péristyle de la salle Saint-Exupéry.

Jeudi 12 novembre 1998
La Jeunesse presente en masse aux cérémonies du 11 Novembre
Organisée par la municipalité de Woippy en collaboration étroite avec le comité local de l'Union nationale des combattants que préside Pierre Mendez, la cérémonie du I1 novembre revêtait, cette année, un éclat particulier.

Les nouveaux médaillés en présence des anciesn combattants.
Après avoir déposé une gerbe au monument aux Morts, le maire, M. Jérôme Prache, a lu le message traditionnel de M. Pierre Masseret, ministre des Anciens combattants, et s'est adressé à ses concitoyens : « La présence ici, aujourd'hui, des enfants des écoles nous permet d'espérer que, après nous, il y aura toujours quelqu'un pour perpétuer le souvenir de tous ceux qui sont tombés au champ d'honneur. C'est notre devoir de leur transmettre cette mémoire et de leur expliquer comment et pourquoi de telles tragédies ont pu se produire, en fondant sur eux l'espoir qu'elles ne se renouvelleront jamais. » En effet, une forte délégation d'élèves des écoles primaires ainsi que des collèges Pierre Mendès France et Jules Ferry avaient tenu à participer à cette commémoration. Deux d'entre eux, Fadoua Zoubir et Audrey Monginet, élèves de 5ème au collège P. Mendès France ont, à leur tour, lu le message de paix de l'Union française des anciens combattants et victimes de guerre.
Autour du maire, de nombreuses personnalités civiles et militaires assistaient également à cette émouvante cérémonie ; on pouvait noter en particulier la présence d'élus de la majorité et de l'opposition ainsi que de nombreux présidents d'associations patriotiques mais aussi un grand nombre d'habitants de Woippy.
Remise de décorations
Aux accents de l'Union de Woippy qui assurait la partie musicale de cette cérémonie, les participants se sont ensuite rendus à la salle Saint-Exupéry où un vin d'honneur leur a été servi. Au cours de la cérémonie commémorative de l'Armistice de 1918 qui s'est déroulée au monnument aux Morts de Woippy, le lieutenant-colonel Pommiès, directeur de l'Etablissement du matériel de Woippy a procédé à une remmise de décorations : M. Victor Hippert a été décoré de la médaille commémorative avec agrafe AFN ; M. Franck Bernard s'est vu remettre la médaille du titre de reconnaissance de la nation.
A titre interne, l'Union nationale des combattants a décerné à MM. Jean Schell, Patrick Bordas et Gilbert Mendez, la médaille d'argent du Djebel, et à MM. Régis Maire et Hubert Kumpf, l'insigne d'or de l'UNC.



Jeudi 4 novembre 1999
Cérémonie du 11 novembre

Traditionnellement organisées par la section de l'Union nationale des combattants/Afrique française du Nord/Soldats de France, les cérémonies commémoratives de l'Armistice du 11 novembre se dérouleront de la manière suivante :
9 h 30, rassemblement place André-Debs ; 9 h 45, départ du cortège vers l'église Saint-Etienne où, à partir de 10 h, sera célébré un office ; 10 h 45, cérémonie devant le monument aux Morts, place du Souvenir-Français, avec le concours de l'Union de Woippy, et remise de décorations. L'assistance se portera ensuite salle Saint-Exupéry où la municipalité offrira un vin d'honneur. Enfin, un repas, sur réservation, sera servi à partir de 12 h 30.

Vendredi 12 novembre 1999
La cérémonie commémorative de l'Armistice du 11 novembre 1918 organisée par la municipalité de Woippy et le comité local de l'Union nationale des combattants, a réuni élus, citoyens et enfants des écoles dans un même élan patriotique.
Après l'office célébré en l'église Saint-Etienne, la cérémonie s'est déroulée au monument aux Morts en présence d'une forte représentation de l'équipe municipale, de M. François Grosdidier, vice-président du Conseil régional, d'une délégation du 9ème Régiment du matériel conduite par son chef de corps, d'élèves de la commune et de nombreux woippyciens.
Après le dépôt de gerbe, la minute de silence et l'hymne national interprété par les musiciens de l'Union de Woippy, le maire, Jérôme Prache, a donné lecture du message de M. Pierre Masseret, secrétaire d'Etat à la Défense chargé des Anciens combattants : « La France de l'an 2000 ne doit pas oublier la somme de souffrances endurées pas les soldats, les épouses, les mères et les familles, souffrance de la France tout entière. De cette Histoire sachons révéler aux jeunes générations le sens qui court au long du siècle comme un fil rouge : sens des valeurs, sens du devoir, pour que la liberté, l'égalité et la fraternité constituent le socle de la Paix du 21ème siècle qui s'annonce ».
Les nombreux élèves de la commune présents ont parfaitement saisi le message. Deux d'entre eux, Guillaume Pax (le hasard fait parfois bien les choses !) et Virginie Picco, élèves de 6ème au collège Pierre-Mendès-France, ont alors lu le message de l'Union française des associations de combattants : « Unissons nos efforts à ceux qui, de par le monde, luttent pour contribuer à l'édification d'une société humaine plus juste, plus libre, plus solidaire, plus fraternelle, qui accueillera demain notre jeunesse dans la dignité de l'Homme enfin reconnue ».
Aux accents de l'Union de Woippy, les participants se sont ensuite rendus à la salle Saint-Exupéry où un vin d'honneur a été servi.
Récipiendaires
Au cours de la cérémonie, le lieutenant-colonel Patrick Wandenabiele, commandant le 9ème Régiment du matériel implanté à Woippy a procédé à une remise de décorations : à M. Gilbert Belotti, la croix du combattant volontaire ; à MM. Léon Marx et Marcel Léon, la croix du combattant ; à MM. Claude Thimm, Pierre Simon, Hubert Kemen, Eugène Fery, le titre de reconnaissance de la Nation ; à M. Lucien Castille, la médaille des réfractaires ; à M. Roger Pawlak, le diplôme d'honneur des porte-drapeaux. Au cours du vin d'honneur, M. Pierre Mendès, président de l'UNC-AFN-SF de Woippy a remis pour sa part la croix de l'Europe à M. Roger Pawlak et la croix du Sud à Mme Gisèle Simon.

(11 photos)



Mercredi 8 novembre 2000
Cérémonie du 11 novembre

Traditionnellement organisée par la section de l'Union nationale des combattants/Afrique du Nord/Soldats de France, les cérémonies commémoratives de l'Armistice du 11 novembre 1918 se dérouleront de la manière suivante :
9 h 30, rassemblement place André-Debs ; 9 h 45, départ du cortège vers l'église Saint-Etienne où à 10 h sera célébré l'office divin ; 10 h 45, cérémonie devant le monument aux Morts, place du Souvenir Français avec le concours de l'Union de Woippy et remise de décorations. Les participants se porteront ensuite salle Saint-Exupéry où la municipalité offrira un vin d'honneur.
Un repas dansant sera ensuite servi à partir de 12 h 30, participation 110 F, boissons non comprises.
Réservation : UNC AFN SdF 10, rue Emile-Roux à Woippy, tél. 03 87 60 78 69 ou 06 67 51 77 22.

Dimanche 12 novembre 2000
Commémoration de l'Armistice : la mémoire ramène à l'essentiel
Organisée traditionnellement par le comité local de l'Union nationale des combattants, la cérémonie commémorative de l'Armistice du 11 novembre 1918 a réuni élus, citoyens et enfants des écoles dans un même élan patriotique.
Après l'office célébré en l'église Saint-Etienne, la cérémonie s'est déroulée devant le monument aux Morts, en présence d'une forte représentation de l'équipe municipale, de M. François Grosdidier, vice-président du conseil régional, d'une délégation du 9e Régiment du matériel, d'élèves de la commune et de nombreux Woippyciens ainsi que des représentants et porte-drapeaux des associations patriotiques.
Jessica Guillaume, Jordan Loew et Morgan Lucas, tous élèves du collège Pierre-Mendès-France, ont lu des extraits des Carnets d'un fantassin, un ouvrage émouvant du capitaine Charles Delvert qui retrace la vie, les souffrances, les peurs, des Poilus dans l'enfer de Verdun : « Il est important que tous les Français - en particulier nous, les jeunes - se souviennent que ces hommes ont souffert et donné leur vie pour la France, et que leur souvenir se perpétue à tout jamais » ont-ils conclu avant de déposer, au nom des jeunes de Woippy, un bouquet de fleurs au pied du monument.
Après le dépôt de gerbe, la minute de recueillement et l'hymne national interprété par les musiciens de l'Union de Woippy, le maire, Jérôme Prache, a donné lecture du message de M. Jean-Pierre Masseret, secrétaire d'Etat à la Défense chargé des Anciens Combattants : « Le travail de mémoire ramène à l'essentiel, au sens et à la portée de la citoyenneté, à ses devoirs, miroir de ses droits. La France a un rôle à jouer pour faire du XXIe siècle un siècle de paix, de démocratie et de progrès. » Aux accents de l'Union de Woippy, les participants se sont ensuite rendus, à la salle Saint-Exupéry où un vin d'honneur leur a été servi.
Ils sont a l'honneur
Au cours de la cérémonie, le colonel Patrick Wandenabielle, commandant le 9e Régiment du matériel implanté à Woippy, a procédé à une remise de décorations : au maréchal des logis Franck Morin, la médaille d'argent de la défense nationale ; à M. Henri Berthélémy, la médaille d'outre-mer, commémorative Indochine AFN. M. Prache remettait pour sa part à M. Marcel Léon le titre de reconnaissance de la Nation.
Au cours du vin d'honneur, M. Pierre Mendez, président du comité de Woippy, a remis, au nom de l'UNC-AFN-SdF, à M. Gilbert Belotti, la médaille des engagés volontaires, à MM. Marcel Léon et Roger Marx, la croix d'Europe et à MM. Pierre Simon, Gilbert Belotti, Roger Pawlak, Marcel Léon, Roger Marx et Mario Rassu l'insigne d'or AFN.
M. Prache et le colonel Wandenabielle ont également reçu des mains du président Mendez la médaille du président Georges Clemenceau et du Bienheureux père Daniel Brottier.
 
(15 photos)



| Retour menu : La vie associative | Haut de page | Page suivante : 2001 |

raconte-moi-woippy Retour menu